mar. Sep 17th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Le CFA C, Journée 24 : Ils l’ont fait !

6 min read

Nouvelle journée dans notre championnat amateur avec peu de changement ce week-end. Enfin peut-être, vous verrez bien. Au programme cette semaine : la tête attend un peu le ventre et les nuls le sont toujours autant, sauf un. Et sinon les équipes se sont décidées à suivre le courant de la Ligue 1 en abandonnant l’idée de défendre pour la plupart, ce qui a amené de nombreux buts. Et c’est justement le spectacle qui nous manquait cette saison puisque la grosse majorité des journées tournent à moins de deux buts par match. Et ces gros scores tiennent plutôt de la surprise … On y va ?

 CFA

Lyon – Monaco (2-2) : Les deux équipes premières se tirent la bourre dans leur championnat, eux qui s’opposent entre l’attaque de feu de l’un et la défense de fer de l’autre. Les CFA sont bien loin de tout cela et ont préféré partager les points. Les jeunes Lyonnais menaient pourtant de deux buts avant de se faire rejoindre en deuxième mi-temps. Rageant mis pas dramatique. « Un match formateur » comme aiment à le dire les coaches, comme sur toutes les autres rencontres d’ailleurs. L’événement du match résultait dans le retour sur les terrains de Clément Grenier, après plusieurs mois d’absence. Il aurait joué « presque sans douleur », a marqué sur penalty et envoyé un coup-franc sur la barre transversale avant d’être remplacé à la 69e minute. Pas mal pour un blessé. S’il ne se redéchire pas un muscle d’ici la semaine prochaine, nul doute qu’il pourrait causer bien des misères en CFA, avant d’éventuellement aller aider son équipe à devenir champion de France.

Lyon est 4ème (-1m) avec 56 points (+9). Monaco est 8ème avec 53 points (+9).

Saint Priest – Marignane (1-3) : Les Aviateurs n’atterrissent plus ! Avec une seule défaite lors de leurs dix dernières rencontres, les Marignanais prouvent qu’on peut finalement rester à un bon niveau pendant un temps, sans vraiment connaitre de baisse de régime. Une belle victoire acquise certes face au dernier. Alors que les locaux venaient de se voir expulser leur milieu de terrain Mickael Prieto dès la 20e minute, les Saint-Priestois avaient bien réagi en ouvrant le score. Mais cela n’a pas suffi et Marignane qui se met soudainement à marquer en ce moment (24 buts cette saison avant ce match, soit autant que Le Pontet) regarde à nouveau vers le haut, mais semble avoir acquis trop de matches nuls pour espérer aller plus haut. Pour Saint Priest, à force de creuser le pétrole n’est plus très loin.

Saint Priest est 16ème avec 42 points (-15). Marignane est 4ème avec 62 points (+11).

Lyon La Duchère – Sète (4-0) : Mais qu’arrive-t-il aux Sétois en ce moment ? Après le 0-3 encaissé face à Montpellier la semaine dernière, une nouvelle tôle est encaissée face à un mal classé, peut-être font-ils dans la charité allez savoir … Après une première période ennuyeuse, les deux équipes sont revenues avec plus d’intention. Ça n’a payé que dans un sens, les lyonnais inscrivant quatre buts, et tous après l’heure de jeu ! Du coup ça fait un peu de spectacle du coté de Balmont (le stade) et les Rhodaniens respirent un peu. Enfin essayent du moins, seulement trois points d’avance sur la zone rouge. Sète décroche de la tête.

La Duchère est 12ème avec 50 points (+2). Sète est 7ème avec 57 points (-3).

Un duel âpre, mais un score fleuve au final
Un duel âpre, mais un score fleuve au final

Montpellier – Le Pontet (1-1) : C’est presque un coup d’arrêt pour les Montpelliérains après leurs dernières performances … La bonne opération est à mettre au crédit des Pontétiens. En première moitié de tableau il y a quelques semaines, les Vauclusiens ont connu une période de méforme qui les conduit à jouer le maintien, et donc à voir Montpellier comme un opposant direct. Mission accomplie avec un nul en forme de victoire qui permet de ralentir un peu les Héraultais, qui auraient sortir de la zone rouge en cas de victoire ! Mais la route est encore longue et l’avance très réduite.

