ven. Déc 13th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Le match que France Football aurait bien dû éviter

3 min read

Ce n’est un secret pour personne, le groupe Amaury, propriétaire des principaux journaux sportifs français, connait des difficultés économiques importantes. En première ligne se trouve France Football, dont les ventes ne cessent de chuter depuis plusieurs années propulsant le journal dans un bilan déficitaire, la baisse record de 40% entre 2008 et 2012, ainsi que la fin d’une publication bi-hebdomadaire pour une simple publication hebdomadaire depuis 2013, témoignent d’une situation financière précaire du journal.

Du coup les deux journaux tentent de se rendre attractifs auprès d’un public plus « jeune », et il faut bien l’avouer, c’est assez gênant. La chasse aux clics engagée sur leurs sites internet est plutôt consternante. Si l’Équipe tente depuis quelques mois d’alimenter des rubriques intitulées « LOL », « OKLM », ou « OMG » (non non ce n’est pas un montage, juré) sur son site internet, la grande mode de France Football depuis la 30è journée de l’actuel championnat de France, c’est de publier chaque semaine un article « le match à éviter ». Les clubs concernés apprécieront.

ff1

Et justement, le Week End dernier, le match à éviter selon la rédaction de France Football c’était Rennes-Nice (cf lien: http://www.francefootball.fr/news/Le-match-a-eviter-rennes-nice/553815). Les 20.675 spectateurs présents Route de Lorient, les auditeurs et les téléspectateurs ont donc perdu leur temps samedi soir. C’est con. Voir Anders Konradsen marquer un but de l’espace (bon ok il l’a pas fait exprès, mais quand même), ça vaut le détour selon moi, mais qui suis-je à côté de journalistes tout-puissants contrôlant mes envies et ma télécommande ? Pas grand chose, on est d’accord.

Ni une ni deux, déjà échaudé par la révélation du montant des primes du titre honorifique de « champion de Bretagne » par l’hebdomadaire, le Stade Rennais se saisit de l’histoire et publie un communiqué bien senti adressé au journal (cf lien : http://www.staderennais.com/index.php?rb=22&id=BR8941). Aïe.

On attaque là où ça fait mal : le manque cinglant de talent dans la rédaction de la majorité des articles ces dernières années. On aurait pu s’arrêter là, (presque) bons amis, sans trop de casse et avec un peu de dignité malgré tout.

Mais non. France Football tente alors d’engager un « qui a la plus grosse? » avec le club breton, en publiant jeudi un sondage titré « Qui est le meilleur gardien du monde » et place sarcastiquement dans les 10 propositions le gardien Benoit Costil. Après les supporters, on s’en prend à un joueur, c’est puéril. Seulement voilà, la stratégie était désastreuse, non seulement le journal pointe du doigt son propre système de notation en plaçant ironiquement le gardien rennais, second aux « étoiles France Football » (cf lien étoiles : http://www.francefootball.fr/ligue-1/etoiles/2014-2015/gardiens/) dans le sondage, alors que Sirigu, seulement 4è aux « étoiles » y est placé très sérieusement. Mais en plus le journal est confronté à une vague de mécontentement des supporters bretons sur les réseaux sociaux, appelant d’une part au boycott du journal, et d’autre part au vote massif pour Costil au fameux sondage pour souligner le ridicule du combat engagé (cf lien sondage : http://www.francefootball.fr/news/Qui-est-le-meilleur-gardien-du-monde/554819). Manque de pot pour « FF », la communauté rennaise de Twitter est très importante et a largement contribué au placement de Benoit Costil comme étant le « meilleur gardien du monde ». Ça devient réellement gênant pour le journal qui pourrait devoir publier un article pour expliquer pourquoi ses lecteurs ont choisi le gardien rennais parmi Buffon, Cech, Courtois ou Neuer. Ça peut devenir très intéressant.

Mais non content de se faire corriger, l’hebdomadaire remet ça samedi matin, en publiant un article à l’allure d’une pâle copie de So Foot, du rédacteur en chef adjoint, intitulé ironiquement « le match à regarder : Montpellier-Rennes » (lien : http://www.francefootball.fr/news/Montpellier-rennes-le-match-a-ne-pas-louper/555308). Un second degré tellement peu subtil qu’une brève intitulée « Hé regardez-nous, on existe, cliquez svp » aurait fait le même effet. On commence presque à ressentir de la peine.

Allez sans rancune FF ? La prochaine fois que tenterez d’engager un match contre Rennes, jouez-le au Stade de France pour avoir plus de chances de le gagner.

2 thoughts on “Le match que France Football aurait bien dû éviter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.