mer. Oct 23rd, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Dans l’oeil de Gillot 27ème journée de Ligain Sochaux-Bordeaux

6 min read

Après deux victoires en deux matchs à domicile, les hommes de Francis comptaient bien enchaîner avec un déplacement à priori à leur portée chez le relégable sochalien. Tous ces espoirs furent écrasés par une prestation morbide, des erreurs défensives et des joueurs qui ont vite renoncés. TLMSF revient sur la déconvenue girondine dans le Doubs.

 

Francis Gillot

 

Le mot du coach : ah mes petits vous allez me réconfortez-vous j’espère. Un samedi soir en hiver à regarder un Sochaux-Bordeaux … on n’est pas loin de la définition de la déprime non ? Par secret du vestiaire je ne vous dirais pas quels mots ont fusé après le coup de sifflet final mais même Henrique fut effrayé, c’est pour vous dire. Je m’excuse auprès des téléspectateurs girondins et surtout je pense aux ultras marines qui ont fait pas loin de 800 km pour vois cette purge de notre part. Etre supporter dans ces moments-là… je n’ai pas de mots, belle preuve de fidélité.

Pour ce qui est de notre performance j’ai du mal à définir : même le néant propose quelque chose de plus consistant. Aucune initiative en attaque, des passes ratées à 2 mètres, une défense débordée en contre, une bourde de Carrasso, une équipe qui ne réagit pas derrière. Voilà en gros le calvaire vécu à Bonal. Notre seule occasion : une frappe de Sertic, pas attaqué aux 30 mètres il tente sa chance mais la barre de Pelé la repousse (58ème). C’était notre seule action du match une initiative personnelle, pour le reste circulez y’a rien à voir. Sochaux a planté de son coté sur ses deux seules véritables occasions : Jordan Ayew servi à la limite du hors-jeu par Malsa trompe Carrasso par un tir croisé (70ème). Sur le second but … Carrasso veut récupérer un ballon en-dehors de sa surface, le combo faux-rebond + jambe mal maitrisée en l’air profite à Bakambu qui marque tranquillement dans le but vide (82ème). Cédric pas toi …

La tactique : YOOOOOOOOOOOOOOOOOOLOOOOOOOOOOOOOOOO, voilà un bon résumé du schéma bordelais sur 90 minutes. Comme d’habitude je te pose un 4-4-2 qui a bien fonctionné contre Evian et Lorient. Malheureusement Faubert se blesse au bout de dix minutes et cède sa place à Diabaté. Du coup Saivet passe milieu droit et on a Hoarau-Cheick pour 80 minutes, pas franchement une réussite tant nos deux attaquants n’auront pas pesé sur l’arrière-garde sochalienne. En face Hervé Renard a mis en place un 4-2-3-1 avec Corchia en position inhabituelle d’ailier droit, beaucoup de joueurs athlétiques : Carlao, Bakambu, Malsa,Sinkala et Sunzu car à Bonal on aura vu quasiment que des duels, de longs ballons balancés devant et du déchet technique. Pour le jeu c’était inutile d’espérer quelque chose.

Les joueurs (les mots qui vont suivre peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes, veuillez éloigner vos enfants de l’écran) :

Carrasso : sa non-sélection jeudi en equipe de France l’aurait-elle affectée ? Sur le second but de Bakambu il sort à l’aventure alors qu’il pouvait tranquillement cueillir le ballon dans sa surface. Une erreur très inhabituelle et qui ne remet pas en cause sa bonne saison dans les cages girondines.

Mariano : OUTAIMARIANOUTAI OUTAIMARIANOUTAI ?! L’ancien latéral de Fluminense continue les prestations sans relief offensivement et en plus il a des absences en défense (sur le but d’Ayew il n’est pas aligné et couvre ainsi parfaitement le sochalien). Une grosse remise en question est nécessaire pour l’un des chouchous du public bordelais

Henrique : présent dans les duels, solide sur les CPA défensifs il ne peut rien sur les deux buts encaissés, un des rares joueurs à répondre présent malheureusement.

