mar. Oct 22nd, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Une moyenne de 4 buts par match, un « Melbourne Derby » de feu, un triplé de Besart Berisha, un trio offensif très prometteur du côté de Wellington, une nouvelle défaite des « Roar » de Brisbane et deux magnifiques buts inscrit par les joueurs de Sydney FC. Cette troisième journée de A-League nous aura encore offert du spectacle !

australie

Brisbane Roar @ Sydney FC | (0-2)

Un match où les supporters de Brisbane ont répondu présent. Sous la cape du kop « Ten Den », les supporters des « Roar » ont voulu que leurs joueurs gagnent leur premier match en championnat après 2 défaites d’affilées. C’était sans compter sous les deux coups de génie de Marc Janko et l’ex-nantais Dimitrijevic.

Les supporters des Roars, "The Den".
Les supporters des Roars, « The Den ».

Un match pourtant a sens unique, Brisbane a sans cesse essayé de percer la défense adverse de Sydney mais Abbas, Ognenovski, Ryall et Bojic étaient très ferme et on quasiment empêcher toutes les actions des joueurs de Brisbane qui n’ont pu cadrer qu’une seule de leur frappe. C’est sûr, l’équipe de Brisbane 2014/2015 n’est plus ce qu’elle a été l’année dernière. Fort offensivement.

De leur côtés, les « Sky Blues » ont profité du peu des ballons qu’ils avaient pour jouer la contre-attaque. Mais Brisbane avait tiré des leçons de leurs deux dernières défaites pour resserrer leur défense. Certes Sydney a réussi à pénétrer dans la surface de Young, mais jamais à l’inquiéter, sauf à la troisième minute où North sauve sur sa ligne une frappe de Marc Janko. Sauf que depuis le début de la saison, les joueurs de Sydney ont prouvé qui possédaient une aisance aux frappes lointaines et c’est ce qu’ils ont fait pour débloquer la situation.

C’est Marc Janko, tout juste arrivé de Trabzonspor, qui ouvre le score pour les « Sky Blues » avec une frappe venue d’ailleurs. A la 28ème minute, Young, le portier de Brisbane, dégage le ballon vers ses coéquipiers au 30 mètres. Sauf qu’à la retombé c’est Janko qui récupère la balle, contrôle de la poitrine et frappe instantanée. But. Un but venu d’un autre pays, de l’Australie, son but, c’est l’Australie, c’est le football « instantané ». Young n’avait pas eu le temps de se replacer et n’a même pas cru au but jusqu’à ce que la sphère rentre dans ses propres filets, ça fait 1-0.

Plus tard, c’est un ancien joueur de la Ligue 1, Milos Dimitrijevic qui tente sa chance. Sur l’action c’est Brisbane qui dégage de sa surface, mais l’arbitre contre cette frappe de son dos et c’est Dimitrijevic qui récupère, ce dernier passe pour Brosque qui lui redonne aussitôt. Laissé de tout marquage l’ancien nantais claque la balle, sa frappe est pure et lobe Young trop avancé sur l’action. 2-0, 54ème minute. Les « Roar » répondront d’une même frappe quelques minutes plus tard, une frappe qui passera au-dessus.

Sur la suite du match Brisbane aura poussé, aura cru jusqu’au dernier moment, aura cru a une remontée. Mais ce fut trop tard pour les champions en titre, une troisième défaite d’affilée.

Melbourne Victory @ Melbourne City | (5-2)

Un troisième derby pour cette troisième journée de championnat. Après le « F3Derby », le « SydneyDerby », « MelbDerby » s’annonçait très intense au vue des deux équipes qui s’affrontaient, et le résultat aura été de la partie. Des buts, une pléiade d’action, des fautes non sifflées, des buts litigieux et un Melbourne Victory qui gagne dans un match en feu.

