lun. Août 19th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Dans l’œil de Gillot 30ème journée de Ligain Bordeaux-Nice

6 min read
Rester dans le ventre mou ou garder l’espoir d’être européen ? À 9 journées de la clôture du championnat, le sprint final semble bien mal embarqué pour des bordelais dans une dynamique négative qui se rajoute à de nombreux blessés. La réception de Nice promet une affiche intéressante face à une équipe qui joue libérée ces derniers temps.

Rester dans le ventre mou ou garder l’espoir d’être européen ? À 9 journées de la clôture du championnat, le sprint final semble bien mal embarqué pour des bordelais dans une dynamique négative qui se rajoute à de nombreux blessés. La réception de Nice promet une affiche intéressante face à une équipe qui joue libérée ces derniers temps. On retrouve de suite notre ami à tous pour un nouveau show : l’irrésistible Francis Gillot !!!

Francis Gillot

Le mot du coach : bonsoir à tous, en particulier aux 15175 courageux spectateurs de Chaban-Delmas qui ont bravé la médiocrité des Girondins et la pression de madame qui voulait regarder The Voice pour venir nous encourager. En ce moment ça va trop fort en plus : blessures de Diabaté, Carrasso Sertic et N’Guemo, Triaud qui me propose une prolongation … J’aurais tout fait cette saison pour saboter le club : élimination en Europa League avec un groupe composé d’équipes niveau Intertoto, une défaite en coupe de France face à une CFA2, un jeu sans ambition … Mais non les mecs veulent me garder.

La tactique : on commence par un gardien inédit, l’espoir slovène Jug sorti de nulle part. Il profite des blessures de Carrasso et olimpa pour garder les cages ce soir. Derrière les 4 défenseurs classiques : Orban-Sané-Henrique-Mariano mais là où je te montre que je ne respecte rien c’est le milieu : Poko-Traoré !!! Guardiola a dû avaler 6 capsules de cyanure pour digérer cela. J’ai réussi à mettre en place le No man’s land de la technique au milieu… désolé pour les supporters de Lescure mais ça ne va pas être joli à voir. Sur les ailes le tonitruant Maurice-Belay est toujours là, à l’opposé on retrouve Diego Rolan qui enchaîne pour la première fois depuis son arrivée à Bordeaux. Devant une paire inédite est alignée : Jussie-Hoarau deux baroudeurs du championnat qui culminent à 110 buts tous les deux en Ligain.

En face Claude Puel me sort un 4-2-3-1 des familles avec de nombreux jeunes sur la pelouse (un seul trentenaire : Bodmer) l’animation offensive est assurée par de bons petits techniciens du championnat : Bosetti, Eysseric et Bauthéac. En pointe c’est le mineur Maupay que Puel aligne.

Première mi-temps : un seul nom pour effrayer les supporters aux couleurs marines et blanches : H.O.A.R.A.U. Une période horrible avec 5 ratés dans des positions favorables. On se plaint de l’inefficacité de Maurice-Belay au niveau de ses stats mais en même temps si les mecs devant bousillent toutes ses offrandes. Guillaume aura beau me sortir une vanne sur les chinois et les nems (celle qui fait à canal tous les dimanches soirs au CFC) cela n’arrangera pas son cas. Dès la 7e Rolan déborde sur le côté droit et centre parfaitement pour le réunionnais qui envoie sa frappe au-dessus de la cage d’Ospina. A la 11e notre NMB percute le fils Puel et centre pour Hoarau, de nouveau à côté. Une autre frappe trop croisée à la 27e ou une tête déviée par Bodmer à la 38e. L’ombre de Diabaté plane sur Chaban-Delmas …

Seconde mi-temps : petit coup de pousse de l’arbitre qui nous offre un penalty bien généreux à la 62e. Poko se fait balancer dans la surface mais il semble exagérer son geste. On prend ce cadeau et Jussie transforme facilement en prenant Ospina à contrepied. Mais oui voilà vous nous connaissez parfaitement cette saison : qui dit but inscrit dit … BUT ENCAISSE AUTOMATIQUEMENT. C’est l’ultra Bosetti qui marque à la 67e. Eysseric centre sur la gauche pour la tête de Maupay, arrêt de Jug qui repousse dans les pieds de Bosetti, ce dernier transforme facilement malgré le retour d’Orban. Malgré une dernière occasion d’Henrique sur un centre de Mariano (ballon arrêté sur sa ligne par Ospina) on ne marquera pas ce second but qui nous aurait permis de respirer un bon coup. On notera l’expulsion de Traoré pour un combo simulation + semelle en 5 minutes. Du pur génie. RDV dans une semaine pour la revanche face aux nantais.

