mar. Fév 25th, 2020

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Qui est Dan Ndoye, jeune recrue de l’OGC Nice ?

5 min read

Inauguration de la ligne entre les deux clubs détenus par Ineos, le Lausanne-Sport et l’OGC Nice, avec le transfert de Dan Ndoye, pépite issue du centre de formation lausannois. Le jeune attaquant (19 ans) a signé chez les Aiglons pour 4 ans et demi mais finira la saison en deuxième division suisse. Si Dan Ndoye est déjà bien connu des suiveurs du football helvète, c’est moins le cas côté français. @HoppSuisse vous fait donc la présentation de ce jeune talent.

Une ascension fulgurante

Né le 25 octobre 2000 à Nyon, dans le canton de Vaud, Dan Ndoye commence le football dans son club local du FC La Côte Sports. Très vite repéré par Team Vaud (centre de formation du Lausanne-Sport), il démarre son aventure sous la tunique bleue et blanche avec la catégorie des moins de 13 ans. Gravissant les échelons à une vitesse impressionnante, il fait ses premiers pas dans le championnat national élite avec les M18 du LS à l’âge de 15 ans. Avec les équipes de jeunes lausannoises, il dispute 38 matchs pour 23 buts. 

Des performances qui lui permettent d’intégrer la Team Vaud M21, l’équipe réserve du Lausanne-Sport, à 17 ans. Avec cette formation, évoluant en 4e division suisse, il inscrit 7 buts en 21 matchs. Des performances qui lui ouvre les portes de la première équipe dès la saison 2018-2019. Jamais entré en jeu à l’automne, c’est en deuxième partie de saison qu’il vivra ses premières minutes et ses premiers buts. En 15 matchs, il inscrit 6 buts et s’impose rapidement comme un joueur incontournable dans le collectif lausannois. 

Il continue sur sa lancée lors de la saison 2019-2020. Au départ poussé sur le banc suite à quelques remaniements dans le secteur offensif à l’intersaison, il regagne rapidement une place de titulaire au sein de la meilleure attaque de deuxième division. Avec 2 buts et 6 passes décisives en 18 matchs (auquel il convient d’ajouter 2 buts en 3 matchs de Coupe de Suisse), le jeune espoir vaudois marque moins mais conserve une grande importance au sein de l’animation offensive des Bleu et Blanc.

Une ascension en club mais en équipe nationale également. Dan Ndoye a vécu sa première convocations avec la Suisse M18 en 2017. Il inscrit ses premiers buts avec les M19 (3 buts en 10 matchs) avant de rejoindre les espoirs, avec lesquels il a pour l’instant disputé 4 matchs (pour 1 but). A noter qu’il dispose également de la nationalité sénégalaise et a disputé des stages d’entraînements avec les jeunes Lions de la Teranga.

Rapidité, percussion, sens du jeu

Le succès de Dan Ndoye ne doit rien au hasard. Droitier, il est capable de jouer avant-centre mais c’est surtout sur les ailes qu’il se montre le plus à l’aise. Très talentueux, le jeune attaquant est pris pour cible tôt, avant même ses débuts en équipe première du Lausanne-Sport. Intelligent et travailleur, il décide de rester au club afin de poursuivre sa progression. Il y fera vite étalage de ses caractéristiques.

Le jeune lausannois aime provoquer sur son côté et adore piquer dans l’axe. Sentant le jeu, il est capable d’amener les bonnes passes et d’effectuer les déplacements justes pour créer le danger. Joli dribbleur et doté d’une certaine qualité de frappe, il se montre à l’aise dans les petits espaces comme devant le but.

Entrée dans la surface, passe suivie d’un bon mouvement qui lui permet de se voir le ballon redistribué. Ensuite, bon dribble à travers la défense ponctué d’une superbe frappe (Chiasso 0-5 LS, 20 avril 2019)
Piqué dans la surface, belle frappe dans le filet opposé (Kriens 0-2 LS, 23 mai 2019)
Belle course, donne le ballon et le récupère dans un timing parfait et peut ensuite conclure. Avec ce but, il donne la victoire à son club dans le choc au sommet de Challenge League (LS 2-1 GC, 25 septembre 2019)

Ses courses font également partie de ses qualités. Avec une bonne pointe de vitesse et une belle accélération, Ndoye fait des ravages sur le côté, bien aidé également par sa condition physique bien développée pour son âge, ce qui l’aide grandement dans les duels.

Lors de cette saison 2019-2020, le jeune Helvète se retrouve dans un trio offensif de feu. Avec Aldin Turkes (16 buts en 19 matchs) et Andi Zeqiri (12 buts en 18 matchs), Dan Ndoye fait moins office de buteur. Mué en passeur, il démontre une belle qualité de centre.

Bonne course, élimine un défenseur et centre dans le bon timing (LS 5-0 Stade Lausanne Ouchy, 27 octobre 2019)
Centre direct de volée après avoir bien senti l’espace (Kriens 1-2 LS, 30 novembre 2019)

Néanmoins, il est encore jeune et a bien évidemment encore des choses à améliorer. Outre ses qualités qu’il peut bien sûr perfectionner, ses principaux axes de progression se situent dans la conservation du ballon et dans sa première touche de balle

Un bon fit pour l’OGC Nice ?

Dan Ndoye est un joueur très talentueux, travailleur, intelligent et, surtout, a encore une grande marge de progression à exploiter. Sa progression fulgurante témoigne du très grand potentiel de ce joueur. 

Mais le saut entre la Challenge League et la Ligue 1 est gigantesque pour un jeune joueur. Est-il prêt à le faire dès cet été ? Le pari serait très risqué, pour lui comme pour Nice. Les liens entre le Lausanne-Sport et le club azuréen étant très forts (dû au fait que les deux clubs sont la propriété d’Ineos), nul doute qu’un prêt d’une année supplémentaire serait bénéfique à tout le monde. Et ce d’autant plus si le club vaudois évolue en Super League la saison prochaine, ce qu’il semble en mesure d’accomplir.

A ce moment là, si les performances du jeune avant-centre suivent, ça ne fait aucun doute qu’il aurait le potentiel de devenir un très bon joueur. Pour Nice, pour la Ligue 1, pour la Suisse, pour tout le monde.

Et vous, qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à nous le faire savoir sur notre compte twitter @HoppSuisse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.