Montpellier est 14ème avec 47 points (-12). Le Pontet est 11ème avec 51 points (-1).

Hyères – Martigues (0-1) : Qui ne s’y attendait pas ? Martigues réalise une bonne opération grâce au ralentissement de ses adversaires directs, nécessaire dans ce sprint final vers la montée. Honnêtement je ne suis pas sûr que Martigues soit l’équipe qui mérite le plus de jouer en National ou celle qui s’en sortirait le mieux. Même si ils comptent le plus petit nombre de défaites (seulement quatre), ils n’ont jamais vraiment été ultra-dominateurs. Preuve en est ce match, où les Martégaux ont profité de l’expulsion d’un Varois à l’heure de jeu et d’une barre transversale venue les sauver à l’ultime minute. Du coté Hyérois c’est rageant car la place était bien la pour un bon résultat mais les dieux du foot ont décidé le contraire et Hyères se retrouve désormais relégable. Mais du coup, si Hyères est dans la position de la charrette, qui s’en est sorti ? …

Hyères est 15ème avec 47 points (-9). Martigues est 3ème (-1m) avec 64 points (+10).

Chasselay – Nice (1-0) *: … Mais la bande à Giuly pardi ! Eh oui des mois d’effort enfin récompensés, temporairement du moins. Dans un match qui ne restera pas forcément dans les annales, les Rhodaniens ont fait le taf’, ni plus ni moins. Mais vu à quel point le classement est serré, cinq équipes en quatre points, et la différence de buts qui est quasiment inutiles avec le système de points, tout est bon à prendre. Quatre points d’un coup c’est le paradis quand on joue le maintien, et ils viennent récompenser de gros efforts fournis par tout le club. Maintenant à eux de tenir, il ne reste plus que six matches à jouer.

Chasselay est 13ème avec 48 points (-14). Nice est 9ème avec 55 points (-5).

Grenoble – Béziers (1-1) : C’était le match au sommet, celui tant attendu depuis le début de la saison. Moins de buts que pour le Classique mais presque tout autant d’intensité. Un match ouvert avec beaucoup d’occasions. Rageant pour les Grenoblois, puisqu’ils ont bien dominé le match, se créant beaucoup d’opportunités mais en manque de réalisme. Mais le sort était contre eux. Lorsqu’ils obtiennent un penalty peu avant l’heure de jeu, l’habituel tireur Akrour décide de le laisser à Nasrallah … qui le manque. Les Biterrois en profitent et ouvrent le score dans la foulée, avant de se faire rejoindre au bout de 7 minutes. Quelques cafouillages dans le temps additionnel et on en restera la. C’est une nette contre-performance pour le GF38, qui montre ses lacunes récurrentes à la finition au plus mauvais moment possible. Sans-faute obligatoire à présent, sinon le titre est déjà joué. A noter l’affluence pour ce match de quatrième division : 5000 personnes au stade et 22379 personnes devant leur ordinateur pour suivre ce match sur la web-tv. La France deviendrait-elle aussi amoureuse du foot que l’Angleterre ?

Grenoble est 2ème avec 67 points (+16). Bézirs est 1er avec 71 points (+15).

Rodez – Villefranche (0-0) : Après toute cette intensité, ces matches couperets et à enjeux, cette rencontre est comme un gros coup de poing donné sur le gâteau. Deux équipes de milieu de tableau qui font match nul et vierge. Pas d’anecdote, pas d’événement, rien qui sort de l’original. Dans un match sans intérêt, on s’attend au moins à du spectacle. Même pas la. Rien. Deux équipes bien en place. Merci et au revoir.

Rodez est 10ème avec 55 points (-7). Villefranche est 6ème avec 58 points (-5).

* Certaines sources annoncent un score de 1-1 (?). Mais la victoire de Chasselay est majoritaire.

La semaine prochaine Grenoble se rend à Marignane, et pourrait déjà presque entériner le championnat, selon le résultat de Béziers face à Rodez. Martigues accueille Chasselay, un match plein d’envie à n’en pas douter. Les autres « équipes à enjeu » joueront face à un milieu de tableau, toujours le type de rencontres incertaines.

Henri Death

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.