mar. Fév 25th, 2020

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Preview championnat d’Irlande 2020 : à la poursuite du Dundalk F.C.

15 min read

Le 14 février 2020, jour particulier pour les amoureux du football en Irlande. Quatre mois d’attente pour honorer ce premier rendez-vous de la saison. Les prétendants revêtiront leur plus beau maillot, aux couleurs de Dundalk, Shelbourne, Finn Harps ou peut-être Cork City. À la conquête du championnat d’Irlande 2020, présentation des dix engagés.

Le tenant du titre

Dundalk FC

Ville : Dundalk

Stade : Oriel Park

Classement 2019 : 1er

Prono 2020 TLMSF : 1er

Les lilywhites – surnom de l’équipe – ont gagné cinq championnats lors des six dernières saisons. Une hégémonie modelée par Stephen Kenny, coach de 2012 à 2018 qui a transformé un club moribond à l’aube des années 2010, à une machine à titres. La recette se compose d’une base solide de joueurs fidèles biberonnés par un coach à la philosophie de jeu fluide et une intelligence tactique loin du kick and rush, ajoutez une pincée de pépites locales saupoudrées de joueurs à fort potentiel ou des revanchards venant d’Angleterre. En 2019, Kenny passa le flambeau à son fidèle destrier Vinny Perth qui marcha une nouvelle fois sur le championnat, terminant 11 points devant son dauphin. Seules ombres au tableau, une finale de coupe perdue aux tirs aux buts face au rival Shamrock Rovers et une campagne européenne médiocre achevée par une fessée 1-4 face au Slovan Bratislava. Dundalk reste le candidat naturel à sa propre succession et l’arrivée imminente du très attendu milieu de terrain serbe Stefan Colovic, passé par le centre de formation de l’Atletico Madrid, devrait propulser le club dans une nouvelle dimension.

La recrue à suivre : Will Patching

Les supporters attendent avec curiosité et impatience les premiers pas en championnat du milieu de terrain anglais. Á  21 ans, le môme de Stockport arrive avec un CV séduisant dans sa valise. International anglais U18, il a effectué toutes ses classes dans la prestigieuse “Manchester City Academy” depuis l’âge de 4 ans. Proche d’intégrer la constellation de stars dirigées par Guardiola en 2018, il entamera finalement sa carrière en 5e division anglaise à Notts County, montrant quelques éclairs de génie ci et là, sa timidité l’empêchant d’exprimer ses capacités hors normes. Son talent devrait éclater au grand jour cette saison, les observateurs voient en lui le nouveau Jack Byrne (Shamrock Rovers), élu meilleur joueur du championnat 2019.

Les européens

Shamrock Rovers

Ville : Dublin

Stade : Tallaght Stadium

Classement 2019 : 2e

Prono 2020 TLMSF : 2e

La chasse est ouverte pour ravir le titre à Dundalk et les Rovers se profilent en tête de la meute des poursuivants. Vainqueur de la coupe d’Irlande en novembre dernier lors d’une finale au scenario hitchcockien, le club s’organise telle une entreprise pour se structuer. Citons pêle-mêle un partenariat avec le Celtic FC (Ecosse), la prolongation des contrats de leurs meilleurs joueurs afin d’obtenir des indemnités de transferts en cas de départs, la création d’une équipe réserve inscrite en deuxième division (qui a créé une polémique enflammée en Irlande), l’intégration en douceur des jeunes du centre de formation au sein de l’effectif pro et un recrutement au compte goutte privilégiant la qualité à la quantité. L’équipe comptera cette saison encore sur son talisman Jack Byrne, élu meilleur joueur du championnat 2019 et devenu international irlandais la saison dernière. Son association avec l’enfant terrible Graham Burke devraient toujours régaler les fans. Et si la révélation franco-irlandaise Neil Farrugia confirme son énorme potentiel, l’attaque des Rovers sera presque inarrêtable.

La recrue à suivre : Liam Scales

L’international U21 a fait le pari de rester en Irlande malgré les sollicitations de clubs huppés anglais. Les 12 kilomètres qui séparent UCD son ancien club du Tallaght Stadium ne devraient pas lui faire perdre ses moyens. Supervisé par des grands clubs européens et invité à s’entrainer à Manchester City la saison dernière, l’ex-étudiant rentrera dans la rotation de l’effectif et aura le privilège de se perfectionner aux côtés du taulier de la défense central Joey O’Brien, international irlandais aux 140 matchs de Premier League avec Bolton et West Ham. À seulement 21 ans, l’autoroute du succès se profile pour le natif de Wicklow.

