dim. Déc 15th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Dans l’oeil de Der Zak’ : Paris SG – FC Nantes

6 min read

Aujourd’hui c’est la 17ème journée de Liguain et encore un match compliqué sur le papier avec au menu le PSG. Le calendrier de la phase aller du championnat nous réserve le meilleur pour la fin puisque nous avons cet après midi encore un match de gala avec ce déplacement au Parc. A nous d’essayer de faire mieux que face à Marseille il y a une semaine, et Toulouse (ce qui ne devrait pas être très dur).

fcn
J’ai une anecdote croustillante concernant Bammou : saviez-vous qu’il porte le n°23 et qu’il est âgé de… 23 ans ! Cocasse non ?

Le onze de départ :

Rien de spécial à signaler si ce n’est que Gomis et Bedoya sont préférés à Deaux et Gakpé, peu en jambes ces derniers temps. Bammou retrouve sa place de titulaire à la pointe de l’attaque et tentera de faire trembler les filets.

La causerie :

On peut dire que ce match n’arrive peut être pas au meilleur moment pour nous, on est pas dans une très bonne période mais ce PSG là est loin de tourner à plein régime également. J’en ai pour preuve ce nul concédé mercredi face à Lille. Ils ont aussi sûrement en tête leur finale au Camp Nou la semaine prochaine. Le début de match peut être déterminant, soyez concentrés et ne leur donnez pas la possibilité de rendre le match tranquille pour eux. Il hors de question de repartir avec une valise comme la saison dernière. Bon match les gars.

Je prend Yacine à part avant d’entrer sur la pelouse : « Bon je sais bien que t’as la niaque parce que ces enfoirés ne te donnaient pas de 13ème mois sous prétexte qu’avec le fair-play financier ils pouvaient plus se le permettre, mais fais gaffe ces mecs ont le vice dans le sang depuis qu’ils sont venus au monde. »

Première période :

Le coup d’envoi est donné par sa majesté Zlatan Ier. D’entrée les parisiens mettent le pied sur le ballon et passent par les côtés en jouant sur Lucas et Lavezzi. Cependant on peut se rendre vite compte que la bonne majorité de leur joueurs ont bien la flemme de venir défendre. Cela se vérifie dès la 8ème minute : Djilobodji absolument pas gêné tente une percée en force au milieu. Il se défait de Verratti et force Silva à intervenir en urgence. Le ballon revient sur Bedoya qui contrôle et ajuste une frappe croisée du droit dans la lulu. 1-0 pour nous, qui l’eût cru ?

Paris tente de réagir rapidement et sur un corner qui ne donne rien, N’Koudou part en contre. GK prend tout le monde de vitesse et pousse son ballon pour passer Verratti. L’italien arrête l’action dans un esprit pas très coubertin et l’arbitre sort le jaune !?

Je vous laisse vous faire votre opinion si le geste nuit à l’intégrité physique du joueur et/ou si il annihile une occasion nette de but. Sur le coup franc à suivre tiré par Veretout, Djilobodji trompe Sirigu de près. Le but est refusé suite à une faute de Vizca qui a semble-t-il un peu plus poussé que les autres. Ça fait beaucoup peu de temps.

Paris est désorganisé au milieu et ne parvient pas à trouver Ibra sur les centres. N’Koudou provoque, Aurier est en grosse difficulté. Sur les phases défensives on se contente de faire le bloc.

Le PSG parvient à égaliser à la 34′ sur un contre. Pastore esseulé décale Lucas côté droit. Le brésilien trouve Ibrahimovic à ras de terre qui tend le pied devant Riou et Vizcarrondo.

Réveillés par cette égalisation, les parisiens repartent à l’attaque jusqu’à la mi-temps mais ni Rabiot (38′) et ni Silva (45′) ne parviennent à tromper Riou.

Un but partout au bout de 45 minutes. Les locaux s’en sortent bien et peuvent s’estimer heureux des décisions arbitrales. On a malheureusement trop reculé pour éviter l’égalisation.

oeil

Deuxième période :

La deuxième période repart sur un rythme assez lent. Lucas arrive à gratter un coup-franc bien placé suite à une faute de Veigneau. Zlatan s’en charge et frappe en force côté gardien. Riou est surpris, 2-1 (48′).

