mar. Oct 22nd, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Le National Vrai 2015-2016 : Mois 2

6 min read

            Le mois dernier, je vous avais promis qu’on changerait les catégories en fonction du classement. Vous me voyez bien embêté en cette mi-septembre dans la mesure où le premier et l’avant-dernier se tiennent en cinq points. Du coup, on va garder (pour la dernière fois je l’espère) les catégories de début de saison.

 

            Il y a donc eu quatre matches depuis la dernière fois où l’on avait parlé du National et le championnat s’est totalement resserré. C’est plutôt intéressant car on pourrait enfin avoir du suspense jusqu’au bout dans un championnat où on a vu des équipes s’échapper très vite lors de ces deux dernières années.

Les relégués :

Orléans ne survole pas le championnat comme on l’attendait.
Orléans ne survole pas le championnat comme on l’attendait.

            Avec deux nuls (face à Belfort et surtout face à Amiens où ils menaient pourtant 2-0 à 5 minutes de la fin à domicile), une défaite à Dunkerque où il est très dur de gagner et une victoire contre à Béziers, Orléans a fait un mois plutôt moyen. Or, ils ont 9 points malgré ça et se retrouvent tout de même 5e à un point de la troisième place.

            Pour Châteauroux, c’est une autre paire de manche. A la suite de deux défaites sur la plus petite des marges à Colmar et face à Chambly, on imaginait le club dans la crise. Et il a fallu deux déplacements, à Boulogne et à Amiens pour voir les deux premières victoires (1-3 toutes les deux) des hommes de Cédric Daury. Ils ont 7 points et sont désormais treizièmes.

Les prétendants à la montée :

Chambly – Luçon, deux jolies surprises cette année
Chambly – Luçon, deux jolies surprises cette année (source : @VLFOfficiel)

 

            On avait laissé Strasbourg avec 1 point en deux matches. Ils en ont 7 aujourd’hui. Battant Béziers à l’extérieur 1-2 à la 3e journée, on pouvait s’attendre à une confiance retrouvée. Et pourtant, ce sont trois nuls qui ont complété ce mois-ci, face aux Herbiers, Sedan et Fréjus (deux promus et une équipe pénible à jouer). Strasbourg a donc 7 points et se place onzième.

            Luçon avait quatre points en deux matches face à deux promus. Après une défaite 3-2 à Fréjus, ils ont battu Epinal et Colmar, avant de concéder le match nul à Chambly. Le début de saison semblait facile et Luçon en a profité au maximum. Ils ont 11 points et sont de ce fait premiers du championnat. Petit fun fact : chacun de leurs huit buts ont été inscrits par des joueurs différents.

            Dunkerque a en revanche mal géré ses rencontres face aux promus. Démarrant le mois par un nul face à Amiens et une victoire face à Orléans, les hommes de Fabien Mercadal ont perdu leurs deux matches suivants, 1-0 face à Béziers et surtout 2-5 face aux Herbiers, en perdant deux joueurs sur expulsion. La rumeur court sur une éventuelle éviction du coach, ce qui serait un peu exagéré dans la mesure où les Nordistes sont septièmes avec 8 points.

            Pour le coup, Boulogne est un peu moins bien loti, la faute à une défaite face à Amiens et une autre face à Châteauroux. Entre temps, ils avaient fait 1-1 à Chambly. Ils ont néanmoins réalisé un petit coup d’éclat avec la victoire 0-2 sur le stade de Marseille-Consolat. Ils sont cependant quinzièmes et premiers relégables avec six points.

            Pour finir, Amiens a cru avoir lancé sa saison en battant Boulogne 1-0 dans un match compliqué après un bon nul à Dunkerque. Le nul 2-2 face à Orléans arraché dans les dernières minutes allait dans ce sens, mais la défaite 1-3 face à Châteauroux replonge le club de la Somme dans le doute. Ils ont aussi 6 points, mais sont quatorzièmes.

Les équipes de milieu de tableau :

Colmar face à Marseille-Consolat, deux maillots très dégueulasses (source : @GSC_Officiel)
Colmar face à Marseille-Consolat, deux maillots très dégueulasses
(source : @GSC_Officiel)

            Fréjus – Saint-Raphaël fait du Fréjus – Saint-Raphaël, dans la mesure où ils se sont placés dans la première partie du classement avec des résultats assez inégaux, entre une victoire 3-2 face à Luçon et trois nuls face à Avranches, à la maison face au CA Bastia et à la Meinau face à Strasbourg. Cette équipe est toujours aussi difficile à cerner. Elle est sixième avec 9 points.

            On dirait un peu le début de saison de Colmar, qui a aussi pris 5 points ce mois-ci. Victoire face à Châteauroux 1-0, nuls face à Marseille-Consolat et Avranches et défaite face à Luçon 0-1 à domicile, il est tout aussi compliqué de comprendre la saison de Colmar. Ils sont huitièmes avec 7 points.