Bohemian FC

Ville : Dublin

Stade : Dalymount Park

Classement 2019 : 3e

Prono 2020 TLMSF : 4e

Le rival historique des Shamrock Rovers rêvera cette année encore de titiller son meilleur ennemi. Le derby entre les Bohemians (nord de Dublin) et Shamrock Rovers (sud de Dublin) lors de la première journée de championnat a été décalé au samedi pour des raisons de sécurité, les billets se sont arrachés en moins de 10 minutes sur le site du club. Les “Gypsies” prétenderont de nouveau au podium cette saison. Fidèle à leur stratégie, le recrutement sera quasi intégralement irlando-irlandais sans superstar, avec à la baguette le manager Keith Long qui gère le groupe en bon père de famille. Le coach devra néanmoins repenser son système défensif depuis le départ en retraite de la légende Derek Pender. La jeune garde est représentée par la pépite Dan Mandroiu, devenue en quelques mois le chouchou des supporters avec ses dribles et ses buts stratosphériques. L’international irlandais U21 devra confirmer son immense talent avant probablement de filer en Angleterre lors du prochain mercato. Gardons aussi à l’œil  que le projet de rénovation de Dalymount Park, stade historique mais vétuste a été validé début janvier 2020. Une enceinte entièrement neuve de 6000 places qui sortira de terre en 2024.

La recrue à suivre : Glen McAuley

Délicatement façonné et poli pendant cinq saisons au centre de formation de Liverpool, l’attaquant de 19 ans a goûté  aux pelouses de la League of Ireland la saison dernière avec St Pats. Avec seulement 3 titularisations en une demi-saison avec les Saints, sa montée en puissance sera conditionnée par du temps de jeu sur le front de l’attaque des Bohs aux côtés de l’anglais Andre Wright. International U19 irlandais, sa technique est soyeuse mais son éclosion définitive passera par une préparation physique poussée. Le championnat irlandais réputé gaillard ne laisse pas de place à la tendresse. S’il enchaine les titularisations et accepte de se plier aux exigences du championnat, les superviseurs de clubs anglais s’agglutineront dans les travées de Dalymount.

Derry City

Ville : Derry

Stade : Ryan McBride Brandywell Stadium

Classement 2019 : 4e

Prono 2020 TLMSF : 5e

Depuis le 19 mars 2017 rien n’est plus pareil dans le seul club du championnat basé en Irlande du Nord. Ce jour-là s’est éteint le capitaine Ryan McBride, né 27 ans plus tôt à quelques pas du Brandywell Stadium. Le club a retiré son numéro 5 et renommé l’enceinte en son nom. Les joueurs se donnent corps et âme chaque weekend en sa mémoire. Une équipe rugueuse à domicile, le “Ryan McBride Brandywell Stadium” ayant la réputation d’une citadelle imprenable. Avec le coach Declan Devine de retour au club en 2019, Derry City arracha une place européenne à la dernière journée. Avec un recrutement imposant, le club ne peut pas cacher ses envies de podium et titiller les encombrants clubs dublinois. Le meilleur buteur du championnat 2019 Junior Ogedi-Uzokwe parti à Hapoel Hadera en Israël, les dirigeants ont tenté des paris à tous les postes. Sont arrivés successivement cet hiver Conor Clifford ex-starlette de Chelsea, Tim Nielsen de troisième division norvégienne, le belge Danny Lupano, l’ivoirien Moussa Bakayoko, le globe-trotter anglais Walter Figueira (12e club à 24 ans) etc. Aux joueurs de prouver que cette philosophie est payante afin de donner des idées aux autres clubs.

La recrue à suivre : Moussa Bakayoko

Premier joueur ivoirien du championnat irlandais, l’attaquant de 23 ans sera une curiosité à scruter lors des premières journées. Sans club depuis son départ d’Armenie cet hiver, son essai en janvier a impressionné grâce  à des matchs amicaux convaincants. Doté d’une frappe surpuissante capable d’allumer des pétards de 25 mètres et à l’aise des deux pieds, l’ancien joueur du FC Shirak (Armenie) et du Raja Casablanca (Maroc) sera une menace permanente. Toujours le sourire, il devrait s’integrer rapidement au shema tactique avec l’enchainement des matchs. Il se fera rapidement adopté par les supporters si son entente en attaque avec Jamie McDonagh et la recrue norvégienne Tim Nielsen fonctionne comme prévu.

