mar. Août 20th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Comment estimer la valeur d’un joueur ?

7 min read

Ah le montant des transferts… Avec les salaires, c’est le sujet qui fascine le plus et qui alimente le plus les discussions autour des machines à café. Argument numéro 1 des anti-foot, source de fantasmes (transferts « rentabilisés » par la vente de maillots, augmentation des droits sponsoring liés au club, etc.) ce sujet tiendrait de l’irrationnel, de l’émotionnel.

Comment peut-on estimer la valeur d’un joueur ? Un joueur plus cher est-il forcément un joueur meilleur ?

Éléments de réponses.

Comment peut-on estimer la valeur de transferts d’un joueur ?

Cette question est essentielle. Notamment pour les clubs qui souhaitent budgétiser leurs prochains mercatos.
A l’heure de l’avènement du Big Data dans le foot, de nombreux sites se sont spécialisés dans l’estimation de valeur de transferts. Voici le fonctionnement des principaux.

CIES (Centre International d’Études du Sport)

Le CIES est un institut suisse, basé à Neuchâtel et lancé en 2013. Il propose une approche scientifique pour estimer la valeur des transferts, ce qui nous intéresse ici, mais également le niveau de performance d’un joueur du Big 5, en collaboration avec Opta.

Par des soucis d’honnêteté intellectuelle, le CIES a expliqué sa méthode de calcul. Elle se base sur les critères suivants :

  • L’âge du joueur. Plus il est jeune, plus un joueur a un potentiel de progression important, et plus facilement il pourra être revendu également (donc son prix augmente)
  • La durée de contrat restant. De manière tout à fait logique, un joueur qui vient de signer son contrat (ou re-signer, parfois pour mieux partir) vaut plus cher qu’un joueur n’ayant plus qu’une année de contrat, son club n’ayant pas le couteau sous la gorge et ayant encore du temps s’il veut rentrer dans ses frais.
  • Le poste du joueur. Le football est un sport de spectacle. Le spectacle provient des buts marqués. Donc les joueurs au coeur du spectacle (offensifs), créateurs de buts, sont plus mis en lumière et donc plus valorisés que ceux qui empêchent le spectacle de se produire (défensifs). C’est d’ailleurs la même logique pour les récompenses au Ballon d’Or.
  • Le statut en club et en sélection. Le terme « statut » englobe la différenciation titulaire/remplaçant, le nombre de matchs joués et la performance du joueur lors des 1000 dernières minutes jouées. Cela tient également compte du niveau du club dans lequel joue le joueur, et le niveau des clubs qui peuvent être intéressés par son profil.

En mélangeant tout ceci à l’aide d’une formule mathématique magique, on obtient une valeur de transfert.

Exemple :

André-Franck Zambo Anguissa (O. Marseille) est un milieu défensif de 22,3 ans (comprendre 22 ans et 4 mois). A cet âge, il a joué 87 matchs en pro. Soit à peu près la moyenne pour les joueurs de son âge.

Crédits : CIES

Avec un indice de performance de 85/100, il fait office de très bon élève. Son contrat prend fin en 2021.

Ce mélange donne une valeur estimée par le CIES à 15,1 M€ (acheté 300k€ par l’OM en 2016).

Regardons maintenant Lucas Tousart, son homologue lyonnais. Ils ont un profil similaire.

Lucas Tousart est un milieu défensif également, mais il n’a que 20,9 ans. A cet âge là, il a djà disputé 99 matchs en pro, largement plus que la moyenne des joueurs à son âge. Il a un indice de performance de 69/100. Son contrat prend fin en 2022.

Ce mélange donne une valeur estimée de transfert à 45 M€ (acheté 400k€ par l’OL en 2015).

En résumé : même poste, deux clubs similaires. 1 an de moins, 1 année de contrat en plus, 12 matchs en pro en plus (et plus souvent titulaire) mais moins performant : 29.9M€ d’écart en valeur estimée.

Pour info, l’exemple du transfert de Pogba est détaillé ici.

 

MPG – Mon Petit Gazon

Mon Petit Gazon est devenu en l’espace de quelques années le site de référence pour une Fantasy League Ligue 1 (Premier League et Liga se sont ajoutées cette saison), devant même la Fantasy League officielle.

Ils le doivent évidemment à leur sens de l’humour mais également à un système d’enchères bien fait, avec des prix de base assez réfléchis, reflétant peu ou proue la valeur d’un joueur.

Nous les avons contacté afin de savoir comment étaient calculées ces cotes..

Leur « tambouille interne » restant évidemment secrète pour des raisons logiques, nous avons quand même obtenu quelques indications quant aux critères utilisés :

Critère 1 : le joueur est-il titulaire ou pas dans son équipe (sinon Rotaldo* assuré)

Critère 2 : ses perfs du mois passé selon son poste
Critère 3 : sa note MPG (indirectement lié au critère 2 mais pas toujours)

Critère 4 : la sexytude du joueur aux yeux de notre communauté MPG »

 

*Rotaldo est un joueur fictif, rentrant sur le terrain pour remplacer un joueur qui n’a pas joué en vrai et qui fera un mauvais match, obtenant la note de 2.5/10. Cumuler 3 Rotaldo dans l’équipe amène à concéder un c.s.c., ndlr.

