jeu. Juin 27th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Point sur les demi-finales d’Europa League

4 min read

Salut à toi, attentionné et assidu lecteur de TLM S’en Foot. Tu adores ce magnifique site, alors assurément tu connais La Ligain, Le National Vrai, la Super League Suisse ou le championnat Hollandais. Mais tu ne connais surement pas encore la Coupe d’Europe, mais la vraie hein, pas celle aux oreilles de Dumbo. Compétition créée en 1971 et encore appelée Coupe de l’UEFA jusqu’en 2009, l’Europa League regroupe chaque année des clubs tels le fameux Debrecen ou le non moins connu Dynamo Zagreb, qui luttent pour la gloire éternelle, le graal… les phases de poule. Oui parce qu’il ne faut pas déconner, après il y a les clubs qui arrivent tout droit de Ligue des Champions. Et forcément, quand tu t’appelles Maribor et que tu dois affronter Chelsea à Stamford Bridge, tu as tout de suite un gros coup de blues. Mais c’est aussi ça le charme de l’Europa League, une sorte de mélange entre le football vrai et le football faux, ou un mix de la Coupe de la Ligue et de la Coupe de France…

 

Demi-finales :

FC BALE 1-2 CHELSEA

Avant la rencontre, beaucoup disaient que l’ogre Chelsea n’allait faire qu’une bouchée du FC Bâle, outsider des demi-finales. Mais attention au club Suisse qui a réussi à sortir Tottenham au tour précédent. Tottenham qui se situe juste derrière Chelsea en championnat…

Et il y a du beau monde dans le stade pour assister à cette rencontre. Roger Federer notamment, qui avait misé sur un revers des Anglais. L’entame est plutôt équilibrée, mais ironie du sort, c’est la défense de Bâle qui se fait trouer par une tête de Moses, suite à un corner de Lampard (0-1, 15′). Le FCB va ensuite balader le club Londonien pendant 20 bonnes minutes. Entre les initiales et les couleurs, Bâle ressemblait un peu au Barça. A prendre comme un compliment. Les Blues procèdent par contre et auraient pu doubler la mise si Hazard et Torres n’avaient pas été maladroits. Torres encore trouve le montant dans une seconde période qui manque de rythme. Mais Bâle, que l’on pensait au fond du trou, va obtenir un pénalty à la suite d’une faute d’Azpi sur Stocker. Sur le péno, Cech est transpercé par Schar… fallait qu’il mette un gilet! (1-1, 86′). Les fumigènes sont de sorties, et les supporters Bâlois sont à la fête, jusqu’à ce coup-franc de David Luiz, qui plaça la balle dans le petit filet de Sommer (1-2, 94′). Cruel pour les Suisses qui devront réaliser un miracle à Londres pour le match retour.

La stat TLMSF : Les 3 buts de cette rencontre, et même tous les buts de la soirée, ont été inscrit sur coup de pied arrêté.

FC Bâle : Sommer – Park Joo Ho, Degen, Dragovic, Schär – Serey Die, Stocker, Frei – Salah, Elneny, Streller (C).

Chelsea :  Cech – Ivanovic, Cole, David Luiz, Terry (C) – Azpilicueta, Ramires, Lampard – Hazard, Moses, Torres.

 

FENERBAHCE 1-0 BENFICA

La Ligue Europa et les portugais, ça dure depuis plus longtemps que les feux de l’amour. Si bien qu’en cas de qualification du Benfica pour la finale, la France perdrait une place à l’indice UEFA, et passerait 6è derrière le Portugal. A contrario, cette compétition, c’est pas trop le truc des Turcs. Fenerbahçe va disputer la première demi-finale de son histoire.

La première mi-temps est clairement en faveur de Fenerbahçe et l’ancien Lillois Moussa Sow n’est pas loin d’ouvrir le score mais sa tête heurte la transversale. Juste avant la pause, Cristian va tirer sur le poteau un pénalty qui aurait pu permettre aux Jaunes et Noirs de prendre l’avantage. Au retour des vestiaires, Fenerbaçhe puis Benfica vont chacun leur tour trouver les montants. Les poteaux n’étaient pas copains avec les attaquants ce soir. Finalement, les Turcs vont trouver la faille sur un corner de Cristian repris victorieusement de la tête par Korkmaz (1-0, 73′). TLM S’en Foot n’a pas porté chance à la Casa Benfica car les Benfiquistes s’inclineront 1-0. Et c’est surement dans la tristesse des supporters Portugais qu’elle ferma ses portes après le match. Les hommes de Jesus auraient eux aussi bien fait de fermer les portes pour ne pas encaisser de buts…

La stat TLMSF : C’était le 32è match de Salvio (20 avec l’Atlético et 12 avec Benfica) en Europa League. Un record dans cette compétition.

Fenerbahçe : Demirel (C) – Gokhan Gonul, Yobo, Korkmaz, Ziegler – Raul Meireles, Topal – Kuyt, Cristian, Sow – Webo.

Benfica : Artur – Maxi Pereira (C), Jardel, Garay, Melgarejo – Matic, André Gomes – Salvio, Aimar, Ola John – Cardozo.

 

Classement des buteurs :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.