C’est le Melbourne City qui ouvre les festivités avec l’espagnol David Villa dés l’entame du match à la 7ème minute. L’espagnol reçoit la balle et traverse la défense du Victory pour aller tenter la première grosse frappe que Coe captera sans soucis. Quelques minutes plus tard, Georgievski commet une faute peu évidente sur Damian Duff, le joueur du Victory plaide que l’irlandais plonge mais l’arbitre donne le coup-franc au joueur de City. Sur le coup-franc, Duff envoie la balle au second poteau pour Wielaeart qui s’est fait oublier de la défense et de Coe qui s’est trop avancé. Sa tête surpuissante termine au fond des filets et calme la moitié de l’Etihad Stadium. 1-0, 12ème minute. Dix minutes plus tard Miligan sert Finkler dans l’espace, sa frappe a ras-de-terre est détournée par Redmayne mais Archibald Thompson, tel un renard des surfaces, suit l’action et égalise. Sur cette action les défenseurs de City demande le hors-jeu de Thompson, sur les images ce n’est pas évident de leur donner tord.

Dans la foulée, sur un corner de City jouer en deux temps, Damian Duff récupère le ballon pour centrer vers la surface. Nathan Coe rate complètement sa sortie et Hoffman a sauté plus haut que tout le monde sur l’action pour reprendre le score. 2-1, 25ème minute. L’égalisation du Victory interviendra juste avant la mi-temps, l’albanais profite d’une frappe mal repoussée par le gardien de but de City pour inscrire son premier but dans ce derby. 2-2, 45ème minute.

La deuxième mi-temps sera une copie conforme de la première : des actions à la pelle. Les deux équipes n’ont pas cessé de créer des actions et inquiéter le gardien de but adverse. A l’engagement de la deuxième mi-temps Berisha décide de foncer dans le camp de City, le pressing du Victory est fort ce qui leur permet de récupérer le ballon que Berisha perd. A la récupération, c’est Thompson qui sert dans l’immédiat Besart Berisha qui a prit l’espace côté gauche et termine l’action d’une frappe qui sera légèrement détournée par le défenseur du Melbourne City, Wieleart, pour tromper Reydman. 3-2, 46ème minute.

Le quatrième but du Melbourne intervient après une charge de Brown dans le dos Delpierre. Berisha se charge de le transformer pour le 4-2 à la 64ème minute et inscrire son premier triplé de la saison. Le dernier but du Victory sera marqué en fin de partie avec une merveille de passe de Kosta Barbarouses pour Archibald Thompson qui n’avait plus qu’à gagner le face-à-face contre Reydmane. Face-à-face gagné et 5-2 pour Melbourne Victory à la 87ème minute. Le score ne bougera plus, le Melbourne Victory sort champion de ce derby.

L'Albanais volant
Besart Berisha, l’éternel.

 

Wellington Phoenix @ Newcastle Jets | (4-1)

Sur cette rencontre les « Nix » de Wellington partaient clairement favoris, en plus de jouer à domicile, l’équipe venait de gagner 2-1 contre le Central Coast Mariners lors de la deuxième journée. De leur côté les « Jets » auraient apprécié de réparer leur lacunes offensives devant le but pour ne plus lâcher des points et gagner leur première victoire en championnat.

Ce sont les « Jets » qui lanceront le match avec Griffiths qui trouve le poteau de Moss dés la 52ème seconde, le match est lancé dés la première minute. 2 minute plus tard, Wellington ouvre le score grâce à Nathan Burns. Neville perd le ballon dans sa surface après un duel avec McGlinchey, le ballon arrive jusqu’au pied de Brockie qui centre-frappe pour Nathan Burns qui n’a plus qu’à pousser le ballon. Un premier but 100% conçut par les 3 attaquants de Wellington. 1-0, 3ème minute. Un quart d’heure plus tard, Hoole, le numéro 11 des Jets dribble toute la défense côté gauche puis arme sa frappe qui termine dans le petit filet de Moss.

