dim. Déc 8th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Le CFA C, Journée 26 : Abeulibobol !

7 min read

CFA

Salut à tous ! Après une semaine de repos le championnat reprend ses droits. Ça rime c’est génial et cette semaine on a du lourd, du très très lourd. Je sais que je dis ça chaque semaine mais ce coup-ci c’est un peu plus vrai qu’avant, j’ai moi-même eu du mal à le croire quand j’ai vu les résultats. Et pourtant je sais très bien qu’on peut s’attendre à tout ici, même au pire. On s’approche de la fin de saison (snif) et le mental commence à devenir très important, compter sur les faux rebonds pour gagner ne suffit plus, chaque point est bon à prendre et doit être accueilli avec joie. Le truc c’est qu’on est toujours aussi serrés au niveau des points donc le suspense reste entier. Pas impossible que le classement ne bouge pas d’ici la fin de saison et qu’on attende avec impatience à chaque journée un événement… On passe aux matchs ?

Lyon – Béziers (3-2) : Ils n’avaient plus qu’un seul joker. Du coup ils n’en ont plus. Samedi dernier, les leaders du championnat sont tombés sur la pelouse lyonnaise et perdent la solide avance qu’ils possédaient sur leurs poursuivants. Un match à rebondissements qui a dû bien faire plaisir aux supporters présents. Après l’ouverture du score de Benzia, les biterrois revenaient au score à la mi-temps. Les gones repassaient devant grace à un but de la main. Après le match contre Nice encore une décision arbitrale plutôt favorable pour l’OL, ON PEUT SAVOIR COMBIEN T’AS PAYE AULAS ? Puis les blaugrana se voyaient expulser un de leurs joueurs, condamnés donc à jouer plus d’une demie-heure à dix contre onze. Malgré un nouveau retour, Béziers devait s’incliner face à la fougue des jeunes lyonnais, qui remporte une victoire de prestige. Mathématiquement le titre est encore possible mais difficile d’y croire. Ce résultat n’est dramatique ni bon pour personne, considérons-le comme un match de gala. Un match de gala qui va peut-être changer la face de la saison qui sait, mais une rencontre entre ce qui se fait presque de mieux en quatrième division.

Lyon est 4ème avec 68 points (+11). Béziers est 1er avec 76 points (+17).

Hyères – Villefranche (0-0) : Très mauvaise opération de la part de Hyères qui rate une bonne occasion de se redonner de la confiance et reste englué dans la zone rouge. La réception d’une équipe de haut de tableau invaincue depuis maintenant quinze matches n’est certes pas toujours la meilleure manière de se relancer. Ce ne sont pas les occasions qui ont manqué pourtant, ni le soutien du public venu en nombre. Mais il faut marquer pour se sauver, pas être dangereux ni dominer. Heureusement les varois peuvent compter sur de meilleurs résultats loin de leurs bases. Pas la semaine prochaine avec un déplacement chez le leader. Dur.

Hyères est 14ème avec 53 points (-8). Villefranche est 6ème avec 62 points (-5).

Lyon La Duchère – Montpellier (2-1) : Un bon match de fond de tableau qui sentait le soufre et l’engagement. C’est les locaux qui s’en sont tirés à bon compte avec une victoire ô combien précieuse face à un concurrent direct. A bonifier la semaine prochaine par contre. Les rhodaniens ne sont plus à égalité de points avec le premier relégable, ce qui est au moins une avancée en soi. Pour les héraultais, c’est un coup dur après la bonne remontée enclenchée il y a quelques semaines qui les avait vu se sortir de la zone de relégation avec brio, pour les voir redescendre comme des feuilles mortes. Une possible belle hype inutile du style de celle du Sochaux d’Hervé Renard la saison dernière. Pour l’anecdote : le but montpelliérain a été inscrit par Florian Sotoca, transféré depuis Béziers l’hiver dernier, où il est toujours le troisième meilleur buteur de la saison. Si les infos sur lui sortent peu, il faut remarquer qu’il va donc possiblement descendre en CFA 2 après avoir quitté un club … qui serait potentiellement le futur champion et qui monterait en National. Bien joué le visionnaire.

La Duchère est 13ème avec 55 points (+1). Montpellier est 15ème avec 50 points (-13).

