mar. Sep 17th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

On était à l’Etihad Stadium pour Manchester City – Shaktar Donetsk.

6 min read

Fraîchement débarqué en Angleterre pour l’année, je m’étais promis d’assister au moins à un match de Ligue des Champions cette saison, quitte à y mettre le prix. Quelle ne fut pas ma surprise en voyant que le match opposant Manchester City au Shaktar Donetsk ce 07 Novembre est (largement) plus accessible qu’un simple match de Premier League ! Là où les autres clubs anglais qualifiés en coupe d’Europe affichent des prix excessifs et des conditions très lourdes pour se procurer un billet – essentiellement des conditions d’ancienneté -, Manchester City proposait donc des places pour ce match à qui le voulait pour le tarif (très) honnête de 20£ en plein tarif. Pas de conditions, pas de difficultés pour commander ma place sur le site du club… 3 clics et me voilà avec une place pour un match de Ligue des Champions à 15£ (tarif 19-21ans). Invraisemblable, mais qui tend à confirmer les propos de Viva Viveros : s’il y a bien un stade de touristes en Angleterre, c’est l’Etihad Stadium.

Immense et magnifique, l’Etihad Stadium impressionne forcément… Et attire une foule de touristes.

La ville

Inconvénient principal de la Ligue des Champions, c’est un mercredi soir qu’a eu lieu ce match. Pas forcément facile de s’organiser pour arriver en temps et en heure au match… Sauf si l’on est étudiant Erasmus à Leeds (ce qui est un excellent synonyme pour gros branleur). L’excellent réseau de car britannique ne décevant jamais, je me suis donc retrouvé dès 14h dans un National Express à direction de Manchester. 1h de trajet plus tard, me voilà arrivé à Manchester sous la pluie… Et quelque peu perdu. Pensant (naïvement) que Manchester était une ville à la hauteur de ses deux clubs, je pensais errer tranquillement en ville et me laisser guider par les attractions touristiques. Terrible erreur ! Au delà de sa magnifique mairie, la ville de Manchester m’est parue d’un ennui rarement égalé. Beaucoup de bureaux et cafés, mais au final très peu d’activités ou même d’éléments architecturaux valant le détour. C’est finalement par un pur hasard que j’ai trouvé une activité valant le coup : la boutique éphémère de Classic Football Shirt ! Ouverte jusqu’à Noël, cette boutique est un véritable paradis pour les amateurs de football avec un choix de maillots originaux / rares assez important. On notera notamment un légendaire maillot de Laurent Blanc, porté lors d’un match de poule de la coupe du monde 1998. Si jamais des amateurs comptent se perdre à Manchester prochainement, c’est clairement une adresse à noter : leur boutique se situe au Barton Arcade Deansgate.

Passé cette étape, direction l’Etihad Stadium. Grand avantage, le stade est très bien desservi et très bien indiqué ! La ligne de tram dessert parfaitement le stade, mais étant motivé (et pauvre) je prends le parti de rejoindre le stade à pied. 20 petites minutes de marche… Qui font naître une certaine gêne en moi. En effet, très peu de monde semble rejoindre le stade et surtout très peu de supporters convaincus : visiblement, le stade sera rempli de touristes connaissant plus ou moins le football (et dont je fais d’ailleurs partie).

L’avant match

En revanche, le stade vaut clairement le détour. Au delà de son architecture exceptionnelle, la décoration et toute la communication autour en font clairement un endroit à visiter au moins une fois dans sa vie. Rapidement, on comprend également que si le stade sera rempli de touristes, c’est aussi parce que Manchester City cherche clairement à attirer ce public. Boutiques, attractions pour les réseaux sociaux, petits jeux, café, endroits pour les photos… Le message est clair : le match ne sera que l’attraction principale d’un immense parc d’attraction. Quelque chose qui dégoûtera sûrement plus d’un fan de football mais qui trouve assurément son public. L’immense queue à l’entrée de la boutique (et le nombre de maillots vendus) suffisent à en témoigner.

