jeu. Nov 14th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Dans l’oeil de Blanc : Metz que ce fut laborieux

3 min read

Après notre victoire contre le rival marseillais nous avions l’occasion de prendre la tête provisoirement du championnat après cette trêve internationale. Un match logiquement facile face au promu messin mais toujours inflexible à domicile : ça sent le match à la con

.

LA CAUSERIE

« Les gars va falloir être costaud ce soir on va affronter une équipe solide invaincue sur ses terres » , Lavezzi se marre et chuchote un « Metz que un club »…… »Ça te faire rire Ezequiel??

Bref symphorien .

Mon milieu est décimé, obligé de mettre d’entrée Adrien, parfaite opposition pour le remettre dans le bain et pour distiller quelques bons melons

LA COMPO

 

compo

« Milieu un peu expérimental cette saison mais bon face à N’Daw et Kashi ça devrait faire le taf »

.

LA PREMIÈRE PÉRIODE

Contrairement à ce que je pensais, le match démarre tambour battant. Javier à la 9ème minute profite d’une erreur de Sarr , s’en va faire la musique à Choplin (lol) et trompe d’un amour de ballon piqué le frangin de Carrasso (0-1). On double la mise rapidement sur un coup franc bien travaillé du Pochtron poussé au fond de ses propres filets par Bussman. Puis premier pépin, Yoyo se pète au mollet et je fais rentrer Clément qui va le remplacer au pied levé. On met le pied sur la chique et on gère Perpère jusqu’à la pause

.

LA DEUXIEME PERIODE

On ressort du vestiaire sans Motta (2ème pépin … bref) et on se réveille à 70ème, le temps d’encaisser deux pénos par ce diable de Maiga. Ca sent la douille….Faut vite réagir si on veut pas passer pour les cons du jour. Je fais sortir Adrien à cours de compétition et le remplace par Edinson en  pensant qu’il saura me trouver la lumière. Pourtant la décision viendra de la part d’ Ezequiel auteur d’un match plein de sobriété (oui oui), profite d’un énième ballon repoussé par le portier grenat sur une frappe du Z et s’en va glisser le cuir tranquillement au fond des filets. On tue le match

LA METZ EST DITE !!

pocho

LES JOUEURS

SIRIGU          Pas grand chose à lui reprocher. Il encaisse 2 pénos bien tirés et est auteur d’une intervention autoritaire sur une tête de Modibo

T.SILVA       Bon match du capitaine, sans plus. Il remonte tout doucement en puissance

MARQUINHOS     Match tranquille pour le néo auriverde , pas de quoi se mettre en évidence

VAN DER WIEL   Prestation moyennasse du batave , en manque de réussite sur ses débordements et fautif d’une main dans la surface qui coute l’égalisation . Match à oublier

MAXWELL    Un de ses plus mauvais matchs cette saison , manque de justesse technique et peu inspiré offensivement .Il va vite remettre le bleu de chauffe

CABAYE    Pas chounard

MOTTA   Pas chounard

RABIOT   Très bonne prestation pour un match de reprise il aura une carte à jouer sur les prochains matchs . C’est maman qui doit être ravie !!!

PASTORE    Fais moi un gosse putain!!!

ZLATAN      Inexistant , en manque de rythme , son plus mauvais match depuis son arrivée au club mais décisif sur le 3ème but

LAVEZZI     Virevoltant et percutant sans conteste l’homme du match . Depuis son retour de la Route du Rhum il affiche une forme internationale

11 thoughts on “Dans l’oeil de Blanc : Metz que ce fut laborieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.