ven. Déc 13th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Ligue 1 : Faisons le bilan, calmement.

5 min read

Pour vous faire patienter pendant cette interminable trêve internationale, on a décidé de vous rappeler les événements majeurs de ce surprenant début de saison, avec des équipes et des joueurs que personne n’attendait à ce niveau et qui régalent la Ligue 1. A 5 jours de la 10ème journée, voici le résumé du plus beau championnat au monde.

La grosse surprise: Angers.

billy-ketkeophomphone-angers-buteur-face-a-bastia-football-ligue-1_2798d76845d6077c3dc3e82ba41ebd4a
Nouvelle recrue angevine, Billy Ketkeophomphone s’offre son premier but en Ligue 1, et par la même occasion la deuxième place à Angers.

Le club réussit un début saison remarquable et surtout très inattendu. Dauphin du PSG à l’aube de la 10ème journée, on peut dire que personne n’attendait le promu à ce niveau. Sans un sou et avec un recrutement made in Ligue 2, avec notamment l’indispensable Ndoye, le SCO s’est parfaitement intégré à la Ligue 1 contrairement à Troyes et au Gazelec. On pourrait déjà croire que l’objectif des angevins n’est plus le maintien, notamment après leur performance au Vélodrome où ils sont venus s’imposer 2-1.  Même si les marseillais n’ont toujours pas lancé leur saison, ce résultat à l’extérieur n’est vraiment pas négligeable. Les joueurs et le staff se veulent néanmoins discrets, la saison est encore longue mais on imagine qu’avec déjà 14 points d’avance sur le premier relégable, ils vont passer l’hiver bien au chaud.

Les retours qui font du bien au football: Lassana Diarra et Ben Arfa

Comment parler de Ligue 1 sans parler de Lassana Diarra. Le milieu de l’Olympique de Marseille, qui revient après plus d’un an sans jouer a étonné tout le monde, les marseillais en premier. L’ancien milieu du Real et de Chelsea, de retour en sélection après seulement 6 matchs de Ligue  1, surnage dans un Marseille qui coule. L’homme qui les relèvera sans doute lui, si l’équipe prend rapidement conscience de sa situation. Reste à voir si sa forme va durer toute la saison, avec en mémoire cette jurisprudence Steed Malbranque qui était revenu à Lyon après un an sans jouer, avait été étincelant pendant 6 mois, pré-sélectionné en Equipe de France avant de s’éteindre après la trêve hivernale. On ne lui souhaite pas le même destin en tout cas, lui qui avait prouvé beaucoup plus que le lyonnais, pour Marseille et pour une Equipe de France qui aura bien besoin de lui à quelques mois de l’Euro.

Ben Arfa, lui aussi pressenti mais pas appelé en Equipe de France par Didier Deschamps qui attend de voir si le joueur, très instable par le passé, va confirmer et se montrer au-dessus de la concurrence en Equipe de France. Même si elle s’appelle Olivier Giroud. Le néo-niçois effectue un début de saison remarquable avec son nouveau club. Auteur notamment d’un splendide doublé à Geoffroy Guichard lors de la 8ème journée, l’ancien lyonnais en est à 6 buts et 1 passe décisive depuis son retour en Ligue 1. S’il reste fort physiquement et mentalement, aucun doute qu’il sera à l’Euro l’année prochaine, et qu’il ne restera qu’une saison à Nice.

Le meilleur remplaçant: Mike Maignan

NTEP Paul Georges (Rennes) vs Mike Maignan (Losc) penalty
Maignan remporte son duel face à Ntep, pour sa première minute sous le maillot lillois.

Si tu veux être bon à Lille, sois gardien ou appelle toi Sofiane Boufal. Remplaçant d’un des meilleurs, voir du meilleur gardien de Ligue 1, l’ancien parisien a profité de l’expulsion de Vincent Enyeama contre Rennes pour montrer tout son potentiel. Cette minute folle où il rentre à la 69ème minute, et arrête un pénalty de Paul-Georges Ntep, le premier de sa trilogie. Sept jours plus tard, le LOSC se déplace à Reims. Même s’il n’a pas su empêché la défaite (1-0) de son équipe stérile offensivement depuis le début de la saison, il a néanmoins arrêté un pénalty, de N’Gog cette fois-ci. Enfin, son véritable exploit est de ne pas avoir vu le pénalty de Ryad Boudebouz finir au fond de ses filets lors du match contre Montpellier. Le tireur a raté son premier pénalty de sa carrière en Ligue 1 face à Mike Maignan, l’exploit n’est donc pas à relativiser. Seul bémol pour lui, le retour d’Enyeama devrait le renvoyer logiquement sur le banc.

Tout le monde s’y attendait:

  • la dernière place d’Ajaccio: tout le monde s’y attendait et tout le monde le souhaitait. Établir un projet de jeu avec David Ducourtioux et Gregory Pujol, on n’est même pas sûr que ce soit autorisé par l’UEFA. Bon dernier, on voit mal comment ils pourraient se maintenir en Ligue 1. Difficile de se battre, enfin non pas au Gazelec, plutôt de tout faire pour rester dans l’élite quand on a le plus petit budget.
  • la première place du PSG: sans grande concurrence depuis le début de saison, le PSG demeure invaincu pour le moment. Sans briller, le grand effectif parisien est assez serein en ce début de championnat. Même si la saison est encore longue et que le PSG sera privé de gardien pendant 6 semaines, les Parisiens sont bien à la leur place.

 

La déception: la blessure de Nabil Fekir

nabil-fekir-alexandre-lacazette-monpellier-lyon-ligue-1-08032015_9nl5dcs3yzmh13w6bb6ylyl89
Le duo qui aurait dû éblouir la Ligue 1 cette saison.

La blessure qui va écarter Nabil Fekir des terrains pendant au moins 6 mois est ce qui pouvait arriver de pire à Lyon, et aussi à la Ligue 1 qui se voit privé d’un joueur qui allait très certainement l’illuminer toute la saison. Lyon s’est néanmoins relevé, avec un bilan avant le match contre Monaco plutôt satisfaisant et meilleur que ses rivaux pour la deuxième place. Marseille jouant le titre de relégable d’automne et Monaco n’arrivant pas à gérer une équipe sans défenseur, l’Olympique Lyonnais se débrouille plutôt bien avec toutes les blessures de joueurs important pour le club.

Pourquoi ne pas parler de déception pour Alexandre Lacazette ? Tout simplement parce qu’il est indispensable à l’attaque lyonnaise, que la saison est loin d’être terminée pour celui qui est toujours sélectionné en Equipe de France, et qu’il montre son envie de continuer à être cet attaquant efficace malgré le manque de certains bons joueurs à ses cotés.

On a envie que ça dure: Caen

Parce que voir Julien Féret jouer sa première Ligue des Champions à 56 ans, ça serait magnifique. Actuellement 3ème de Ligue 1, à égalité avec le deuxième Angers, le spectacle est toujours au rendez-vous dans leur match. Pour preuve, les caennais ont un total de 6 victoires pour 3 défaites, ce qui fait de Caen le seul club à n’avoir concéder aucun match nul depuis le début de la saison. Avec un recrutement estival intelligent incarné par Delort, le club peut revoir ses ambitions à la hausse s’il maintient ce niveau physique en deuxième partie de saison. Le problème défensif de la saison dernière, avec notamment le nombre élevé de pénaltys concédés semble avoir été réglé, et c’est un poids en moins pour les hommes de Patrice Garande qui peuvent désormais se concentrer sur d’autres aspects de jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.