L’entrée dans le stade se fait très facilement : un rapide contrôle de sécurité, le poinçonnage du ticket et vous voilà dans le stade. J’en profite pour signaler d’ailleurs que Manchester, comme beaucoup d’autres stades anglais, utilisent des machines pour scanner les tickets et donc théoriquement aucun contrôle d’âge ou de justificatif n’est fait. A vous de voir si vous êtes prêts à prendre le risque de ne pas entrer pour économiser 5 à 10 £.

Une fois dans le stade, on se retrouve dans une longue allée avec les habituels divertissements : nourritures, boissons (avec alcool pour les soirs de Ligue des Champions !), petits jeux et même un chanteur pour l’occasion. Là encore, rien n’est laissé au hasard et chaque recoin transpire le professionnalisme. On notera également la présence de TV, pratiques pour suivre l’évolution des rencontres de début de soirée. Il semble à priori que ces mêmes TV diffusent également le match pendant celui-ci, mais je vous avoue ne pas en voir l’intéret…

Après un rapide tour, direction ma place. Je note avant de m’installer que chaque mur est placardé d’un message « Free Wifi » qui encore une fois me laisse un peu perplexe. Etant en Family Stand, c’est donc sans surprise que je suis entouré d’enfants d’âge plus ou moins élevés. Tribune assise (la seule tribune debout est la tribune Nord), la Family Stand offre tout de même une superbe vue et ce quelque soit la place. Je pense d’ailleurs que cette remarque vaut pour l’ensemble du stade, remarquablement agencé. Pour l’occasion je me trouve tout de même juste derrière le but, ayant la chance d’observer l’échauffement de Manchester City de très près.

Accoustique, aménagement, vue… L’Etihad Stadium est un pur chef d’oeuvre.

Le match

Nous allons découper notre expérience en deux temps ici : le match en lui-même tout d’abord, puis le comportement des spectateurs.

Lorsque l’on va voir Manchester City, difficile d’être déçu en terme de football : associer les idées de Guardiola à des génies comme David Silva, Bernardo Silva, Ryad Mahrez (…) ne peut que donner du beau jeu. Soulignons que le Shakhtar Donetsk n’a clairement pas démérité non plus (malgré le score, 6-0). Une grosse première période, plutôt équilibrée et pendant laquelle le Shakhtar aurait pu (du?) marquer par l’intermédiaire de Taison. Mais c’est aussi ça la force des grandes équipes comme Manchester City : même sans être particulièrement dominateur, les Citizens rentrent au vestiaire en menant 2-0. Dur pour les Ukrainiens, mais au final pas si surprenant.

La seconde mi-temps fut, en revanche, d’un tout autre acabit : totalement assommés par le joli but de Sterling en début de 2ème mi-temps, les Ukrainiens ont coulé. L’occasion de voir les magiciens de City s’exprimer et multiplier les jolies combinaisons à l’image de l’action amenant le second penalty. Les occasions s’enchaînent, les buts aussi : 6-0 score final.

Pour autant, j’ai réussi à sortir du stade avec un goût amer. En cause ? Le public, correspondant vraiment à l’image que je me fais de « la mort du football ». Malgré une acoustique d’excellente qualité, aucun chant ne se fait entendre. Aucun. La moitié du public ne semble même pas connaître les joueurs de Manchester, et un bon quart ne doit pas réellement savoir ce qu’est un hors-jeu. Ce qui n’est pas forcément un problème pour eux : lorsque tu arrives dans le stade après 25 minutes de match et passe ton temps à prendre photos et vidéos de tout et rien, ce n’est visiblement pas pour la beauté du football que tu es là. La meilleure illustration de cela reste le nombre hallucinant de spectateurs quittant le stade dès la 80ème minute – alors que son équipe mène 4 à 0 ! Un désastre, exception faite de la centaine de supporters ukrainiens en parcage visiteurs. Mais qui ne doit pas faire oublier la beauté du stade, la qualité de l’accueil des supporters ou encore la magie qui opère lorsque le ballon est entre les pieds des Citizens.

 

Photo prise à la 85ème minute de jeu. A comparer avec la photo précédente, prise en milieu de seconde période…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.