Juste avant la mi-temps Nathan Burns inscrit un doublé. Bien lancé ce dernier part au face-à-face, sa frappe est contrée par Birighitti mais dans son élan le joueur de Wellington récupère la balle et redresse de justesse la trajectoire du ballon pour qu’il termine au fond des filets. Le troisième but des « Nix » est une leçon de contre-attaque. Bonevacia récupère la balle dans les pieds de Carney, ensuite Lia lance en profondeur Nathan Burns, la défense des « Jets » n’a absolument pas eu le temps de revenir (excepté Jaliens resté en retrait) Burns a le temps de passer pour son coéquipier McGlinchey qui triple le score pour les « Nix » à la 64ème minute.

Le but chanceux de Nathan Burns
Le but chanceux de Nathan Burns

L’unique réponse des joueurs de Newcastle vient à la toute fin de match avec un but de Joel Griffiths sur un centre de Scott Neville. Cependant, à la toute dernière minute du match Alex Durante inscrit le quatrième but de son équipe sur un coup-franc tiré par Alex Gorrin. Sur la frappe Birighitti rate sa sortie et ouvre son but pour Durante.

Les « Nix » se sont donc trouvés un trio offensif très prometteur emmené par McGlinchey, Brockie et Burns alors que les « Jets » sont encore dans l’objectif d’une première victoire en championnat.

Adélaïde United @ Perth Glory | (2-0)

Dans la semaine Adélaïde avait gagner leur place pour la demie-finale de la FFA Cup contre le Sydney FC sur le score de 3-1, c’est en confiance qu’ils ont reçu l’équipe de Perth. Quant à l’équipe de Perth une nouvelle victoire chez les « Reds », une troisième en trois matchs leur permettrait de garder la première place au championnat.

Un match très décevant du côté de Perth Glory, aucun tir cadré pendant le match pour 11 frappes tentées. Les joueurs de Perth n’ont pas inquiété une seule fois Galekovic, le gardien des « Reds ». De leur côtés les joueurs d’Adélaïde ont fait leur match, autant offensivement que défensivement. Dés la 18ème minute c’est l’espagnol Serge Cirio qui marque le premier but de la rencontre sur une passe décisive de Marcelo Carrusca. Cirio reçoit la balle au centre de la surface et d’un plat du pied droit n’a plus qu’à ajuster Vukovic. Carrusca aurait pu doubler la mise pour Adélaïde avant la mi-temps, sur un tir en pivot où il oblige Vukovic a sortir la parade pourtant masqué par ses propres défenseurs sur la frappe.

Le deuxième but des « Reds » arrive sur une terrible erreur défensive des joueurs de Perth Glory. Awer Mabil complètement oublié de marquage est bien servit par Craig Goodwin, il part au but et d’un contre pied parfait double le score pour Adélaïde. A la 82ème minute Mabil est à deux doigts d’inscrire un doublé. Cirio parti au but rate complètement sa balle en piqué et arrive sur Mabil qui est à 1 mètre du but, malheureusement pour lui la balle cogne son genou et passe au-dessus de la barre transversale.

Le premier but en championnat du kényan Awer Mabil.
Le premier but en championnat du kényan Awer Mabil.

Adélaïde fait la bonne action du jour et devient premier égalité de point avec le Melbourne Victory et le Sydney FC. Pour Perth c’est la première défaite de la saison et est relégué à la 5ème place a égalité avec le 4ème Wellington Phoenix.

 

NB : Le match entre le Central Coast Mariners @ WS Sydney a été reporté le 9 novembre. Le « Wanderers » disputait le match allé de la finale de la Ligue des Champions Asiatique (AFC) qu’ils ont par ailleurs gagné 1 à 0 sur un but de Juric.

 

Le classement de cette troisième journée :

classement

 

Quatrième journée

Melbourne City @ Adélaïde United (Vendredi 31 Octobre, 09:40)

Perth Glory @ Newcastle Jets (Samedi 1 Novembre, 09:30)

Sydney FC @ Central Coast Mariners (Dimanche 2, 07:00)

Melbourne Victory @ Wellington Phoenix (Lundi 3, 09:30)

 

1 thought on “A-League : Acte III

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.