lun. Oct 14th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Dans l’oeil d’Unai Emery // FC Séville-Fiorentina : Un pied et demi en finale !

4 min read

Deuxième demi-finale de Ligue Europa consécutive pour le FC Séville qui vient de perdre contre le Real Madrid à domicile (1e défaite à Séville après 34 matchs soit plus d’un an). Les Andalous reçoivent la Fiorentina, actuelle 5e de Serie A et qui reste sur une victoire 3-1 contre Cesena. Match marqué par le doublé du Slovène, Josep Ilicic et un but du vétéran Alberto Gilardino (et oui, il joue toujours au foot). Les joueurs de la Viola devront jouer sans Babacar ni Giuseppe Rossi, tous les deux blessés. Côté Sévillan, les absents sont Beto, Arribas, Pareja, Deulofeu et Iago Aspas.

La compo : 4-2-3-1 basique avec Sergio Rico dans les buts, Carriço et Kolo composent la charnière centrale, Aleix et Trémoulinas respectivement défenseur droit et défenseur gauche. Au milieu : 2 récupérateurs : Krychowiak et Mbia, Banega en relayeur, Reyes et Vitolo sur les ailes et Bacca seul en pointe.

Sur le banc : Barbosa, Navarro, Diogo, Coke, Iborra, Denis, Gameiro.

Prèmiere mi-temps :

Très grosse ambiance au Sanchez-Pizjuan avant le début du match ! Les joueurs de la Viola engagent, le match peut débuter. Les cinq premières minutes de jeu sont complètement maîtrisées par les joueurs de Vincenzo Montella, Joaquin, l’ancien joueur de l’ennemi (Betis) d’ailleurs hué à chaque touche de balle, trouve Mario Gomez entre les deux centraux sévillans mais l’allemand frappe au-dessus des cages de Sergio Rico. Réaction immédiate des andalous qui mettent la pression sur Neto en enchaînant les assauts sur les buts du gardien brésilien. Le premier but arrive à la 17e minute : sur son coté gauche, Trémoulinas lance Vitolo dans la profondeur, l’espagnol centre en retrait pour Bacca dans la surface, l’attaquant se retourne et transmet pour Aleix qui ajuste le gardien de la Fio. Quelques minutes plus tard – deux pour être précis – Joaquin élimine deux défenseurs de Seville et centre pour Mati Fernandez qui est seul face au but du vide mais qui ne trouve pas d’autre idée que de la mettre à côté, merci à lui ! La suite de la première mi-temps sera très équilibrée alternant offensives sévillanes et italiennes. Sergio Rico est toujours aussi bon dans ses cages pour annihiler les attaques des joueurs de la Fiorentina. Pendant les deux minutes de temps additionnel, l’arbitre allemand Felix Brych réussit à oublier deux pénaltys pour le FC Séville ! Le premier pour une main de Tomosovic dans la surface sur un centre de Trémoulinas et une vingtaine de seconde plus pour une semelle de Gonzalo Rodriguez sur Krychowiak… Enfin bref, il siffle la mi-temps sur un score de 1-0 pour Séville.

BARCELONA, SPAIN - NOVEMBER 22:  Head coach Unai Emery of Sevilla FC looks on prior to the La Liga match between FC Barcelona and Sevilla FC at Camp Nou on November 22, 2014 in Barcelona, Spain. Lionel Messi beat the  number of goal in the Spanish La Liga of Telmo Zarra scoring his 252nd goal.  (Photo by David Ramos/Getty Images)

Deuxième mi-temps :

La seconde période est complétement dominée par les hommes d’Unai Emery ! Le spectacle est au rendez-vous, le beau jeu est présent. Aleix Vidal et Trémoulinas enchainent les bonnes montées et les combinaisons avec Banega, Vitolo et Reyes ! On ne sait plus si c’est Seville ou le Barca qui joue ! A la 51e minute, Vitolo décale Aleix sur le côté droit et ce dernier marque d’un plat du pied, 2-0 pour Seville qui fait le break. 5 minutes plus tard, Emery décide d’effectuer son premier changement :  Coke remplace Reyes, ovationné. Ce changement est accompagné d’un petit changement tactique, Aleix qui son poste de défenseur droit et monte d’un cran. Coke prend sa place en défense. A la suite d’un contact avec un joueur de la Viola, Mbia est touché au cou et doit laissé sa place à Iborra. Dans le même temps, Kevin Gameiro fait son entrée sur la pelouse à la place de Bacca. Et ce qui devait arriver arriva !  Seulement 27 secondes après son entrée, Gameiro dévie une frappe ratée d’Aleix dans les buts de Neto et marque le troisième but du match ! Quel coaching d’Unai Emery et quelle entrée décisive pour Gameiro – comme souvent d’ailleurs. Les seules occasions de la Fio sont stériles ou bien arrêtées par Sergio Rico. Le score ne bougera pas jusqu’à la fin du match.

Conclusion :

Score final 3-0 grâce à un doublé d’Aleix et but du Kevin « Joker » Gameiro. Match très plaisant à regarder, magnifique coaching de la part d’Emery. Gros match de toute l’équipe mais surtout des défenseurs latéraux (Tremoulinas et Aleix), des milieux défensifs (Krychowiak et Mbia). Seville à un pied et demi en finale.

Homme du match ? Aleix Vidal, énorme match de la part de l’espagnol malgré son repositionnement en tant que défenseur droit. 2 buts et une passe décisive pour lui ce soir.aleix

2 thoughts on “Dans l’oeil d’Unai Emery // FC Séville-Fiorentina : Un pied et demi en finale !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.