mer. Nov 13th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

OM – SC Braga : présentation du SC Braga

7 min read

Vainqueur de la Coupe Interto en 2008 puis finaliste malheureux de l’Europa League en 2011, le SC Braga va se présenter au Stade Vélodrome dans les prochaines heures. Si le club du Minho (nord du Portugal) semble avoir quelque peu perdu de sa superbe ces dernières années, d’aucuns considèrent qu’il ne s’agit là que d’un recul nécessaire pour mieux rebondir. Fortement recentré sur sa formation ces dernières années, le SC Braga est donc en pleine transformation et peut paraître un adversaire dur à jauger – si ce n’est inconnu – pour les Olympiens. Ensemble, tentons un petit zoom sur ce SC Braga cru 2017-2018.

SC Braga 2017-18 : Une equipe jeune… Et en progrès.

 

Rappelez vous, en 2015 le SC Braga se présentait (déjà) sur la route de l’Olympique de Marseille en Europa League en phase de poule. Si à l’époque l’affrontement avait débouché sur une situation de relative égalité (le SC Braga l’avait emporté 3-2 à domicile, l’OM remportant le match au Vélodrome 1-0), les choses ont fortement changé depuis à Braga. Un véritable revirement de bord semble avoir été opéré, ou du moins la politique de développement interne semble s’être affirmée. Symbole de ceci : Abel Ferreira, actuel entraîneur du SC Braga, était à l’époque à la tête de l’équipe B du SC Braga. Et le dernier symbole de ce changement s’est opéré l’été dernier : Alan, joueur emblématique du SC Braga (2008-2017), a raccroché les crampons à 38ans après une carrière bien remplie. Tâche aux plus jeunes de le remplacer et d’être la nouvelle image du club ! Et pour ce faire, le SC Braga ne manque pas de ressources pour cette année et pour les années. La liste est longue et prometteuse, et nous vous invitons à lire cet excellent thread de Mathieu (rédacteur de @ZoneSCBraga) qui synthétise plutôt bien les promesses futures :

Sauf que voilà, ce n’est pas dans 5ans que le SC Braga va affronter l’Olympique de Marseille. C’était pas hier, c’est pas demain, c’est maintenant (poke @PascalDupraz) ! Qu’en est-il aujourd’hui ? Avec une moyenne d’âge variant entre 24 et 25 ans à chaque match, le SC Braga se présente d’ores et déjà avec un effectif rajeuni. Cela pourrait d’ailleurs expliquer l’évolution de la saison du SC Braga cette saison. Une saison qui avait démarré avec beaucoup d’inquiétudes tant le SC Braga avait rencontré de difficultés pour atteindre les phases de groupes d’Europa League : face aux modestes équipes de Solna (Suède) et d’Hafnarfjördur (Islande), le SC Braga a dû batailler ferme et s’en était (déjà) remis aux coups de pieds arrêtés. Une situation qui s’est étendue dans les premiers temps de la saison, avant que le club ne parvienne à se stabiliser et à dérouler ses force semaine après semaine. Imprenable à domicile (10 victoires en 12 réceptions en championnat!), le SC Braga ne semble aujourd’hui pas être si loin des 3 géants du championnat : à 6 points du Sporting Portugal et du SL Benfica, le club du Minho peut encore se prendre à rêver d’une qualification en ligue des Champions cette saison. Mais cette ardeur doit être tempérée tant le SC Braga a pu paraître dépassé lors de la réception du SL Benfica (1-3) et de son déplacement à Porto (3-1). Alors que la 4ème place semble d’ores et déjà assurée (10 points d’avance sur Rio Ave, 5ème) et que le SC Braga est déjà éliminé des deux coupes nationales, fort est à parier que l’Europa League pourrait devenir la nouvelle priorité des rouges & blancs. L’OM est prévenu, et ne devra pas ménager sa peine face à une équipe certes inexpérimenté, mais en progrès constant et avec une maîtrise qui ne cesse de grandir match après match.

 

Xadas & Abel Ferreira, symboles de la politique interne du SC Braga. (crédits photo : Anadolu Agency)

Le SC Braga, un adversaire dangereux pour l’OM ?

Avant toute chose, il faut bien percevoir que l’OM ne va pas avoir un SC Braga au top de sa forme et notamment sur le plan défensif : 3 grosses absences vont peser lors du match aller côté des Minhotos.

