mer. Oct 23rd, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Dans l’oeil de Gillot 24ème journée de Ligain en retard Bordeaux-Lorient

8 min read

Les Girondins, requinqués par leur victoire sur Evian, voulaient enchainer par un second succès sur l’équipe de Christian Gourcuff afin de  se rapprocher des places européennes. Du coté des merlus il s’agissait avant tout de stopper une mauvaise série avec 4 matchs d’affilée sans succès. Entre le mot du coach, les analyses des performances des joueurs et un petit bonus sur les buteurs girondins, Tout le monde s’en foot revient sur ce match spectaculaire qui a fait chavirer les 13 spectateurs de Chaban-Delmas.

Le mot du coach : Bien le bonjour à tous, par cette froide nuit de février on nous oblige à disputer un deuxième match en trois jours à Chaban pendant une rencontre de Ligue des champions (Zenit-Dortmund). Le bonheur suprême en somme. De toute façon les experts du football le savent le duel des pépites c’était à Bordeaux et non à Saint-Petersbourg. Qui peut rater un match entre Diabaté et Aboubakar sérieusement ? D’ailleurs Lewandowski quitte Dortmund dans quatre mois pour rejoindre l’armada bavaroise. C’est un secret de polichinelle mais oui Jurgen Klopp veut Cheick à la pointe de son attaque la saison prochaine. Avec un quatuor : Reus-Mikhtaryan-Aubameyang-Diabaté, l’Europe peut trembler.

Revenons un peu sur la programmation de ce match : la LFP voulait d’abord le faire jouer le mercredi 19 février puis a décidé de le déplacer au mardi 25 février à 18h30 avant de le mettre à 17h puis définitivement de nouveau à 18H30. Sérieusement si c’est la Ligue de football qui gérait le conflit ukrainien on serait déjà entré en 3ème guerre mondiale avec des missiles nucléaires de partout. Un message pour toi Frédéric Thiriez la prochaine fois mets le match un soir où il n’y a pas de match européen en même temps et où les gens peuvent venir. Quand je me suis assis sur mon banc à 18h30 j’avais jamais vu un Chaban-Delmas aussi vide.

La tactique : J’aime bien mon collègue Gourcuff. Il se fait dépouiller chaque année ses meilleurs joueurs et il réussit quand même à mettre sur pied une équipe joueuse avec une bonne technique. Du coup l’opposition promettait, je te pose la même équipe qui a battu Evian avec deux changements : Orban remplace Pellenard et Diabaté à la place d’Hoarau. Ce Bordeaux-Lorient proposait un affrontement entre deux 4-4-2 celui de Lorient est en place depuis 10 ans et demeure l’empreinte de son coach : un pressing haut avec les deux attaquants (Diallo et Aboubakar) qui bloquent la transmission entre les défenseurs centraux et le milieu de terrain, deux ailiers percutants et qui savent défendre : Monnet-Paquet et Barthelemé. Du coup la clé du match se situer essentiellement sur les cotés : pour débloquer la situation il fallait des dédoublements, des unes-deux et des centres. Au niveau de la récupération Lorient continue de jouer avec un troisième défenseur en 6 (ici Lautoa) afin d’avoir une connexion immédiate avec les deux centraux pour une relance propre.

Le match : Ça démarre très fort pour les merlus avec une frappe surpuissance d’Aboubakar que Carrasso parvient à détourner in extremis sur la barre (8ème). On souffre pas mal en ce début de match mais comme d’habitude pour nous sauver la mise on compte sur ces bons vieux coups de pieds arrêtés. Un coup franc aux 35 mètres de Greg Sertic déposé sur la tête de Saivet qui marque son deuxième but en trois jours (22ème). Notre avance ne dura que quatre minutes, Diallo auteur d’une percée héroïque de 40 mètres profita d’un contre favorable sur un dégagement de Sané pour prendre notre gardien à contre-pied (26ème). On a pris un petit coup sur la tête mais pas de panique, les gars savent réagir : Orban récupère devant notre surface, il provoque un long une-deux avec Maurice-Belay et déborde sur la gauche avant de centrer au premier poteau, Cheick reprend et envoie un  plat du pied en lucarne (36ème). 2-1 superbe action de jeu, RÉPONDS À ÇA CHRISTIAN GOURCUFF.

Seconde mi-temps plus relâchée pour nous, l’entrejeu s’est verrouillé et on a beaucoup moins centré qu’en première période. On a tenté notre chance de loin avec Maurice-Belay et Sertic (52ème et 67ème) sans inquiéter le portier lorientais. Notre salut est venu d’un nouveau centre d’Orban en grande forme ce soir et une sortie grégoriniesque de Chaigneau qui ont permis à Hoarau d’inscrire son premier but sous les couleurs bordelaises (72ème). On a montré un coté assez réaliste ce soir ce qui n’est pas pour me déplaire. J’aurais pu passer une fin de soirée tranquille si Koné n’avait pas réduit l’écart sur un corner où l’on a fait preuve d’une grosse déconcentration (84ème). Même sous la pression des dernières minutes on a su résister pour empocher trois points et revenir à la 70ème place avec 40 points. On respire sur la zone rouge. L’Europe peut de nouveau commencer à trembler. Saint-Etienne, le LOSC, l’OL et l’OM savent qu’ils ont un cinquième concurrent pour la 3ème place … (Je suis crédible les gars ?)