Ils se sont maintenus

St Patrick’s Athletic

Ville : Dublin

Stade : Richmond Park

Classement 2019 : 5e

Prono 2020 TLMSF : 3e

La saison dernière, St Pats nourrissait énormément d’ambitions au point d’évoquer du bout des lèvres le rêve de soulever un trophée. Le retour du milieu de terrain prodige Chris Forrester après quatre saisons entre l’Angleterre et l’Ecosse cristallisait tous les regards. Malheureusement, le début d’année 2019 voit Dundalk et Shamrock Rovers tout dévaster sur leur passage et laissent des miettes à leurs concurrents. Les dirigeants habitués à prendre leurs responsabilités changent de paradigme à mi-saison et à la surprise générale intronisent comme entraineur l’inexpérimenté Stephen O’Donnell, jeune trentenaire ex-capitaine du Dundalk FC qui venait d’annoncer sa retraite sportive. La deuxième partie de saison servi essentiellement à construire celle à venir. On attend d’O’Donnell un jeu maîtrisé  au sol en digne héritier du jeu pratiqué à Dundalk sous Stephen Kenny. Pour injecter cet ADN, le club s’est donné tous les moyens en recrutant assurément un des meilleurs joueurs du championnat de la décennie, Robbie Benson qui formera avec Forrester l’un des duos de milieux de terrain les plus esthétiques du pays.

La recrue à suivre : Robbie Benson

Le recrutement qui a fait couler le plus d’encre cet hiver. Après quatre saisons exceptionnelles avec Dundalk, 3 titres de champion, 1 coupe d’Irlande, 2 coupes de la ligue, apparition dans l’équipe-type de la saison 2018, une campagne de poule d’Europa League et des sollicitations de clubs anglais lui offrant des conditions financières difficilement refusables, le milieu de 27 ans peu vaniteux s’est laissé convaincre par le discours de son ami ex-coéquipier Stephen O’Donnell d’adhérer à moyen terme au projet de St Pats. À l’aise dans la récupération du ballon et peu avare en buts spectaculaires, il excelle surtout dans la remontée de balle, ses caviars à Dean Clarke et à l’écossais Martin Rennie devraient faire mouche.

Waterford FC

Ville : Waterford

Stade : Regional Sports Center

Classement 2019 : 6e

Prono 2020 TLMSF : 6e

La décision de l’UEFA d’interdire le club de participer à toute compétition européenne pour raison administrative a crée un chaos l’été dernier. Les départs se sont enchainés, les cadres suivant leur rêve d’Europe ailleurs. Le français Bastien Héry, meilleur joueur de Waterford en 2018 ira chercher les émotions de la coupe d’Europe à Linfield en Irlande du Nord. Le résultat fut impitoyable pour le club du Munster, une 6e place loin des prétentions de début de saison. Pour enrayer la spirale négative, une politique de recrutement tournée vers l’Angleterre et l’Ecosse avec des starlettes prêtes à tout explosé chez les seniors. Plus de 10 recrues dont Tyreke Wilson (20 ans, Manchester City), Matty Smith (22 ans, Dundee United), Ali Coote (21 ans, Brentford) et le retour de Kevin O’Connor (24 ans, Preston North End). Maintenant que Waterford est éligible pour jouer la coupe d’Europe, la balle est dans leur camp.

La recrue à suivre : Tyreke Wilson

Le très offensif latéral gauche arrivé à Manchester City à l’âge de 13 ans aurai déjà un paquet d’histoires à nous raconter. La saison passée, Pep Guardiola lui offre ses premiers entrainements chez les grands. Il côtoie Kun Agüero, Kevin De Bruyne et David Silva au quotidien et glane ses premières caps internationales U19 puis U21. Une progression linéaire pour ce surdoué qui devra franchir la barrière du monde professionnel en faisant fructifier les leçons tactiques reçues toutes ces années. Pour emmagasiner de l’expérience, il foulera chaque weekend ses six prochains mois (il est prêté jusqu’en juillet 2020) les prairies irlandaises avant de retourner à Manchester avec la folle ambition d’obtenir la confiance de l’un des meilleurs entraineurs de l’histoire. Tout le mal qu’on lui souhaite.

