lun. Sep 23rd, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Qualifs Coupe du Monde : Grand tour d’Asie et petits bonheurs

6 min read

Du bon foot international dans des stades méconnus entre des équipes nationales dont le commun des mortels peinerait à caser les pays sur une mappemonde. C’est ça aussi les éliminatoires de Coupe du Monde, et on adore ! Pour les deux premières journées du deuxième tour de la zone Asie qui marque l’entrée en lice des grosses nations, on va revenir sur ce qu’il s’est passé de beau. 

FIFA_World_Cup_2018_LogoLa zone Asie étant maintenant partagée en huit groupes de cinq équipes et le calendrier étant ce qu’il est est, les favoris n’ont joué en fait qu’un match officiel lors de cette période internationale. A noter aussi que dans le groupe F, l’Indonésie a été exclue par la FIFA en raisons d’ingérences gouvernementales. Le groupe se jouera donc à 4. Et puisque l’on est dans le règlement, rappelons que les huit vainqueurs de groupes ainsi que les quatre meilleurs deuxièmes seront qualifiés pour l’ultime phase de groupes où se joueront les tickets pour la Russie (en plus d’être qualifiés pour la prochaine Coupe d’Asie).

Certains favoris ont géré…

sonhm

A tout seigneur, tout honneur. Le champion d’Asie qu’est l’Australie démarrait sa campagne en Asie centrale, à Bishkek, en y affrontant le Kyrghizistan. On a pas attendu longtemps pour voir qui était le favori. Après à peine une minute de jeu, le coup franc de Mile Jedinak finissait en pleine lucarne. Mais ce ne fut pas pour autant une balade de santé pour les Socceroos. D’accrocheurs kyrghizes donneront une belle opposition mais Tommy Oar les crucifiera en contre à la 69e, sur le 2eme tir cadré australien. Baimarov sauvera l’honneur (de la main) dans les arrêts de jeu, mérité (pas sur la manière hein) mais insuffisant (1-2). La deuxième place du groupe B devrait se jouer entre eux et la Jordanie, tous deux à trois points. Le prochain match le 3 Septembre les opposera d’ailleurs pendant que les kangourous feront face au Bangladesh.

Finaliste de l’Asian Cup, la Corée du Sud toujours managée par Uli Stielike démarrait aussi à l’extérieur. En Birmanie pour y jouer la 158e nation mondiale. Faute d’être brillants, les Guerriers Taeguk ont été réalistes. Un but par mi-temps par Lee Jae-Sung et Son Heung-Min et tout ce petit monde rentre avec les trois points (0-2). Derrière c’est le Koweït et le Liban qui vont se battre pour être second. Les koweitis se sont imposés (1-0) à Beyrouth en toute fin de match. Un résultat important qui leur donne une longueur d’avance dès le départ. Les libanais ont ensuite été gagner au Laos (0-2) pour limiter la casse.

En complétant le podium en Janvier dernier, les Emirats Arabes Unis se sont montrés comme une force sur laquelle il faut maintenant compter en Asie. Dans le genre traquenard, un déplacement au Timor Oriental en fait néanmoins un bon. Un unique but de la perle de l’Orient Omar Abdulrahman à la 88e et les émiratis partent du bon pied (0-1). Une bonne idée car avec l’Arabie Saoudite et la Palestine dans le groupe, leur groupe n’est pas le plus aisé de tous. Dans ce choc d’outsiders, les saoudiens ont gagné (3-2) grâce à Mohammad Al-Sahlawi dans les arrêts de jeu. Les palestiniens ont passé leurs nerfs sur la Malaisie cinq jours après (0-6) pour se relancer. Bref, la suite sera intéressante entre ces trois là.

