mar. Juin 18th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Bilan des demi-finales d’Europa League

3 min read

BENFICA – FENERBAHCE (aller: 0-1)

Après une défaite en Turquie (1-0) au match aller, le Benfica Lisbonne devait impérativement s’imposer… au Stade de la Luz. Malgré le nom de leur stade, Benfica est toujours invaincu cette saison dans celui-ci. Autre chose à surveiller, la prestation de l’arbitre du match, M. Lannoy.

Les Benfiquistes vont mettre la pression dès le début du match et ouvre rapidement le score par l’intermédiaire de Gaitan, qui va tromper d’un petit extérieur plein de finesse ( 1-0, 8′). La nuit tombe, et les Turques ne voient plus le jour. Mais c’est surtout à cause des Portugais, très agressifs et plein d’envie. Sur une action anodine, Garay touche le ballon de la main dans la surface et offre un pénalty aux visiteurs. Cette fois-ci, Cristian ne se risque pas et laisse tirer Kuyt qui transforme (1-1, 23′). Lannoy peine à se faire respecter, et le match devient un peu bizarre, comme le but de Cardozo (2-1, 35′). Le stade et les hommes de Jesus ressuscitent. Ils reprennent la main sur le match et ne cessent d’en voir partout. La première mi-temps, complètement folle, annonce une seconde période passionnante, qui tiendra toutes ses promesses. Cardozo ira de son doublé (3-1, 68′ ) et propulsera son club en finale, à Amsterdam. Rien de tel qu’un bon porto pour fêter la victoire. Heu non…

La stat TLMSF:  Pendant le match, les joueurs du Benfica ont réclamés 5 fois un pénalty pour une main dans la surface. Mais M. Lannoy n’a jamais bronché.

Benfica: Artur, Maxi Pereira, Andre Almeida, Luisao, Ezequiel Garay, Enzo Perez, Nemanja Matic, Nicolas Gaitan, Lima, Oscar Cardozo, Eduardo Salvio.

Fenerbahce: Volkan Demirel, Reto Ziegler, Gokhan Gonul, Egemen Korkmaz, Joseph Yobo, Caner Erkin, Selcuk Sahin, Salih Ucan, Cristian, Dirk Kuyt, Moussa Sow.

 

CHELSEA – BALE (aller: 2-1)

Il y avait un peu moins de suspens dans ce second match. Chelsea, grand favoris de la compétition s’était imposé à Bâle 2-1 lors du match aller, et on voyait mal les Suisse renverser la vapeur en Angleterre…

Pourtant, après seulement 30 secondes de jeu, l’attaquant Suisse Streller a déjà l’occasion d’ouvrir le score, mais sa reprise passe à côté. Les Londoniens vont vite réagir et après une astucieuse balle piquée de Torres, Lampard trouve le poteau. Ils accentuent leur domination et obligent Sommer à une superbe horizontale. Mais les joueurs du FC Bâle vont se remettre dans le match et se montrer dangereux sur les buts de Cech. Mais sur un contre, Chelsea passe tout près de l’ouverture du score; Sommer intervient et montre malgré lui qu’il n’est pas un gardien de plage. Salah ne marque pas et trouve Cech mais ce n’est que partie remise puisque quelques secondes avant la pause, l’attaquant Egyptien du FCB trompe Cech et ouvre le score (0-1, 45+2). Mi-temps pendant laquelle Benitez à du passer un gros coup de gueule puisque Torres, après une frappe repoussée par Sommer (1-1, 47′), puis Moses (2-1, 51′) et enfin David Luiz, d’une superbe frappe enroulée du gauche (3-1, 55′ et il est droitier SVP) ont inscrit 3 buts en 7 minutes de jeu. 3 buts qui vont mettre les Blues à l’abri. Il ne va plus se passer grand chose, mis à par une frappe de Frei sur la barre, mais comme c’est pas Alexander, on s’en fou un peu.

La stat TLMSF: Lampard aurait pu inscrire son 200è but sous les couleurs de Chelsea lors de ce match. Mais le poteau notamment l’en a empêché. Il faudra se montrer patient, mais nul doute qu’il y arrivera.

Bâle: Sommer, Degen, Schär, Dragovic, Park, Elneny, Frei, Die, Slah, Streller, Stocker.

Chelsea: Cech, Azpilicueta, Ivanovic, Terry, Cole, Ramires, David Luiz, Lampard, Hazard, Torres, Moses.

Chelsea rejoint donc le Benfica Lisbonne pour une finale passionnante qui aura lieu le 15 mai à Amsterdam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.