lun. Sep 23rd, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Au pays de Moussa Maazou – Journées 10 et 11

9 min read

MOUSSA FUCKING MAAZOU.  Oui ça fait une paye que je vous avais pas fait un petit compte rendu, mais entre trêve internationale et coupe bidon dont on se fout… Enfin d’un côté, je vous emmerde. Mais point d’insultes et de haine ici : MOUSSA MAAZOU EST LE MEILLEUR BUTEUR DU CHAMPIONNAT PUTAIN. Bon, pas ça qui va améliorer la réputation du championnat… Mais c’est bien, on vous jure. La preuve sur ces 2 dernières journées… Des buts, des cartons, des rebondissements et du football. Le vrai, pas celui du Barça.

portugal

Le point Maazou & des favoris.

En 2 semaines, Anderson Talisca n’a pas marqué. En 2 semaines, Moussa Maazou a inscrit un pénalty. Et ravit donc la place de meilleur buteur au jeune joueur de Benfica. LE ROI EST EN PLACE. Notons qu’il s’est permis de céder un pénalty à l’un de ses partenaires dans le carton de la semaine contre Boavista (victoire 4-0, sans le moindre souci grâce aux… 3 rouges de Boavista) ! Aujourd’hui, le Maritimo se retrouve donc 9ème et se retrouve déjà face à une Maazou dépendance : lors de la 10ème journée, ce dernier était suspendu… Et son équipe s’est inclinée 1-0 face au Vitoria Setubal, pêchant par manque d’efficacité. Une équipe efficace avec Maazou et inefficace sans. Les Girondins de Bordeaux auront beau crier à la faille spatio-temporelle, mais pourtant c’est la réalité. Triste et magnifique à la fois.

Magnifique comme le parcours du leader, qui n’a toujours pas changé. On avait quitté le Benfica sur un succès 1-0 face à Rio Ave, mérité mais laborieux. Et bien sur les 2 semaines suivantes ce constat s’est confirmé : une première victoire 2-1 obtenue au courage sur la pelouse du Nacional Madeira, grâce à des buts de Salvio & de Jonas (qui aligne d’ailleurs fièrement 7 buts en 7 matchs disputés). Une victoire difficile mais qui se pourrait révéler très importante : lors de cette même 10ème journée, le Sporting Portugal a concédé un nouveau nul, cette fois face à un Paços qui avait abandonné son beau jeu pour l’occasion, et Porto a fait de même. Face à Estoril ! Un échec totalement inattendu pour le FC Porto, et qui aurait pu être bien plus grave : les Dragons ont égalisé à la 94ème minute, par Oliver Torres… La faute à un manque de finition assez évident, et selon certains une trop grande Brahimi – dépendance. Réponse du FC Porto la semaine suivante : victoire 5-0 face à Estoril. 5 buts inscrits en seconde mi-temps pour montrer que l’Estadio do Dragao est une forteresse imprenable. Qui sera mise à l’épreuve par le leader et rival Benfica dans 2 semaines…. CHOC EN VUE ! Surtout que dans le même temps, le SL Benfica a montré une nouvelle fois sa plus grande force : à défaut de gagner sur des scores fleuves, les Aigles sont efficaces et très bon dans la gestion. Et quelque peu insolent, à l’image de ce but du génial Nicolas Gaitan.

En parlant de buts, le Sporting Portugal s’est lui aussi distingué. Outre la victoire 3-0, et le score reste flatteur pour le Vitoria Setubal, les Lions ont pu se rassurer : Islam Slimani a toujours cette grinta et cette réussite qui lui permet de marquer. Et son compère offensif à savoir Fredy Montero a encore des buts incroyables à fournir, comme l’atteste son tout dernier but. Et non le tir n’est pas contrée. Olivier Atton, prépare toi !