… D’autres ont eu plus de difficultés

jpnsing

Le Japon de son côté sortait de trois matchs amicaux hyper convaincants avant de recevoir l’équipe de Singapour au Saitama Stadium. Mais pour sa première sortie officielle, Coach Vahid a perdu le sourire. Le bus parfaitement garé par les singapouriens n’a rien laissé passer. Et le héros du soir, le gardien Izwan Bin Mahbud, s’est chargé des gouttes qui passaient à travers (0-0). Résultat exceptionnel pour une équipe de Singapour qui signe là le plus grand exploit footballistique de son histoire récente. Après avoir explosé le Cambodge (0-4) avant ça, ils sont même en tête du groupe. La Syrie et l’Afghanistan ont aussi gratté une victoire et comptent trois points. Tout ce petit monde est devant le Japon donc…

guaaaaaam
Guam, la sensation du moment !

Autre déception majeure de la Coupe d’Asie, l’Iran a également confirmé que ça ne va pas fort. En déplacement au Turkmenistan et malgré un but de Sardar Azmoun dès la 4e, les perses se sont fait rejoindre avec un but de Ruslan Mingazov. (1-1) score final donc. Belle perf’ des turkmènes. Mais la très grosse sensation de ce groupe, et de ce début d’éliminatoires, c’est Guam ! La petite île sous administration US perdue dans le Pacifique (dont on peut se demander s’ils ne seraient pas mieux en Océanie) a remporté ces DEUX premiers matchs à domicile face au Turkmenistan (1-0) et l’Inde (2-1). Leurs deux premières victoires en éliminatoires de toute leur histoire !! Par contre pour le géant démographique qu’est l’Inde c’est toujours aussi dur. Déjà deux défaites à Guam et face au sultanat d’Oman. Et c’est donc déjà bien parti pour vite s’arrêter.

Chine OK, Ouzbekistan KO

bhutaaaaaaaan
Gloire au Bhoutan quand même !

L’autre géant du point de vue de la démographie, c’est la Chine. Mais ça va bien mieux de leur côté niveau ballon. Pour leur premier match, les hommes d’Alain Perrin se sont rendus dans l’Himalaya pour faire face au Bhoutan ! C’est la première fois que le petit pays atteint ce niveau de compétition après avoir battu le Sri Lanka en barrages. La logique fut respectée et la Chine s’est imposée (0-6). Mais les bhoutanais ont fait honneur aux leurs en embêtant longtemps le voisin chinois. Seulement 0-1 à la pause, des occasions d’égalisation après celle-ci et puis un effondrement physique après le 2eme but encaissé. Pas grave, ils ont été acclamés par leur public au coup de sifflet final, reconnus pour leur courage. Mais le leader actuel du groupe, c’est Hong Kong. Avec deux victoires à domicile face au Bhoutan (7-0) et aux Maldives (2-0). Enfin le Qatar complète le groupe. Leur match aux Maldives s’est conclu sur une victoire (0-1) à la 90+9eme minute sur un tir dévié. Y’a encore du boulot oui…

Dernier des sept groupes de cinq, celui de l’Ouzbékistan est pour le moins ouvert. Et ça s’est déjà démontré dans les faits puisque les Loups Blancs se sont inclinés sèchement en Corée du Nord pour leur première sortie (4-2). Les braves sujets de Kim Jong-Un menaient même 4-0 à la pause. Forts de leur succès préalable au Yemen (0-1), les nord-coréens sont en tête du groupe. Mais ils sont accompagnés par un invité surprise : les Philippines ! A la surprise générale, les insulaires se sont défaits du Bahrain (2-1) avant d’aller l’emporter au Yemen (0-2). Un bon départ qui peut leur faire découvrir des ambitions qui sait.

Enfin pour finir ce tour d’horizon asiatique, le groupe F composé de quatre équipes donc. Seulement deux rencontres se sont jouées à cause de la suspension de l’Indonésie et l’Irak, le favori, a été exempté de match. C’est la Thailande qui en profite et prends les devants en ayant gagné ses deux matchs face au Viet-Nam (1-0) et Taiwan (0-2). Une belle opportunité pour le football thaïlandais de confirmer les progrès de ces dernières années vus au niveau des clubs.

NEXT EPISODE 09/2015 !

Retrouvez l’intégralité des classements/calendriers/feuille de matchs sur le wiki dédié ! 

3 thoughts on “Qualifs Coupe du Monde : Grand tour d’Asie et petits bonheurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.