Ces critères sont cohérents mais amènent parfois à des surprises. Comme voir Féret (13M€, avant enchères) mieux coté que Ben Arfa (6M€) ou Pastore (12M€) par exemple.

Pour reprendre nos exemples précédents, André-Franck Zambo Anguissa est coté à 18M€ et Lucas Tousart à 15M€.

 

Transfermarkt

C’est plus flou pour Transfermarkt. Le géant allemand, racheté depuis à 51% par le propriétaire de Bild (L’Equipe allemand) est devenu depuis 2000 le site de référence pour les transferts et les valeurs de joueurs. Ce site repose sur une forte communauté d’utilisateurs, de scouts, qui supervisent énormément de matchs et de compétitions puis mettent à jour les informations sur les joueurs.

Lors d’une interview pour LCI, on apprend que la méthode de calcul des valeurs marchandes par Transfermarkt est un secret de fabrication bien gardé. Tout ce que l’on peut affirmer c’est qu’à l’instar du CIES, ce prix se fonde sur des critères bien précis (performances, âge, poste, équipe, championnat…) mais également sur des comparaisons avec la base de données de transferts existante. Le prix affiché sur le site est le fruit d’un consensus entre les différents scouts. Il est revu de manière bi-annuelle.

Ainsi, s’il est impossible de prévoir les anomalies (M’Bappé), ces valeurs ont tendance à coller à la réalité du marché.

Reprenons les exemples de Lucas Tousart et André-Franck Zambo Anguissa.

Le Lyonnais est estimé à 25M€ tandis que le Marseillais est estimé à 12M€.

 

Valeur de transfert – le résumé

Où se situe la vérité ? Difficile à savoir. En tout cas ces sites donnent des indications quant à la valeur supposée d’un joueur. Tout peut aller très vite dans le football. Un club anglais peut craquer et balancer 22M€ pour un Guido Carillo remplaçant à Monaco et coté beaucoup plus bas. Un club chinois peut déréguler le marché.

Des valeurs très disparates selon les sites

Dans ce domaine sans forcément de logique, difficile d’y voir clair quant à la valeur d’un joueur.

Il ressort cependant des analyses précédentes que la valeur d’un joueur dépend, entre autres, de son âge et de la durée restante de son contrat.

Cela amène forcément à se poser la question suivante.

 

Un joueur plus cher est-il forcément meilleur ?

Dans sa lettre hebdomadaire 220 (fin du mois de Mars), le CIES a établi un classement des 10 meilleurs joueurs par poste lors des 3 derniers mois.

Ci-dessous, une brève analyse comparative entre leur ranking performance (classement) et leur valeur supposée selon les critères du CIES exposés ci-dessous.

Le but est de chercher à visualiser une éventuelle corrélation entre la valeur et la performance (NB: les joueurs ayant une valeur à 0 sont en fin de contrat de cet été).

Valeur transferts vs performance

Ce que l’on peut s’apercevoir dans cet échantillon, bien que l’analyse ne porte que sur une courte période, c’est que la corrélation est loin d’être évidente. Il n’y a guère qu’au niveau des défenseurs et des ailiers où l’on peut trouver une quelconque logique parmi les joueurs présents. On pourrait également être amenés à se demander pourquoi on n’y trouve pas Sergio Ramos par exemple, ou Lewandowski, Neymar et MBappe parmis les meilleurs.

Cette brève étude a permis de montrer que la valeur (indicative) n’est pas tant liée à ses performances qu’à son contrat.

PS : on pourra noter la présence étonnante d’André-Franck Zambo Anguissa parmi les meilleurs milieux défensifs du monde.

 

 

Conclusion

On a donc vu que le prix estimatif des transferts est lié à l’âge, la durée du contrat, le niveau du club, le poste puis est affiné par les performances récentes d’un joueur.

On a également vu que le prix des transfert n’est pas une science exacte, et n’est pas corrélé aux performances des joueurs. En somme, les transferts, c’est de la spéculation.

Spéculation, n.f. – Opération financière ou commerciale fondée sur les fluctuations du marché

Pour avoir une réponse plus consistente à la question « Comment on estime la valeur d’un joueur? », on devrait plus regarder du côté de son salaire.

En effet, comme expliqué dans le fabuleux livre « Pourquoi les attaquants les plus chers ne sont pas ceux qui marquent le plus de buts », le marché des salaires s’auto-régule, de telle sorte que les meilleurs joueurs touchent les plus hauts salaires. On peut trouver des anomalies ça et là, mais dans l’immense majorité des cas, une équipe avec le plus haut salaire moyen de sa division la remportera. La corrélation est impressionnante (on vous le montrera dans un prochain article).

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.