Tout d’abord, dans les buts le SC Braga est privé de Marafona depuis le début de saison. Teigneux, souvent à la limite du légal dans son comportement, Marafona n’en demeure pas moins un excellent gardien, très rassurant. Son remplaçant, Matheus (25ans), n’est certes pas mauvais mais il demeure assez loin du niveau de Marafona aujourd’hui. Pour la petite anecdote, il était déjà dans les buts face à l’OM en 2015.

Ensuite, et surtout, le SC Braga est privé de son meilleur défenseur jusqu’à la fin de saison : Ricardo Ferreira est écarté jusqu’à la fin de saison en raison d’une rupture des ligaments croisés. Cruel tant le défenseur central brillait cette saison et pouvait légitimement se prévaloir d’une place en sélection pour le Mondial en Russie.

Son camarade en charnière centrale sera lui aussi absent, suspendu lors du match aller. Et c’est également une perte considérable, pour plusieurs raisons. Tout d’abord parce que Raul Silva est sans aucun doute un des meilleurs défenseurs du championnat portugais dans les duels, surtout en ce moment. Ensuite, parce qu’il s’agit également d’un des meilleurs joueurs d’Europe sur coup de pied arrêté : ayant déjà marqué 8 buts cette saison, tous sur coups de pied arrêtés, il représente une arme redoutable dont l’efficacité n’est plus à prouver puisqu’il avait déjà inscrit 8 buts avec le Maritimo la saison passée. Et surtout parce que les autres défenseurs centraux du SC Braga (Rosic et Viana) ne sont pas forcément des cadors…

Suspendu au match aller, Raul Silva va énormément manquer au SC Braga. (crédits photos : Hugo Delgado / Lusa)

Pour autant, malgré ces absences le SC Braga a des armes à faire valoir. La principale est assurément son jeu sur les côtés. Basée sur des pistons latéral-ailier très complémentaires et des jeux en triangles aussi classiques qu’efficace, l’animation offensive du SC Braga est redoutable et tend à s’affiner avec le temps. Surtout, elle n’est pas fortement dépendante des joueurs en place : que ce soit Joao Teixera et Fabio Martins à gauche ou Xadas et Esgaio à droite, les ailiers de Braga sont dotés d’une palette technique et d’une intelligence de jeu assez impressionnante, favorisant la mise en place de ces triangles. Des triangles très efficaces, mais qui souffrent peut-être de l’absence d’un vrai buteur : si Paulinho et Dyego Sousa réalisent une saison correcte en pointe, le SC Braga est loin de disposer d’un sérial buteur – à la manière de l’OM d’une certaine manière. Mais la capacité technique des joueurs de couloir du SC Braga leur permet d’obtenir nombre de coups de pied arrêtés, et il s’agit là de leur seconde grande force, malgré l’absence de Raul Silva ! Lorsque l’on se souvient de la fragilité que l’OM a pu montrer sur ces séquences de jeu face à l’AS Monaco notamment, cela pourrait se révéler être un facteur décisif.

Mais assez paradoxalement, les couloirs portugais représentent tant leur point fort que leur point faible. Malgré deux milieux axiaux très besogneux (Vukcevic et Danilo), le repli défensif de Braga laisse à désirer : les milieux les plus techniques évoqués précédemment n’ont pas toujours la hargne nécessaire et le réflexe d’effectuer ce repli défensif. Ce qui est d’autant plus problématique que les différents latéraux du SC Braga se sont révélés assez friables cette saison, tant Jefferson et Sequeira à gauche que Goiano et Esgaio à droite. Si l’on ajoute cette fragilité, habituelle, à la fragilité attendue d’une charnière centrale déjà expérimentée – et dépassée – face au SL Benfica, l’OM a tout intérêt à essayer de mettre le pied sur le ballon et d’accumuler les coups de buttoir sur la défense de Braga. Mais en faisant attention : le SC Braga n’a pas besoin de monopoliser le ballon pour frapper fort offensivement, et ne cherchera pas forcément à l’avoir sur ce match aller…

Ainsi, dans un match qui devrait opposer deux équipes au niveau similaire, l’OM devrait pouvoir tirer profit des absences du côté portugais pour prendre un avantage réel en vue d’un match retour très difficile. Mais l’OM ne pourra pas s’en sortir aisément avec une équipe remaniée : si défensivement le SC Braga peut paraître friable, son jeu offensif (et notamment sur phases arrêtées) est très bien rodé et pourrait faire très mal à une défense mal organisée.

 

XI possible du SC Braga : Matheus – Jefferson, Rosic, Viana, Figueiras – Fabio Martins, Vukcevic, Danilo, Esgaio – Paulinho, Dyego Sousa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.