lun. Sep 23rd, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

OM – OL : Billet d’humeur (massacrante)

4 min read
Quand « supporter » ne veut plus rien dire :

Supporteur (n.m) : Se dit d’une personne qui encourage une équipe. 
Le premier qui me trouve « balancer des objets dangereux sur l’adversaire » dans la définition aura droit à mon salut éternel. 
 
48 heures après cette rencontre au sommet qui fut autant éprouvante pour les joueurs que pour mes nerfs, il m’était indispensable de revenir sur les événements de ce dimanche 20 septembre. 
valbuenaomol

Remettons les choses dans le contexte, Mathieu Valbuena, joueur de l’Olympique Marseille décide, pour son plus grand malheur, de revenir jouer en France et Ô misère, chez l’effroyable concurrent lyonnais. Une semaine avant ce match qui promettait un beau spectacle, les médias, qui ont quelque peu occulté le vrai côté sportif, montent la tête aux plus cons des supporters marseillais, et à certains joueurs dont je ne citerai pas le nom, qui se mettent alors en tête de faire de ce pauvre Valbuena leur tête de turc pendant tout le match. 
Résultats ? Vous les connaissez. Une bâche adressée à l’international français où le mot « traitre » est inscrit en grosses lettres. Un pantin de Valbuena pendu en virage, et des jets de projectiles sur Petit Vélo lorsque celui-ci tente de tirer un corner. Les choses s’enveniment et le match est arrêté plus de vingt minutes. 

Messieurs les supporters, enfin les quinze supporters, qui vont faire jouer l’OM à huis clot pendant une durée encore indéterminée, qu’est-ce que vous avez loupé à l’école ou dans la vie pour en venir à détester un ancien joueur à ce point et surtout le bombarder de tous les objets possibles et inimaginables ? Je vous vois écrire sur les réseaux sociaux « Olala on a balancé des boulettes de papier c’est grave. » Le problème c’est qu’apparemment vous n’avez pas la maturité nécessaire pour vous rendre compte que le projectile est peu important (sauf le jour où une personne sera tuée car elle aura reçu une bouteille en verre sur le crâne). Ce qui est important et intolérable, c’est le geste. Vous allez balancer des trucs sur vos collègues quand vous êtes en désaccord ? Non. Ou alors vous avez de gros problèmes de sociabilité et cela se règle chez un psychologue. 

Le stade n’est pas une zone grise, un espace de non-droit. Vous êtes tellement frustrés de vos semaines pourries qu’il faut se défouler au stade ? Certains ont du mal à le comprendre et cette minorité va pénaliser l’équipe, qui jouera à huis-clot, mais aussi les autres supporters qui souhaitent regarder leur match tranquille. Et arrêtez avec vos amalgames nauséabonds. Vouloir regarder un match de football tranquillement ne veut pas dire qu’il n’y aura pas d’ambiance, ni qu’on est des vendus. Ca veut juste dire que tous les signes de haine doivent être bannis à l’intérieur d’un stade de football envers n’importe qui. Et pour le coup, il semblerait que certains supporters lyonnais ne soient pas en reste. J’espère que des sanctions seront appliquées individuellement, il serait temps de prendre des mesures aussi. Bravo aussi aux capos, tous plus irresponsables les uns que les autres qui n’essaient pas de calmer le jeu. 
 
Il y a quelques jours, Benjamin Mendy était interpellé sur les réseaux sociaux pour avoir eu le malheur de porter un jogging de la Juventus de Turin. Le seul argument que j’ai reçu pour cet affront est « Il représente la ville, il n’a pas le droit de faire ça. » Mon humble avis est que les supporters représentent autant une ville que les joueurs, et concrètement, vous avez pourri l’image de Marseille qui a déjà du mal à se défaire de nombreux préjugés. Vous avez lu la presse étrangère ? Ce n’est pas élogieux, loin de là. Allez regarder d’un peu plus pres les tenues de vos capos aussi. Après dire que le comportement de l’arbitre a favorisé ces faits, c’est ne pas s’assumer, ni porter ses couilles. Venez me dire que le lynchage de Valbuena n’était pas déjà prévu avant le match ? Peut-être pas organisé, je n’irai pas jusque là, mais inconsciemment vous aviez le même objectif. Et encore une fois, je ne stigmatise pas TOUS les supporters marseillais présents en virage ce soir-là, seulement quinze péquenauds qui vont faire prendre tout le monde pour leur connerie. 
 
Ces virages je les aime pour les tifos magnifiques, les chants qui résonnent tout au long du match, la pression constante exercée sur les adversaires (quand elle reste saine), les encouragements incessants aux joueurs. Mais clairement des limites ont été dépassées, je veux retrouver mon meilleur public de France, qui garde quand même un semblant de respect pour les adversaires. Vous vous rendez compte que vous finissez par haïr tous les Lyonnais ? Bref, merci à ceux qui animent ces tribunes décemment depuis des années, les autres, vous ne méritez pas l’abonnement ou la place. 

1 thought on “OM – OL : Billet d’humeur (massacrante)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.