lun. Juil 13th, 2020

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Liga MX: une finale Tigres-América !

4 min read

On connait l’affiche de la finale de cet Apertura 2014. Les Tigres obtiennent leur qualification suite à un nouveau nul (0-0) face à Toluca. Pour gagner le tournoi, il va falloir trouver la faille face à une équipe de l’América qui n’a pas eu de mal à se défaire de l’autre équipe de Monterrey, les Rayados (3-0 sur l’ensemble des deux matches). 

mexique

Au Mexique, on trouve deux saisons : la saison sèche et la saison humide. La pluie tombe généralement entre Juin et mi-Octobre avec des averses survenant le plus souvent en fin d’après-midi et ne durant à peu près qu’une heure. La saison sèche arrive vers mi-Octobre. Coïncidence ou non, c’est exactement ce qui se déroule en ce moment en Liga MX. Les averses de buts ont diminué et la saison sèche a atteint son paroxysme  ce week-end lors des demi-finales retour où Tigres-Toluca et América-Monterrey ont accouché de 180 minutes vierges en buts.

Le gardien du Volcan

Tout n’est pas à jeter cependant. La première des demi-finales, la plus indécise, voyait les Tigres accueillir des Diablos Rojos dans un « Volcan » en feu. Les supportes auriazules n’ont pas cessé de chanter et d’appuyer leur équipe, et cela s’est fait ressentir sur la pelouse, où nous avons assisté à un match animé. Comme au match aller, les meilleurs joueurs sur la pelouse furent les gardiens, et on peut facilement avancer que cette confrontation voyait les deux meilleurs portiers s’affronter dans un duel à distance. Nahuel Guzman, le portier international argentin des Tigres a su protéger ses cages sur les rares tentatives des joueurs de José Cardozo. Alfredo Talavera a lui aussi maintenu ses buts inviolés face à des attaquants felinos très entreprenants.

Nahuel Guzman, le gardien du Volcan
Nahuel Guzman, le gardien du Volcan

Maîtrisant correctement les débats, les Tigres n’ont jamais succombé à la facilité, qui consiste à laisser le ballon à l’adversaire et attendre sagement derrière. Jusqu’à la fin ils ont tenté de déjouer le plan défensif de Toluca. Face à leur impuissance, les Diablos Rojos n’ont fait que constater la superiorité auriazul à mesure que le temps s’égrainait. Ils se sont retrouvés à dix sur le terrain après l’expulsion de Richard Ortiz pour un second jaune, puis Jeronimo Amione, nourrit par sa frustration, l’a suivi après une balayette rageuse. Match nul sur l’ensemble des deux matches, on retrouvera donc le bouillant « Volcan » pour le match aller de la finale.

América, la force tranquille

Dans l’autre demi-finale, les joueurs de l’América se devaient de confirmer leur victoire obtenue à l’Estadio Tecnologico de Monterrey (0-3). Entreprenants, ils ont même ouvert le score via Luis Gabriel Rey de la tête mais le corps arbitral a préféré atténuer la gifle donnée aux Rayados. En seconde période, sûr de leur fait, les azulcremas se sont contenté de gérer leur avance face à des Rayados incapables de sauver l’honneur.

Candido Ramirez tente de se frayer un chemin dans la défense azulcrema
Candido Ramirez tente de se frayer un chemin dans la défense azulcrema

Chez le Monterrey FC, une page se tourne : le sérial-buteur chilien Humberto « Chupete » Suazo, meilleur buteur de l’Histoire du club avec 120 buts en 14 tournois et âgé de 33 ans devrait retourner au pays – on parle de Colo Colo ou de la U Catolica. En plus d’avoir marqué l’Histoire des Rayados de Monterrey en en devenant le meilleur artilleur, « Chupete » a également remporté deux tournois – Apertura 09 et Apertura 10 – trois Ligue des Champions d’Amérique du Nord et à ainsi participer à la Coupe du Monde des Clubs.

La finale opposera donc l’América, leader du classement général face à son dauphin, les Tigres. Même si les joueurs du club le plus populaire du pays font figure de favoris, la malédiction du superlidier plane sur eux, et une victoire des Tigres est loin d’être impossible. Alors que l’on attend avec impatience cette double confrontation, la finale de Liga de Ascenco –  la deuxième division mexicaine- voyait les Coras de Tepic affronter un historique, le Necaxa – ancien club de México délocalisé à Aguascalientes, dans le centre du pays. Après 90 minutes folles qui auront accouché de six buts (3-3), le suspens a atteint les prolongations (4-4 ap.). Le Necaxa a finalement obtenu aux tirs au buts la possibilité de jouer un match de barrage face au vainqueur du tournoi de Clausura 15 dont le vainqueur accédera à la Liga MX.

La finale:

Tigres-América, vendredi à 3h30 du mat’

América-Tigres, lundi à 1h du mat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.