ven. Août 23rd, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

On était à l’Atsubetsu Stadium pour Sapporo Consadole – Urawa Reds Diamonds

6 min read

Étant sur l’île d’Hokkaido pour 6 mois, je me devais d’aller à Sapporo pour voir un match de J League. Mon dévolu se porte sur Sapporo Consadole – Urawa Reds, comptant pour la 32e journée. Les deux équipes sont à la lutte pour la qualification en Asian Champions League, ce qui promet donc un match intéressant. Je réserve mon avion et mon AirBnB, et me prépare à aller voir Consadole dans son superbe Sapporo Dome, stade ultra moderne avec un terrain aéroglissant que le club partage avec les Hokkaido Nippon Ham Fighters, club de baseball de Sapporo.

Quelle ne fut pas ma stupeur quand j’ai découvert que le match aura finalement lieu à l’Atsubetsu Stadium, stade historique de Sapporo Consadole, avec ses tribunes découvertes et sa piste d’athlétisme ! La faute à un concert d’EXILE, boys band japonais très populaire, qui a lieu le jour même dans le Sapporo Dome. Tant pis, ça sera pour une autre fois !

J’achète mon billet 2.600 ¥ (Environ 20 €) sur une machine au FamilyMart en suivant le guide TLMSF avant de partir pour Sapporo. Je ne sais pas où je vais être placé, la machine étant en japonais uniquement, mais ça fait partie du jeu !

 


Pour aller plus loin : guide pour aller voir un match de foot au Japon.


La ville

Sapporo est la 5ème plus grande ville du Japon avec près de 2 millions d’habitants. C’est donc très grand, mais avec un très bon réseau de transports (bien qu’assez cher). Le centre-ville est cependant étonnement compact : on le rejoint par le métro et ensuite on peut tout faire à pied. Il n’y a pas grand-chose à voir dans ville en elle-même, mis à part la Tour de télévision, la Tour de l’horloge et bien évidemment le musée de la bière Sapporo ! En revanche, je vous incité à aller déguster un délicieux « soup curry », spécialité d’Hokkaido, dans un des restaurants du centre-ville !

 

Le stade

J’ai rejoint l’Atsubetsu Stadium à pied depuis mon AirBnB, mais il est à une quinzaine de minutes de marche de la station de métro Oyashi, à 4 stations du centre-ville. Construit en 1980 at avec une capacité d’environ 20 000 places, le stade possède une seule tribune couverte. Le principal problème est clairement cette large piste d’athlétisme qui éloigne les tribunes du terrain.

Le public et les gens

 

Le match étant à 14h, je vais tout d’abord prendre mon déjeuner dans un célèbre restaurant d’hamburger américain arborant un M sur son logo. Déjà à l’intérieur, plusieurs personnes avec des maillots et écharpes de Sapporo Consadole : ça donne envie d’aller rapidement au stade. Je passe au konbini acheter deux bouteilles de Guarana (un soda très populaire sur Hokkaido) et je me dirige vers l’Atsubetsu Stadium.

J’arrive au stade 1h30 avant le coup d’envoi, et il y a déjà une marée rouge ! Et pour cause, les maillots de Sapporo sont rouges et noirs, et je vous laisse deviner la couleur d’Urawa Reds. Il y a des supporters de tout âge, des couples, des familles, et plus étonnant, beaucoup de personnes âgées ! Des gangs de mamies équipées de maillot, veste, écharpe et casquette aux couleurs de Sapporo Consadole, je dois avouer que ça surprend un peu. Il y a quelques stands de restauration, avec des hotdogs, des nouilles, de la viande panée et même une petite camionnette de spécialités thaï. Je me mets au bout de la longue file d’attente pour le contrôle de sécurité, où se mélangent supporters de Sapporo et d’Urawa. Le contrôle de sécurité consiste en un coup d’œil à l’intérieur de mon sac : on est très loin des fouilles au corps comme en France. Dans l’enceinte du stade, quelques stands à l’effigie du club ou des partenaires. J’achète une écharpe (à presque 30€ tout de même !), demande mon chemin à une bénévole en gilet fluo, et part rejoindre ma tribune.

Je suis dans un angle, où le placement est libre, et à côté de la tribune des Ultra’Sapporo, le principal club de supporters de Consadole. Cette tribune est totalement remplie de fervents supporters, qui commencent à chanter une heure avant le match ! En face, la tribune des supporters d’Urawa est elle aussi bien remplie, avec environ 2 000 fans des Reds Diamonds. C’est d’ailleurs très impressionnant et extrêmement appréciable de voir les deux tribunes chanter et se répondre ! Du début de l’échauffement au coup de sifflet final, les deux tribunes vont enchaîner les chants et encouragements : grosse ambiance. En revanche, l’ambiance s’arrête à la seconde où l’arbitre siffle la fin du match. Tout devient d’un coup très calme et c’est assez déstabilisant.

 

Le football

Avant le match, Sapporo Consadole est 4e et pour l’instant qualifié pour les play-offs de l’ACL. Urawa Reds Diamonds est 6e, à 6 points de son adversaire du jour. C’est donc un match à gros enjeu pour les deux équipes qui veulent disputer la coupe continentale la saison prochaine. Les joueurs font leur entrée sur le terrain alors que tout le monde lève son écharpe dans les tribunes, et le coup d’envoi est donné sous un ciel nuageux. Malheureusement pour les locaux, Urawa ouvre la marque dès la 6e minute grâce à son 9 Yuki Muto qui remporte son 1v1 face au gardien de Sapporo. Le stade redouble d’encouragement, et à la 26e minute, Ryosuke Shindo égalise après une percée Messi-esque du jeune Kōji Miyoshi. Urawa profite des errements défensifs de son adversaire pour reprendre l’avantage à la 35e minute, à nouveau grâce à Yuki Muto. Le score est le 2-1 à la mi-temps et une averse vient animer la pause, accompagnée de jeunes filles d’école primaire qui dansent sur du Run DMC dans le rond central. La deuxième période est clairement pour Sapporo, qui se montre beaucoup plus offensif et se créer beaucoup d’occasions, notamment grâce à la vitesse et aux dribbles de Miyoshi. Malheureusement, l’avant-centre Ken Tokuro ne livre pas sa meilleure prestation et ne parvient pas à mettre le ballon au fond des filets. Le score ne bougera pas pendant cette seconde période, et Sapporo s’incline 1-2 face à Urawa. Les joueurs saluent le public et font le tour des tribunes avec de rentrer au vestiaire. Le stade se vide, les Ultras rangent le matériel, mais l’ambiance reste bonne et de nombreux supporters de Sapporo et d’Urawa discutent autour du stade.

 

Conclusion

Ce match de J League a été une très bonne expérience, avec une ambiance étonnement très bonne. Le fait d’avoir deux tribunes d’environ 2 000 personnes chacune, remplies de supporters qui chantent et encouragent pendant tout le match fait clairement regretter les interdictions de déplacement en France. Il y a une vraie ferveur populaire à Sapporo, avec un public très hétérogène mais très agréable !

 

Article soumis par  Aleqsian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.