mer. Oct 23rd, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Portugal : un mois en Liga NOS – Episode 2

5 min read

Après deux mois d’absence, nous voilà de retour au Portugal, pays du fado et du bacalhau à Brás.

La bataille pour le titre

On s’était quitté à la 20ème journée, le Sporting était en tête du championnat avec 2 points d’avance sur Benfica et 5 sur Porto. Mais Février et Mars nous ont réservé de belles choses avec notamment le Clássico entre Benfica et Porto et le derby eterno entre le Sporting CP et Benfica. Vendredi 12 janvier, soir de Clássico. Match au combien important dans la course au titre mais aussi pour les supporters. Les encarnados, dans une meilleure forme que leur ennemi portista, partent logiquement favoris dans ce match. Le match commence de la meilleure des manières pour les benfiquistas avec l’ouverture du score de Mitroglou à la 18ème minute. Mais Herrera et Aboubakar vont redonner l’avantage aux portistas. Le score n’en serait pas resté là sans un Casillas des grands soirs. Porto s’impose donc 2-1.

Le FC Porto va ensuite subir une élimination logique en Europa League face au Borussia Dortmund (3-0 au cumulé). Lors de ces deux mois, les Dragons enregistrent 5 victoires et 2 défaites en championnat dont une défaite à domicile face à Arouca qui a inscrit le but le plus rapide de la saison par l’intermédiaire de Walter (après 10 secondes de jeu). Porto reste à la 3ème place.

Du côté de Benfica, cette défaite représente la seule ombre au tableau. Ils obtiennent 6 victoires en 7 matchs et se qualifient en quart de finale de la Ligue des Champions en éliminant le Zenit. Mais la victoire la plus importante est bien évidemment celle face au Sporting Lisbonne lors du Derby Eterno. Une victoire 1 but à 0 à Alvalade qui a permis à Benfica de repasser devant son rival au classement. Pour Rui Vitoria, il s’agit de sa première victoire lors d’un derby (vs Porto ou Sporting) après 5 défaites en 5 matchs. Le SLB est donc en tête du classement à la fin du mois de Mars.

Rui Vitoria lors de la victoire face au Sporting - Crédits : www.maisfutebol.iol.pt
Rui Vitoria lors de la victoire face au Sporting – Crédits : www.maisfutebol.iol.pt

Le Sporting est donc le principal concurrent de Benfica pour le titre. Même si la défaite lors du derby de Lisbonne leur fait perdre la première place, les lions ne sont qu’à deux petits points du SLB. Ils réalisent des prestations solides lors des deux derniers mois en s’imposant lors de 4 rencontres et en concédant deux matchs nuls. Les sportinguistas terminent le mois de Mars à la 2ème place. Le Sporting a été éliminé de l’Europa League par le Bayer Leverkusen en seizièmes de finale de l’Europa League, battus 1-0 à l’aller et 3-1 au retour.

Jonas, l’homme fort de ces derniers mois.

Jonas « Pistolas » est actuellement le meilleur buteur du championnat avec 29 buts en 27 matchs et premier du classement du Soulier d’or européen devant les Cristiano Ronaldo, Higuain et Suarez. Jonas a donc un ratio de but/match supérieur à 1. Le dernier joueur à avoir marqué plus de buts que de matchs joués est le brésilien Mário Jardel. Il avait inscrit pas moins de 42 buts en 30 matchs disputés avec le Sporting CP lors de la saison 2001-2002. Jonas a notamment reçu en février le prix de meilleur meilleur benfiquista de l’année 2015 et a été élu meilleur joueur de Liga NOS lors du mois de Janvier et du mois de Février. Son excellente forme et son nombre impressionnant de buts sont une des raisons de la bonne saison du SL Benfica.

Jonas survole la ligue (Crédits FRANCISCO LEONG/AFP/Getty Images)
Jonas survole la ligue (Crédits FRANCISCO LEONG/AFP/Getty Images)

L’attaquant brésilien s’est vu récompensé de sa bonne forme actuelle en étant appelé par Dunga pour remplacer Firmino blessé. Jonas va donc retrouver la Seleção trois ans après sa dernière convocation (11 septembre 2012 face à la Chine). Jonas a déclaré sur Twitter : « Une fierté et un honneur. Je remercie Dieu et tous mes coéquipiers du Benfica qui m’ont aidé à avoir cette convocation. C’est un sentiment incroyable de revenir.« 

Jonastwitter

La lutte pour l’Europe

Braga, seule équipe encore en course dans 4 compétitions, a quasiment assuré sa quatrième place. Avec 11 points de retard sur Porto et 9 points d’avance sur Arouca 5ème, les bracarenses peuvent se concentrer sur tous leurs objectifs. Braga s’est imposé quatre fois dont une victoire 3-1 face au FC Porto. Les hommes de Paulo Fonseca se sont aussi qualifiés en quart de finale de l’Europa League en éliminant Fenerbahçe (4-2 au cumulé) avec un match retour de folie où les Turcs ont terminé le match à 8. Braga peut notamment compter sur sa pépite Rafa Silva, qui a été convoqué par Fernando Santos pour affronter la Bulgarie et la Belgique en amical. Il serait suivi par des formations de Liga espagnole, de Premier League, de Super Lig turque et de Ligue 1.

Rafa Silva – Crédits : http://www.zerozero.pt
Rafa Silva – Crédits : http://www.zerozero.pt

Bien malin celui qui pourra deviner qui finira à la cinquième place au classement. Actuellement, il s’agit du FC Arouca qui occupe cette 5ème place. Les hommes de Lito Vidigal, qui a prolongé son contrat jusqu’en 2019, ont réalisé deux bons mois en enchainant 6 matchs sans défaite avant de s’incliner lourdement face au Sporting (5-1). Arouca possède 2 points d’avance sur Rio Ave mais ces derniers n’ont pas dit leur dernier mot. Après avoir été invaincu lors des 4 matchs de février, Rio Ave chute deux fois en Mars, une fois à domicile face à Estoril (1-3) et sur le terrain du Nacional (1-0). Le Paços de Ferreira et Estoril restent à l’affût à 5 points d’Arouca. Les prochaines journées risquent d’être décisives dans la lutte pour l’Europe avec des confrontations où les points vont coûter cher.

Cependant, la mission semble plus compliquée pour le Nacional et le Vitória Guimarães qui possèdent 34 points ainsi que pour Belenenses qui en a 33.

Maintien

Dans la zone rouge, l’humeur n’est pas à la fête pour Tondela. Les jaunes et verts sont à 10 points du premier non relégable et sont donc pratiquement condamnés. La lutte s’annonce plus serrée entre l’Académica de Coimbra, Boavista et l’União da Madeira. Moreirense, le Vitória Setúbal et Marítimo sont quant à eux condamnés à assurer le maintien le plus vite possible et terminer dans le ventre mou du classement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.