Saint Priest – Le Pontet (0-0) : La rencontre inutile du jour est la. Un match sans but dans le froid avec la lanterne rouge qui joue. Pas le moindre intérêt. Le Pontet fait une mauvaise opération en ne ramenant que les deux points de ce déplacement, un moindre mal on va dire. Les priestois, eux, tentent visiblement de battre le record du plus petit nombre de victoires sur une saison, seulement trois pour l’instant, et ça marche, leaders de ce classement à l’envers sur toutes les CFA.

Saint Priest est 16ème avec 46 points (-15). Le Pontet est 11ème avec 57 points (+1).

Chasselay – Monaco (1-0) : Ils ne s’arrêtent décidément plus… Sur un rythme de champion depuis quelques semaines, les chasselois l’emportent face à l’une des meilleures équipes à l’extérieur de la saison, invaincue depuis bien longtemps. Un but de l’inévitable… vous avez deviné qui, qui parachève une superbe performance. Aucune défaite sur les cinq derniers matches, alors qu’ils semblaient promis à une descente très rapide, ils ont décidé de s’accrocher et désormais ils se trouvent plus loin de la zone rouge qu’ils ne l’ont jamais été, avec trois points d’avance sur Hyères.

Chasselay est 12ème avec 56 points (-12). Monaco est 9ème avec 58 points (+6).

Martigues – Nice (3-1) : Un match spectaculaire est bourré d’occasions, assez plaisant à regarder. Et comme Nice voulait à tout prix devenir la plus mauvaise défense du championnat, l’objectif est rempli. Sur le contenu du match il est difficile d’y voir autre chose : dégagements ratés, passes en profondeur pour l’adversaire et autres types de bourdes ont composé ce match. Du grand art, fait pour le spectacle décidément. Je comprends pas pourtant, c’était Hassen le gardien du gym, il a juste quarante matches en pro (avec plus d’un but encaissé par match en moyenne). Mais sur l’ensemble la victoire du FCM n’est pas imméritée. Du coup les martégaux recollent à la tête du classement et peuvent se mettre à croire au titre. Un peu.

Martigues est 3ème avec 70 points (+10). Nice est 10ème avec 58 points (-7).

photo d'illustration

Grenoble – Sète (2-1) : A la peine à domicile, les grenoblois devaient se relancer ou mourir ce samedi. Ils ont tout gagné sur ce match. Dans une rencontre opposant les deux joueurs les plus vieux du championnat, c’est Nassim Akrour face à Christophe Rouve qui a eu l’avantage final en inscrivant un doublé dont un penalty dans les arrêts de jeu. Avant cela Sète avait ouvert le score en première période. Un coup de chance tant les isérois ont dominé et que les sétois ne se sont montrés dangereux que sur contre ou coup de pied arrêté. Le GF38 a d’ailleurs longtemps manqué de réussite en touchant trois fois la barre transversale. Problème récurrent depuis le début de la saison du coté de Grenoble, la finition qui coûte parfois cher. La construction des actions se fait sans trop de problèmes mais des mauvaises décisions au moment-clé empêchent l’équipe d’écraser le championnat. Néanmoins cette victoire est à accueillir avec le plus grand bonheur et de recoller à la tête du classement, la course continue.

Grenoble est 2ème avec 73 points (+17). Sète est 8ème avec 60 points (-4).

Rodez – Marignane (2-0) : La aussi une rencontre plutôt inutile qui n’a servi qu’à affirmer que Marignane a très probablement dit adieu au titre, c’est triste et on ne s’y attendait pas du tout. Et aussi de voir Rodez finir sans but encaissé, ce qui est assez rare, et qui se rapproche du maintien. Du coup les rodéziens préparent déjà la saison prochaine : ils viennent de poster sur leur site officiel une offre d’emploi… pour les joueurs. Si vous n’avez rien à faire le mercredi 27 mai et que vous avez confiance en vos qualités sportives, vous pourrez vous inscrire en envoyant votre CV à franck@rodezaveyronfootball.com. J’adore ce club, on a vraiment l’impression de pouvoir boire un coup au bistrot avec eux et de pouvoir faire rentrer sa famille dedans.

Rodez est 7ème avec 60 points (-8). Marignane est 5ème avec 65 points (+9).

La suite au prochain numéro. Encore des duels à distance principalement la semaine prochaine. Juste Montpellier qui reçoit Saint Priest, ces derniers pourraient mettre un pied et demi en CFA2 en cas de défaite.

Henri Death

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.