Sané : il va sans doute partir à la fin de la saison mais dans sa tête n’a-t-il déjà pas quitté le navire bordelais ? Depuis des mois les observateurs notent une stagnation voire un recul de ses performances, dommage c’est à ce moment-là de la saison que Bordeaux aurait besoin d’un patron en défense.

Orban : prestation très moyenne par rapport à son bon match face à Lorient, souvent dépassé par les débordements sochaliens il n’a rien apporté offensivement. Un match à oublier.

Faubert : blessé rapidement à la cuisse il a cédé sa place dès la 10ème minute pour Cheick Diabaté, le buteur malien n’a effectué qu’un tir non-cadré et a très peu pesé dans le jeu. Très maladroit on a retrouvé hier le Cheick décrié au début de sa carrière. Pas un bon signe

N’Guemo : assez effacé en phase offensive, s’est contenté de son travail de récupérateur mais Gillot attend plus de lui. Poko a une carte à jouer en fin de saison si Landry continue dans sa baisse de régime. Ou alors il se préserve pour la coupe du monde avec le Cameroun. On peut comprendre. Il fut remplacé par Kaabouni qui a pu gratter 15 minutes en Ligain.

Sertic : première mi-temps assez médiocre, il a su se reprendre en seconde période avec une meilleure activité. Il a vu sa frappe foudroyante s’écraser sur la barre transversale sochalienne, belle initiative qui méritait mieux.

Maurice-Belay : de bonnes sensations sur son côté gauche il a essayé de percuter mais il avait beaucoup trop de déchet technique dans son jeu pour espérer mieux. Le Brésil s’éloigne pour lui.

Saivet : R.A.S un match très très pauvre de la pépite de football manager 2007 qui a basculé côté droit après la sortie prématurée de Faubert. Il ne s’est jamais mis au service du collectif.

Hoarau : positionné en numéro 10 à de nombreuses reprises il a vraiment eu du mal à ce poste et s’est trop rarement projeté dans la surface de réparation. Un match sans comme trop souvent depuis son arrivée au Haillan.

Du coté de Sochaux : en défense les hommes d’Hervé Renard ont sans doute passé leur soirée la plus tranquille depuis l’arrivée de l’ancien sélectionneur de la Zambie. Carlao et Sunzu ont été très costauds derrière, ils ont très vite marqué leur territoire face à Diabaté et Hoarau. Devant : Jordan Ayew a marqué sur son premier but et humilie ainsi Bordeaux pour 100 ans. Bakambu a eu le mérite de toujours y croire et a vu ses efforts justement récompensés. Roudet et Contout malgré des limites techniques ont considérablement géné la relance bordelaise. Enfin sur son côté gauche Marange a bien du sourire avec cette petite vengeance personelle sur ses anciens coéquipiers.

Observations en vrac :

– Bordeaux n’a gagné que 2 de ses 20 derniers matchs à l’extérieur (9 défaites et 9 nuls) c’était face à Guingamp et Nice

– Bordeaux n’a toujours pas marqué à l’extérieur en 2014, seule équipe avec le FC Nantes dans ce cas-là.

– Dernière victoire de Sochaux face à Bordeaux ? Le 7 mai 2011 et un brutal 4-0 à Chaban-Delmas, après ce match Tigana avait présenté sa démission. Signe prémonitoire ?

– Les observateurs n’ont pas besoin de critiquer Bordeaux, Triaud et Gillot s’en chargent suffisamment devant les médias.

– Ce soir cérémonie des oscars : Francis Gillot a plus de chances de remporter un prix avec sa grande interprétation dans « Vous me faites tous chier » que Leonardo Di Caprio dans « Le Loup de Wall Street »

– Dimanche prochain 21h sur Canal+ Bordeaux-Lyon. Si on dépasse la note de 10/20 ce sera un exploit

2 thoughts on “Dans l’oeil de Gillot 27ème journée de Ligain Sochaux-Bordeaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.