https://twitter.com/futmais/status/539556716720193537

Les outsiders

Bon, c’est peut-être la dernière fois que l’on observe cette division. En effet, pendant que le Sporting prend 4 points sur 6 (et pointe à la 6ème place), 3 autres équipes n’ont pas pris le temps de lâcher 2 points en route. Forcément, en premier lieu on a le SC Braga dont la hype pourrait vite remontée. Emmené par un Rafa qui retrouve peu à peu son niveau de l’an passé, et par un milieu qui semble enfin pouvoir enchaîner les matchs de qualité les Minotaures de Braga n’ont pas fait dans le détail pour prendre la 4ème place. Alors certes, ils ont affronté les 2 derniers. Si la victoire 2-0, sans être le moindre inquiété du monde, lors de la réception de Gil Vicente était attendue, personne n’a vu venir le carton sur la pelouse de Penafiel. Emmené par un Rafa étincelant, Braga n’a pas laissé filer sa première victoire de la saison à l’extérieur et sur un beau score : 1-6 ! Dont 3 buts gag il faut l’admettre. Preuve de plus que la réussite est avec eux. Cela devra se confirmer la semaine prochaine face à l’Outsider n°1 : le Vitoria Guimaraes. Vitoria qui truste insolamment la seconde place du classement, 1 point derrière Benfica ! Eux aussi ont pu compter sur deux matchs relativement facile… En apparence. En effet, le 1er match a déjà failli abattre le Vitoria : sur la pelouse d’Arouca, les anciens coéquipiers de Maazou étaient menés à la 81ème minute. Pour finalement l’emporter 2-1 ! BIG BALLS. Scénario différent, mais score identique la semaine suivante : après avoir concédé l’ouverture du score, le Vitoria est revenu pour l’emporter 2-1 à domicile face au modeste promu, Moreirense. Dans 2 semaines, Benfica va affronter son plus gros challenge à savoir le FC Porto. Si le Vitoria remporte ses 2 prochains matchs, les rêves fous de première place à la trêve seront de mise…

Sara Sampaio nous avait prévenu : cette année, les Noirs & Blancs du Vitoria veulent se montrer...
Sara Sampaio nous avait prévenu : cette année, les Noirs & Blancs du Vitoria veulent se montrer…

Sinon, il y a un autre outsider, mais on ne l’aime pas vraiment. Belenenses. On vous l’a assez répété : sauvé l’an dernier d’extrème justesse, cette saison ils enchaînent les bons résultats. Et les performances dégueulasses. En témoigne les 2 derniers matchs, probablement les plus insipides de chaque journée : une victoire 1-0 sur la pelouse de Moreirense, acquise d’extrême justesse (88ème minute de jeu) et un match nul 0-0, que nous avons essayé de regarder. Pendant 12 minutes. Record battu. Aujourd’hui, ils sont 5ème. Un peu le Lille du (très) pauvre quand même.

Au milieu. …

Ne faîtes pas genre, vous avez tous été tenté de rajouter « on s’en fout » derrière. C’est totalement vrai, mais par curiosité professionnelle/sado-masochiste/gay ou hétéro curieux au 3639, on s’y intéresse un peu. De la 7ème à la 12ème place, ils ont tous des objectifs différents. Mais surtout, ils ont tous la même certitude : au vu du rythme des deux derniers, le maintien est presque déjà dans la poche. Le maintien à 15 points, c’est déjà arrivé ? Parce qu’on s’y dirige clairement.

Et ça, Paços de Ferreira l’a déjà compris. Avec le retour de l’enfant béni, parti servir de cache misère à la déchéance attendue de Porto l’an passé, les Castors ont retrouvé des couleurs en ce début de saison. 19 points en 11 matchs, et surtout un jeu très agréable. Cela se traduit par un groupe qui a l’air de très bien vivre (#PointFDP), et qui ne se prend pas la tête sur la suite de la saison. Cela se traduit par un match nul un peu décevant face à Estoril (1-1), malgré des mouvements inspirés et sympathiques. La semaine précédente avait fait figure d’exception : désirant absolument accrocher un des favoris du championnat, Paços avait laissé son football offensif au vestiaire pour adopter un jeu de contre (parfois brouillon) et un système défensif très solide. Bilan : 6 jaunes, un rouge et un point face au Sporting Portugal. Un bon résultat qui leur permet de rester à 1 point du Sporting. Pour sortir de ce monotone milieu de tableau?