Sligo Rovers

Ville : Sligo

Stade : The Showgrounds

Classement 2019 : 7e

Prono 2020 TLMSF : 9e

Sligo entame une petite révolution cette saison. Le club se sépare de ses trois internationaux afin d’insuffler une nouvelle dynamique. Exit le jamaïcain Romeo Parkes, le bermudien Dante Leverock et le néo-zélandais David Twardek. Les dirigeants ne souhaitent pas revivre l’inconfortable septième place la saison dernière et ambitionnent la première partie de tableau. Avec une communauté de supporters très impliquée, les Bit O’Red proposeront cette année encore et toujours un esprit conquérant. 17 joueurs présents en 2019 ont resigné en 2020 et l’ouverture vers l’étranger se poursuit avec les arrivées de l’américain Will Seymore et du géant finlandais Teemu Penninkangas qui attirera tous les regards aussi bien par sa carcasse que son exotisme. Le club a préparé sa saison sans faire de vagues avec des matchs amicaux assez neutres, il avance caché. On peut parier que les grosses cylindrées viendront encore se casser les dents au stade “Showgrounds”.

Le joueur à suivre : Teemu Penninkangas

À 27 ans, le joueur va découvrir un championnat étranger pour la première fois, après un début de carrière fourni jalonné de plusieurs titres et agrémentés d’une expérience en coupe d’Europe avec SJK Seinäjoki. Malgré un physique imposant, le joueur mobile peut exercer aussi bien en défense centrale que latérale. Cette polyvalence aidera le club a stabiliser une arrière garde qui a encaissé 47 buts en 38 matchs la saison dernière. Liam Buckley le coach de Sligo est déjà sous le charme après quelques semaines sous sa coupe, convaincu par sa vision du jeu et sa propension à marquer de la tête sur phases arrêtées. Il sera le sixième finlandais de l’histoire du championnat irlandais.

Cork City FC

Ville : Cork

Stade : Turners Cross

Classement 2019 : 8e

Prono 2020 TLMSF : 7e

Vice-champion en 2015, vice-champion en 2016, champion en 2017, vice-champion en 2018 et 8e en 2019. Cherchez l’erreur !! Á bout de souffle après avoir tiré le meilleur de ses joueurs, l’emblématique entraineur John Caulfield tira sa révérence en milieu de saison dernière. La star du championnat Sean Maguire parti en 2017 n’a pour l’instant pas été remplacé. L’attaquant international irlandais est devenu une valeur sure de la deuxième division anglaise (Championship) à Preston North End et la Premier League lui fait du pied. Un seul être vous manque… vous connaissez la suite. Dans le pataugeage imprévu, Cork City évite tout de même le ridicule en se sauveant de la relégation. L’élite du football irlandais pourrait difficilement se passer de l’un des stade les plus emblematique avec ses supporters bruyants. Pour retrouver les sommets, les dirigeants ont misé majoritairement sur l’arrivée de joueurs évaluant chez le voisin anglais. Pas moins de six recrues (série en cours) arrivés de la deuxième à la huitième division britannique, on a ratissé large : Des prêts de jeunes starlettes comme Joe Redmonds en provenance de Birmingham City ou des paris plus osés avec Keyon Dillon embourbés dans les divisions inférieures anglaises.

Le joueur à suivre : Henry Ochieng

International espoir kenyan, il devait obtenir sa première sélection avec les A en 2018 avant que le match Kenya vs Sierra Leone soit annulé. À 20 ans, il a baigné dans le football londonien toute son enfance et West Ham le façonnât dans son Academy entre 2009 et 2015. Milieu de terrain de 1.79m, il effectua ses meilleures saisons entre 2016 et 2018 en League Two anglaise avec Leyton Orient où il rencontre Neale Fenn l’actuel coach de Cork City. Après 2 saisons pénibles dans les divisions semi-professionnelles britanniques, le jeune espoir a saisi l’opportunité offerte par Fenn d’exprimer à nouveau son talent pendant son essai à Cork City cet hiver, se rappelant au bon souvenir de la période Leyton Orient. Le coach a présenté son nouveau poulain comme un milieu avaleur de kilomètres, très endurant, à l’aise balle aux pieds et qui travaillera sans relâche pour ses parternaires à l’entrainement comme en match.