Les joueurs : 

Carrasso : en conférence de presse dimanche matin il s’est expliqué sur sa blessure qui l’avait contraint à sortir face à Reims. Sur les dégagements il ressent une pointe derrière la cuisse ce qui ne lui permet pas d’etre à 100% sur ses relances longues. Il s’est ainsi contenté de dégager afin de ne pas etre surpris par un attaquant lorientais. Il a par ailleurs livré une prestation solide détournant la frappe surpuissante d’Aboubakar sur sa barre. Il ne peut absolument rien sur les deux buts des merlus.

Mariano : il s’est montré beaucoup plus offensif que face à Evian, n’hésitant pas à lancer des contres-attaques et à s’infiltrer dans la surface adversaire. Il a même été l’hauteur du geste aérien de la soirée avec un grand pont aérien. Sur le plan défensif il a été sérieux en ne prenant aucun risque dans ses relances

Henrique : match classique du roc brésilien beaucoup d’expérience dans les moments clés mais sur les deux buts il a semblé absent des débats même s’il n’est pas le plus fautif dessus.

Sané : aie aie aie Lamine une énorme faille sur le but de Diallo avec un dégagement sur le lorientais qui file tromper Carrasso. Un simple crochet pour se défaire de cette situation dangereuse aurait suffit pour se dégager. Dommage cette erreur vient ternir des prestations récentes assez encourageantes. Par la suite il s’est ressaisit en muselant très bien Aboubakar mais fut coupable d’un marquage large sur la réduction de l’écart par Koné.

Orban : enfin de retour après une blessure d’un mois, il a pu de nouveau montrer qu’il est le latéral gauche numéro un dans la hiérarchie girondine. Il a souffert en début de match par l’activité intense de Monnet-Paquet mais a su s’imposer dans de nombreux duels ensuite. Offensivement il a apporté le surnombre sur le coté gauche. Il est accrédité d’une passe décisive sur le but de Diabaté et fut à l’origine de celui d’Hoarau avec un centre mal-capté par Chaigneau.

Faubert : Un peu moins flamboyant qu’il y a trois jours, le Vin Diesel français a su bloquer les attaques lorientaises sur son coté droit tout en se montrant disponible lors des phases offensives. Il s’impose de plus en plus comme un titulaire avec son sérieux et son expérience.

Sertic : Encore une prestation convaincante pour le franco-croate avec une nouvelle passe décisive sur l’ouverture du score de Saivet. Il s’est beaucoup plus projeté vers l’avant sans pour autant oublier ses taches défensives.

N’Guemo : très discret sur cette rencontre il a occupé un rôle de l’ombre dans la récupération et l’annihilation des offensives lorientaises, il a semblé épuisé sur la fin de match. Poko devrait le remplacer face à Sochaux.

Maurice-Belay : Encore très remuant sur son aile gauche il a tourmenté à de nombreuses reprises son adversaire du soir Maxime Baca. A l’origine de deux buts il est sans doute le bordelais le plus régulier cette saison avec Carrasso.

Saivet : De nouveau un match plein pour le petit sénégalais qui a su se défaire du marquage de Doukouré pour inscrire son 5ème but de la saison. Il a su conserver le ballon pour orienter le jeu que ce soit à gauche, à droite et dans l’axe. Son rôle de Neuf et demi lui va comme un gant. Remplacé par Poko qui est venu apporter le surnombre au milieu face aux assauts adverses.

Diabaté : Enfin un but en 2014 pour le prodige de Bamako, son dernier but remontait à trois mois face au Stade Rennais. Dans un rôle de pivot qu’il assimile depuis longtemps il a pu offrir de nombreuses solutions même si après son but il s’est éteint. Le buteur girondin semble revenir petit à petit dans l’équipe. Remplacé par Hoarau qui a enfin débloquer son compteur en Gironde. On devine son soulagement après un mois et demi de disette.

Les lorientais : Malgré l’absence de nombreux titulaires (Bourillon, Traoré, Coutadeur, Jouffre et Aliadière sur le banc) les hommes de Gourcuff ne sont pas venus à Chaban-Delmas en bloc et pour rapporter un point. Ils ont offert une prestation offensive intéressante avec comme point d’ancrage le camerounais Aboubakar, véritable poison par son jeu dos au but et sa vivacité en un contre un. Pour la défense il y a beaucoup de travail en vue pour l’entraineur des merlus, à part Ecuele Manga qui a tenu son rang les autres éléments défensifs furent en constante difficulté en plus d’un gardien fébrile, coupable du troisième but d’Hoarau. Il faut cependant relativiser les lorientais ont livré le match avec les armes du moment et un calendrier complexe, nulle doute que cette équipe va encore progresser et proposer du jeu jusqu’à la fin de la saison.

Bonus : Cheick Diabaté a inscrit son 40 ème but en 100 matchs avec les Girondins ce qui en fait le 27ème meilleur buteur de l’histoire du club. Cette star peut paraitre insignifiante mais grâce à celui-ci il dépasse une légende du foot français : Monsieur Zinédine Zidane. Sur ces réalisations il y en a 25 du pied droit, 7 du gauche et 8 de la tête. Il reste cependant très loin du premier de ce classement : Alain Giresse avec 179 buts sous les couleurs marines et blancs.

1 thought on “Dans l’oeil de Gillot 24ème journée de Ligain en retard Bordeaux-Lorient

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.