Ce but encaissé d’entrée nous fait très mal moralement. On ne dépasse plus le milieu de terrain, la possession est parisienne. Alors que son équipe a repris le match en main, le public du Parc s’estime lésé par l’arbitrage et lance le fameux chant « Arbitre de merde, arbitre de merde ». Je ne pensais dire ça un jour, mais à ce moment du match j’étais plutôt d’accord avec eux.

Les franciliens se procurent ensuite quelques occasions par Lucas (63′), Digne (66′) et Lavezzi (69′) mais c’est à chaque fois à côté. Je décide de redonner un peu de tonus à l’équipe en faisant entrer Deaux et Gakpé à la place de Gomis et Veretout. Cela fonctinonne plutôt bien puisqu’on arrive ensuite à combiner sur deux beaux mouvements. D’abord un centre de Bammou sur la tête de Bedoya (73′), puis une remise de Gakpé sur Deaux qui ne parvient pas à mettre suffisamment de puissance dans sa frappe (76′).

Dans les dix dernières minutes, Paris décide de nous laisser le ballon. Il ne se passera plus grand chose jusqu’au coup de sifflet final de Mr Bastien. Fin du match et une défaite 2-1. Paris n’a pas forcé et a marqué sur un contre et un coup de pied arrêté. N’en déplaise à Daniel Riolaid, on aurait clairement pu ramener autre chose aujourd’hui.

Les notes :

Riou : 5 Il ne peut pas faire grand chose sur le premier but. Il est un peu mal placé sur le deuxième mais pas sûr qu’il aurait pu sortir le coup de canon d’Ibra. Quelques arrêts à mettre à son actif.

Vizcarrondo : 4 – Il a essayé de rendre la vie dure à Ibrahimovic. Au final le suédois marque quand même un doublé.

Djilobodji : 6 – Bon match de Papy dans l’ensemble. Ces derniers temps il n’hésite pas à quitter sa défense et à se projeter vers l’avant. Ça a payé puisque sa montée amène le but de Bedoya. Assez solide défensivement, il se fait aussi refuser un but injustement.

Cissokho : 4 – Pas grand-chose à dire sur Issa. Lui et Lavezzi n’ont pas été très sollicité, le jeu basculant plus souvent vers Lucas.

Veigneau : 3 – Période très compliquée pour notre capitaine. Bien qu’il se soit retrouvé un peu seul pour stopper Lucas sur le premier but, il commet une faute bête et à un endroit dangereux qui permet aux parisiens de mener dès le retour des vestiaires.

Gomis : 3 – Décidément plus proche d’Alou Diarra que de Yaya Touré.

Hansen : 5 – Il est trop haut et donc en retard sur Pastore lors de l’égalisation parisienne. Sinon il a essayé de laisser un minimum d’espace entre les lignes et a plutôt bien épaulé ses coéquipiers défensivement. Remplacé par Bessat (88′).

N’Koudou : 5 – Un très gros début de match et puis plus grand-chose en deuxième mi-temps. Dommage car il était clairement au dessus de son vis-à-vis.

Veretout : 4 – Un match plutôt moyen. Il a touché moins de ballons que d’habitude et il aurait du provoquer d’avantage, les parisiens laissaient pas mal d’espaces au milieu.

Bedoya : 6 – Un superbe but qui met l’équipe sur les bons rails. Un peu moins bon en deuxième période, comme le reste de l’équipe.

Bammou : 4 – Un match forcément compliqué pour un attaquant quand ton équipe n’a pas le ballon. Il a eu trop peu d’occasions pour s’exprimer.

On repart avec une défaite peut être logique dans les stats mais pas dans les faits. Avant de passer pour une pleureuse ou d’être accusé de faire du « PSG bashing » (mais qui sommes-nous pour critiquer le grand club de la capitale quand on parvient pas à gagner à domicile face à Toulouse?) je vous laisse répondre à cette question : ce PSG là serait-il parvenu à remporter ce match à 10 contre 11 et/ou mené 2-0 au bout de 20 minutes ? Maintenant à nous de passer outre et d’éviter le quatre à la suite face à Bordeaux samedi prochain.

1 thought on “Dans l’oeil de Der Zak’ : Paris SG – FC Nantes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.