mer. Oct 23rd, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Glasgow Rangers : Un roi d’Ecosse déchu

4 min read

Pour ceux qui ont été émerveillés par l’ambiance du récent derby de la Old Firm et qui comptaient revivre ce moment magique cette année, c’est raté. Rétrogradé en SFL Third Division (D4 écossaise) pour des raisons financières, le club le plus titré d’Ecosse, le Glasgow Rangers, a été totalement liquidé au terme de la saison 2011-2012. Le fisc britannique ayant refusé le plan de reprise du club présenté par l’homme d’affaire anglais Charles Green, c’est désormais en kilt et face à des amateurs dont leur principale passion est la cornemuse que joueront les 25 joueurs professionnels du Glasgow Rangers. Bon on exagère un petit peu, mais tout ça pour dire que le club devra oublier le foot business et les caprices des joueurs, pour se fondre dans un milieu totalement ignoré par les instances du football et les médias : le football amateur.

La dette du club s’élevant à 134 millions de livres (166 millions d’euros), on peut comprendre que cette rétrogradation soit plutôt logique. Mais il faut aussi dire que les Rangers ont été gentiment poussés vers la sortie. En effet, 24 des 30 clubs écossais de la « Scottish Football League » (SFL)  ont voté pour la rétrogradation du club en D4 écossaise. Forcément, on imagine bien quel plaisir cela a dû être pour les concurrents de voir un grand nom du championnat s’effondrer dans les abîmes du championnat amateur. Eux qui volaient tous les meilleurs joueurs du championnat. Eux qui ne voulaient pas lâcher une miette de titre et de gloire aux autres clubs… Pour certains, c’est la chance inouïe pour reconquérir l’Ecosse et garnir un palmarès vierge. Pour d’autres, c’est une catastrophe pour le championnat écossais.

Déjà mal en point, on ne voit pas comment la Scottish Premier League (SPL) pourra sortir la tête de l’eau sans sa machine à gagner. D’accord ce n’était pas flamboyant au niveau européen, mais entre Rangers et Celtics, on a quand même tenté quelque percés comme une finale de la Coupe de l’UEFA en 2008 pour les premiers ou une finale de cette même compétition en 2003 pour les seconds. Stewart Regan, directeur général de la fédération écossaise de football, a affirmé que cette rétrogradation du Rangers Football Club entraînerait une catastrophe financière et une « mort lente » du championnat écossais. L’avenir de la Scottish Premier League est désormais entre les mains de l’ennemi juré, le Celtic Glasgow.

Un championnat moins attrayant ? Il n’y a aucun doute. Sans le fameux derby de la Old Firm, la SPL perd de sa saveur. Tant pis, les fans du Celtic Glasgow se réconforteront avec un 44e titre de champion d’Ecosse. Car oui, pas besoin d’être un expert en pronostics pour savoir que les futurs vainqueurs de la saison 2012-2013 seront les Celts. Encore que, le football nous réserve parfois quelques surprises…  Chez les Gers, on compte sur les jeunes du centre de formation et sur les joueurs qui sont restés fidèle au club pour remonter la pente. Les départs des joueurs cadres comme Naismith, Whittaker, Davis, Aluko, Ness ou Juanma Ortiz était inévitable. Mais d’autres sont restés et comptent bien retrouver l’élite au plus vite. Quatre joueurs sont arrivés, Francisco Sandaza (Saint Johnston FC), I.Black et K.Kyle (Heart of Midlothiian FC) et K.Hutton (Dunfermline Athletic FC).

Preuve que l’attirance du club et l’aura qu’il dégage reste intacte, même en SFL Third Division. La passion reste la même à Glasgow. Tant que les supporters seront là, les Light Blues seront éternels. Pour leur premier match à domicile de la saison, l’Ibrox Stadium a fait le plein face à l’équipe amateur de East Stirling. Près de 50.000 spectateurs étaient présents pour assister à la victoire de leur équipe 5-1, record d’affluence en D4 écossaise. «C’est tout simplement incroyable. C’est vraiment très encourageant pour le staff, les joueurs et tout le monde au club. Quand vous êtes soutenus comme ça, vous n’avez pas d’autre choix que continuer à avancer. Nous espérons qu’ils continueront de nous encourager comme ça tout au long de la saison», s’est réjoui l’entraîneur Ally McCoist. C’est ensemble qu’ils traverseront la tempête et c’est ensemble qu’ils retrouveront l’élite. Car comme les supporters aiment à le chanter chaque weekend dans les stades écossais : « For ever and ever, we’ll follow the Gers ».

Nico Laplume pour TLMSF et également ici

3 thoughts on “Glasgow Rangers : Un roi d’Ecosse déchu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.