Finn Harps

Ville : Ballbofey

Stade : Finn Park

Classement 2019 : 9e

Prono 2020 TLMSF : 10e

Terminant avant-dernier du championnat 2019, Finn Harps ne doit son maintien miraculeux qu’a un but lors de play-off menés la trouille au ventre face à Drogheda, deuxième de seconde division (0-1 puis 2-0). Depuis presque 20 ans le club cherche une stabilité, effectuant des aller-retour incessants entre les deux divisions. Aux manettes depuis 2014, l’incomparable entraineur Ollie Hogan n’as pas encore trouvé la solution mais reçoit l’entière confiance des dirigeants, des supporters et des joueurs. Un club aux infrastructures familiales géré majoritairement par des bénévoles, il offre peu de garanties d’un développement professionnel structuré. Dans ces conditions, l’entraineur a les mains libres pour modeler son effectif avec les moyens du bord, à la recherche de pépites de deuxième divisions (Karl O’Sullivan de Limerick), des briscards (Raffaele Cretaro arrivé en 2019 à 37 ans) ou des paris venant de l’étranger (le canadien Kosovar Sadiki). Loin des glorieuses années 1970′ lorsqu’ils défiaient Everton, Aberdeen ou Bursaspor en coupe d’Europe, Finn Harps cherchera cette saison un confortable maintien et des derbies animés sur le terrain et en tribune face aux voisins Derry City et Sligo Rovers. Mission compliquée !

La recrue à suivre : Shane McEleney

Frère de Patrick, joueur multiple fois champion d’Irlande avec Dundalk, Shane McEleney un parcours plus sinueux. Apres des débuts prometteurs à Derry City sa ville de naissance qui l’amena en équipe d’Irlande U21, le défenseur rugueux ira glaner deux coupes d’Irlande avec St Patrick’s Athletic puis s’offrira une année exotique au Canada au Ottawa Fury dans le championnat nord-américain USL. De retour sur son île natale après un essai non-concluant en Écosse, il s’engage en 2018 à Larne en deuxième division nord-irlandaise. Deux saisons fournies et une remontée en NIFL Premiership ont convaincu le boss de Finn Harps de lui offrir une nouvelle chance dans le championnat irlandais. Agé de 29 ans, le joueur arrivé mi-janvier s’est senti intégré dès son premier entrainement : “Je ne pouvais pas recevoir un meilleur accueil de mes nouveaux coéquipiés le jour de mon arrivée, je pense qu’on a un groupe très fort”

Le promu

Shlebourne FC

Ville : Dublin

Stade : Tolka Park

Classement 2019 : Champion de D2

Prono 2020 TLMSF : 8e

Pour ses 125 ans, le club souhaite offrir le meilleur à sa forte communauté de supporters. Champion de deuxième division, Tolka Park retrouve l’élite du football irlandais après sept saisons au purgatoire. Les joueurs arboreront un maillot vintage spécial 125 ans basé sur le jersey porté en 1963 face au FC Barcelone en coupe de l’UEFA. Club historique aux nombreux records, notamment le hat-trick le plus rapide de l’histoire par Jimmy O’Connor en 1967, le Shelbourne FC c’est surtout 13 titres de champion dont cinq glanés au début des années 2000′ avant une rétrogradation administrative en 2007. Le club entrainé par l’ancien milieu de terrain Ian Morris part à la reconquête de son glorieux passé dont les dribbles chaloupés du légendaire “Irish Messi” Wes Hoolahan resonnent encore. À l’instar du voisin Bohemian FC (deux kilomètres entre les deux stades), le club se définit résolument proche de ses supporters, en atteste la présentation du magnifique maillot extérieur dans les quartiers populaires de Dublin avec la recrue Gary Deegan, barbe touffue et tatouages de sortie. Côté mercato, les dirigeants ont fait plaisir aux fans avec de la qualité à tous les étages. Le retour donc de Gary Deegan, milieu de terrain besogneux, 9 clubs en 13 ans entre l’Irlande, l’Ecosse et l’Angleterre. En attaque, Karl Sheppard, valeur sûre du championnat vient se relancer après avoir égaré son sens du but à Cork City. À 28 ans, il fera trembler de nombreuses fois les filets si son corps capricieux le laisse tranquille.

La recrue à suivre : Georgie Poynton

Milieu de terrain surdoué pendant son adolescence, il signe son premier contrat professionnel à 16 ans avec Dundalk malgré l’intérêt de gros clubs anglais. Capitaine de l’équipe d’Irlande dans les catégories de jeunes, le joueur aujourd’hui âgé de 22 ans n’a pas encore pris la mesure du monde pro, malgré un statut de titulaire aux Bohemians et Waterford ces dernières saisons. Pour Shelbourne c’est l’opportunité idéale de faire éclore un talent aux pieds en or qui fera briller ses attaquants. Le joueur se sent aussi investi d’une mission, lui le gars des quartiers nord de Dublin. Lorsque la direction du club l’a contacté il avoue ne pas avoir hésité une seconde à représenter un club du nord de la capitale. En cette saison anniversaire et le retour du club dans l’élite, le feu follet est parti pour faire des étincelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.