Bon juste derrière eux, on retrouve Rio Ave. Exit leur début de saison prometteur, ils semblent avoir lâchés trop de force dans une campagne d’Europa League malheureuse pour espérer quoi que ce soit cette saison. En atteste la lourde défaite (5-0) face à Porto, qui détruit les derniers espoirs d’une saison de folie qu’avait maintenu la victoire 3-0 face à l’Academica la semaine passée. Dommage, mais peut-être pourront-ils préparer un gros coup en coupe comme l’an passé. Ça semble l’objectif en tout cas… Objectif commun au Maritimo, qui nourrissait de belles ambitions mais semble plombé par son inconstance… ET SA MAAZOU DEPENDANCE (voir tout en haut). Juste derrière le Maritimo, on peut retrouver Moreirense. Qui a la particularité d’être le seul club à être satisfait d’être là où il est, ce qui est compréhensible. Tout juste promu, Moreirense a vécu un début de saison galère. Et malgré 2 défaites (face à Belenses & le Vitoria Guimaraes, voir plus haut) ils comptent 9 points d’avance sur la zone de relégation. Bien plus qu’espéré en debut de saison bien entendu. Et enfin, derrière eux on retrouve… Estoril. 4ème l’an passé.

britney-spears
Allégorie : A gauche Estoril version 2013-14. A droite, version 2014-15.

A deux doigts d’éjecter Porto du podium l’an passé, les Canaris d’Estoril n’ont pas réussi à passer le cap. A l’image de Paços l’an passé, ils n’ont pas su compenser le départ de leur entraîneur (Marco Silva parti vers le Sporting) et de leur top player (Evandro, parti au FC Porto). Résultat : une saison laborieuse à venir, avec un effectif insuffisant pour disputer l’Europa League et le championnat en même temps. Si les 2 derniers résultats (match nul face à Porto & Paços) sont plutôt encourageant, le contenu en est autrement plus inquiétant. Même si leur maintien ne semble pas mis en danger, tant les deux derniers sont largués cette année.

Ceux qui vont encore stresser un peu

Même si pour nous cette partie du championnat est déjà joué, certaines équipes sont en train d’imaginer le pire. Dans cette liste on trouve logiquement Boavista, promu administrativement (ouais, le Portugal est dans le turfu) pour faire le nombre… Et qui s’en sort honorablement avec 10 points. Grâce à sa victoire sur Penafiel, avant-dernier, 1-0 il y a 2 semaines le second club de Porto peut se permettre de respirer un peu. Au point de prendre 3 cartons rouges lors du dernier match… Pour Boavista, le maintien reste l’objectif principal. Mais un record de cartons sur une saison ne leur déplairait pas je pense. Derrière Boavista, on trouve 3 clubs : tout d’abord le Nacional Madeira, 5ème l’an passé, incapable de battre Gil Vicente le week-end dernier avec 9 points. C’est d’ailleurs ce match nul qui peut expliquer leur inquiétude sur la suite de la saison…

Ensuite, nous avons Arouca dont la situation semble simple. En mal de points, et de résultats récents (défaite face à Guimaraes & nul à Belenenses), ils peuvent se rassurer dès la semaine prochaine : avec la réception de Penafiel. Un succès leur donnerait une certaine marge d’avance (8 points), et pourrait en plus mettre un nouveau coup de massue sur la tête du promu. En revanche, si Penafiel venait à l’emporter, les choses pourraient se corser… Mais surtout pour l’Academica de Coimbra ! Absolument pas attendue à cette place, l’Academica ne compte que 4 points d’avance sur la zone de relégation (bon, c’est aussi le double de points.)… et reçoit le FC Porto la semaine prochaine. Même si la défaite semble inévitable, la situation n’est pas pour autant catastrophique puisqu’une victoire de Penafiel et de Gil Vicente la même semaine semble aussi probable qu’un but de Maazou… OH WAIT.

Les deux derniers.

11 matchs, 7 défaites, 4 points. Pas besoin de commentaire...
11 matchs, 7 défaites, 4 points. Pas besoin de commentaire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.