            A la suite de son exécrable début de saison, Avranches a continué son mauvais parcours face aux promus (0-0 face à Sedan) mais s’est réveillé en obtenant deux bons points face à Fréjus et Colmar et en allant battre Epinal 1-3 chez eux. Du coup, ils se retrouvent douzièmes avec 7 points. Cependant, avec leur début de saison plutôt simple, ils vont devoir élever leur niveau de jeu.

            Marseille-Consolat va probablement monter dans la hiérarchie des catégories s’ils confirment (tout en oubliant leur défaite récente à domicile face à Boulogne), car ils sont toujours en bonne forme malgré un nul à Epinal. Ils ont tenu en échec Colmar et ont battu Chambly en Picardie. Ils sont donc deuxièmes du classement avec 11 points, ex aequo avec Luçon.

            Chambly, justement, fait son petit bonhomme de chemin, avec un nul obtenu face à Boulogne, une belle victoire à Châteauroux, une défaite face à Marseille-Consolat, donc, et un très bon nul à Luçon. Le club des Luzi cherche principalement à se maintenir en National une deuxième année et à s’installer dans cette division, afin de devenir le deuxième gros club de Picardie. Pour l’instant, ils sont neuvièmes avec 7 points.

            Le CA Bastia est le vilain petit canard de cet exercice, le seul club déjà à 4 points de son voisin du dessus. Le club entraîné par Christian Bracconi a perdu face aux Herbiers 0-1, sur le même score face à Sedan et 1-2 face à Epinal. Tout est donc très peu encourageant, s’il n’y avait ce nul face à Fréjus. Ils ont 2 points et sont bien évidemment derniers.

            Quant à Epinal, ils semblent avoir un peu appris de leurs mésaventures de l’année dernière. Ils ont obtenu un bon match nul lors de la réception de Marseille-Consolat, mais ont failli face à Luçon (logique) et Avranches (moins logique). Heureusement pour eux, ils ont fini le mois en battant le CA Bastia. Du coup, ils sont quinzièmes avec 6 points.

Les promus :

Sedan a enfin récupéré sa coupe de CFA Groupe A ce mois-ci avant un match. (source : @CSSA)
Sedan a enfin récupéré sa coupe de CFA Groupe A ce mois-ci avant un match.
(source : @CSSA)

            Sedan a gagné le titre de l’équipe la plus ennuyeuse de ce mois-ci. Ils ont fait trois nuls vierges face à Avranches, Strasbourg et Belfort et ont battu le CA Bastia 1-0. Un seul but produit sur un mois, ça doit être pénible pour les supporters et les commentateurs. Courage à eux. Ils sont dix-septièmes avec 6 points.

            Belfort a eu un mois assez différent. Bien sûr, il y eut deux 0-0, face à Sedan évidemment et face à Orléans. Mais Belfort a aussi vaincu les autres promus de Béziers 4-0 avant d’être tenus en échec 1-1 face aux Herbiers. Il fallait prendre des points sur ce début de saison pour les promus et Belfort l’a très bien fait. Ils sont troisièmes avec 10 points.

            Béziers avait bien démarré, mais est tranquillement rentré dans le rang, avec deux défaites de suite, 1-2 à domicile face à Strasbourg et 4-0 face à Belfort. Battre Dunkerque est un bon résultat et la défaite 0-2 face à Orléans est donc un moins grave. Ils sont donc dixièmes avec 7 points.

            Les Herbiers auront gardé leurs buts inviolés 3 matches, en battant le CA Bastia 1-0 sur la 3e journée. En revanche, ils sont toujours invaincus, avec un nul 2-2 à Strasbourg, un nul 1-1 face à Belfort et surtout une victoire 2-5 face à Dunkerque dans le nord. Ce sont les seuls invaincus avec Belfort et ils sont quatrièmes avec 10 points. LA VOILA LA SURPRISE DE L’ANNEE.

Les meilleurs buteurs

  1. Grégory GENDREY (Fréjus)                              4 buts

            Faiz SELEMANI (Marseille)                             4 buts

  1. Farid BEZOUIEN (Avranches)                          3 buts

            Jérémy BLAYAC (Strasbourg)                          3 buts

            Wilfried LOUISY-DANIEL (Chambly)            3 buts

            Malik TCHOKOUNTE (Dunkerque)                3 buts

            Oumare TOUNKARA (Châteauroux)              3 buts

            Yoane WISSA (Châteauroux)                            3 buts

            Le mois prochain, il n’y aura que 3 matches à cause de la Coupe de France. Mais il devrait enfin y avoir quelques écarts sympathiques tout de même, le championnat ne va pas rester comme ça jusqu’au bout. HEIN. Au mois prochain, donc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.