Les joueurs :

Compo fcgb-nice

Jug : pour une première en Ligain il a assuré en se montrant serein et déterminé dans ses sorties. On ne peut pas lui reprocher sur l’égalisation niçoise, il effectue une bonne parade sur la tête de Maupay.

Mariano : les niçois lui ont laissé pas mal d’espace lui permettant de déborder à de nombreuses reprises, ses centres précieux n’ont pas trouvé preneur. Il a fait le travail en défense.

Henrique : a fait le boulot en défense mais a manqué de concentration sur l’égalisation niçoise, il aurait dû recadrer les troupes dans ces 5 minutes toujours cruciales après un but.

Sané : solide il n’y a pas eu photo dans son duel avec Maupay. Peu dangereux offensivement sur les coups de pieds arrêtés.

Orban : très discret sur son côté gauche, il s’est peu projeté vers l’avant et s’est contenté de faire le travail défensif demandé.

Traoré : l’énigme Traoré continue à Bordeaux. Soit le joueur est blessé soit il est suspendu. Cette fois-ci il aura tenu 85 minutes avant de craquer et de prendre le rouge. Il a livré un match très irrégulier en accumulant beaucoup de fautes.

Poko : discret dans le jeu il a su obtenir un penalty de manière généreuse. Bonne activité au milieu mais pas assez suffisante pour compenser les absences de N’Guemo et Sertic.

Rolan : il a disparu au bout de 20 minutes après quelques séquences de jeu intéressantes où il a su déstabiliser l’arrière-garde niçoise. On attend toujours son premier but du côté du Haillan. Remplacé par Saivet à la 75e.

Maurice-Belay : le meilleur bordelais de la soirée. Percutant et dribbleur il a constamment déstabilisé Grégoire Puel. Il a distribué de véritables caviars mais les attaquants girondins n’ont pas suivi malheureusement.

Jussie : il sauve clairement son match par son penalty. « Le magicien » garde sa réputation intacte en disparaissant durant 60 minutes avant de réapparaitre pour planter sur pénalty. Remplacé par Faubert à la 84e.

Hoarau : si vous avez lu le compte-rendu vous comprendrez qu’on n’ait pas envie de s’attarder dessus … remplacé par Crivelli à la 84e.

Du coté des niçois :

Compo nice

Isolé sur le front de l’attaque Maupay a eu très peu de bons ballons à négocier. Grégoire Puel a pris le bouillon face à Maurice-Belay tandis que Bodmer s’est montré très rassurant en joueur expérimenté dans les moments cruciaux. Le milieu Traoré-Mendy n’a jamais pu se projeter devant tant ils étaient occupés à défendre face aux assauts bordelais. Bosetti a marqué sur sa seule véritable occasion tandis qu’Eysseric aura été le niçois le plus remuant. Bauthéac a été assez discret tout le long de la rencontre. Genevois n’a pas été inquiété malgré un placement hasardeux sur certaines attaques bordelaises. Kolodzieczak s’est contenté d’un travail défensif, lui qui est d’habitude intéressant sur ses montées.

Observations en vrac :

– On laisse parler l’artiste, le grand Francis Gillot en conf de presse « Je ne suis pas au bord de la dépression, je ne suis pas dépressif comme certains le disent. Je ne vais pas être interné pendant les vacances, il y en a d’autres qui vont se faire soigner avant moi et qui disent ça. J’ai peut-être une tronche qui fait peur. Il y en a qui ont des têtes de con, ce n’est pas pour ça qu’ils sont cons non plus. J’ai peut-être un air triste comme ça. Avec les gens que j’aime bien, je rigole beaucoup »

– 5 cartons rouges en 30 matchs, une première depuis la saison 2003-2004 pour les Girondins

– 1er match en Ligain pour Abze Jug jeune espoir slovène. Il est destiné à prendre la relève d’Handanovic le portier de l’Inter en sélection nationale.

– les girondins ont la 8e attaque et la 9e défense du championnat. Ventre mou.

– Bosetti va pouvoir se rajouter un nouveau tatouage sur son bras droit en police Helvetica « 22/03/2014 j’ai marqué à Chaban-Delmas contre Henrique et Sané. Inoubliable <3. » Tout ça en araméen bien entendu.

– Au fin fond de l’Océan Indien on aurait aperçu des débris du Boeing malaisien MH370. Pas loin on a également retrouvé le projet de jeu bordelais englouti à 4000 mètres de profondeur.

– Déplacement à Nantes la semaine prochaine. A l’aller : une raclée 3-0 et le tour d’honneur d’un lama. On a beaucoup à se faire pardonner.

1 thought on “Dans l’œil de Gillot 30ème journée de Ligain Bordeaux-Nice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.