lun. Sep 23rd, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Le CFA C, Journée 25 : Ca bouge de partout !

6 min read

Enfin un article ! Il était temps, je commence à avoir pas mal de retard, du travail professionnel qui me retarde que voulez-vous … Ah vous vous en foutez ? Bon très bien alors on va pas s’attarder et passer vite aux matches. L’avantage c’est qu’il n’y a pas de matches ce week-end du 18 avril (sauf un Martigues-Lyon à 18h). Du coup je n’ai pas vraiment de retard. Oui, oui, je sais, les matches. On y va tout de suite. En gros le sprint final en haut est bientôt terminé, et en bas le peloton fait n’importe quoi, on y va :

 CFA

Béziers – Rodez (3-0) : BOUM ! Un 3-0 fanny comme on dit chez moi. Rien de tel pour marquer la concurrence. Enfin si elle n’a pas vu le match du moins puisque les Biterrois étaient assez bougés en début de rencontre, mais dans le foot le vainqueur c’est pas celui qui domine, c’est celui qui marque. Ce qui a été le cas dans les deux mi-temps, une domination stérile des Rodéziens face à un réalisme froid du leader. Un but dans les arrêts de jeu en plus pour couronner le tout. Du coup, surtout quand on voit le résultat des concurrents, c’est une excellente opération, le titre se rapproche encore un peu plus. Pour Rodez, on joue à se faire peur, même si ça devrait passer.

Béziers est 1er avec 75 points (+18). Rodez est 10ème avec 56 points (-10).+

Le biterrois file au but ... et vers le National
Le Biterrois file au but … et vers le National

Marignane – Grenoble (0-0) : Nouvelle déception pour Grenoble, une de plus. Face à Marignane, loin d’être l’adversaire le plus simple du championnat certes. Preuve de l’effondrement continu des Isérois au plus mauvais moment : ils n’ont marqué aucun but en déplacement depuis le 20 décembre dernier. On ne peut pas gagner un championnat en gagnant uniquement à domicile. Un match entre les deux pires défenses, et des attaques moyennes, un résultat qui pouvait être prévisible. Les Grenoblois avaient pourtant le soutien d’une centaine de supporters venus dans les Bouches-du-Rhône soutenir leur équipe, inutilement, mais c’est beau. Six points de retard à cinq matches de la fin pour le GF38, ce sera difficile mais pas impossible. Mais surtout difficile. Marignane est quasiment éliminé de la course à la montée, en grande partie à cause de leur mauvaise période en hiver, et va donc tenter de battre le record du nombre de matches nuls (leur 12ème ici, soit la moitié des matches joués).

Marignane est 4ème avec 64 points (+11). Grenoble est 2ème avec 69 points (+16).

Sète – Saint Priest (1-1) : Sète marque le pas en ce moment. Avec quand même pour excuse d’avoir eu de nombreux blessés dernièrement, les Sètois ont enchainé quelques revers et contre-performances, et celui-ci ne fait pas exception, face à une équipe qui croit toujours dur comme fer à un possible maintien. Mais du coup les Verts et Blancs commencent à s’inquiéter et n’ont plus que huit points d’avance sur la zone rouge. le risque est faible mais il est bien là. Heureusement que le prochain match sera à Grenoble, ce qui devrait assurer quelques points en plus. A noter que Laurent Scala, le manager de Sète, affirme avoir pour objectif de prendre au moins un point la-bas. Mais un point c’est ce qu’on a quand on perd.

Sète est 7ème avec 59 points (-7). Saint Priest est 16ème avec 44 points (-15).

Monaco – Hyères (1-2) : Une victoire nécessaire dans le sprint pour les varois et obtenue à l’arrachée à la dernière minute, ce qu’il fallait. Les monégasques ne marquent plus que sur penalty en ce moment et ça finit par porter préjudice, surtout quand les adversaires marquent plusieurs buts. Du coup les muneculs se retrouvent à jouer le maintien alors qu’ils étaient très bien partis dans le haut de tableau il y a quelques semaines encore. Une dégringolade impressionnante. Les Hyérois, eux, restent au contact des non-relégables et continuent la guerre, mais sont-ils les mieux armés pour tenir ?

Monaco est 8ème avec 57 points (+7). Hyères est 14ème avec 51 points (-8).

Villefranche – Lyon (1-1) : Pas la plus intéressante des rencontres du jour. Ces deux équipes font presque figure d’OVNI au sein du championnat, puisqu’elles ne jouent ni le titre, ni le maintien (quasiment) et patientent donc en attendant la fin de saison. Un match nul logique. A noter qu’en raison de la Gambardella, l’OL avait cinq joueurs nés en 97 sur le terrain.

Villefranche est 6ème avec 60 points (-5). Lyon est 5ème avec 62 points (+9).

Martigues – Chasselay (0-1) : Ils n’en finissent plus de nous étonner, les Chasselois font maintenant tomber le 3ème du championnat. Dans un match qu’ils ont subi, ils ont bien tenu défensivement, jouant les contres et endormant le match, et faisant preuve d’un froid réalisme. Les Martégaux ont poussé mais manquaient de solution, notamment après avoir vu l’expulsion de leur avant-centre Garcia avant la mi-temps, puis lors de la blessure de Kehiha, qui les ont vu terminer le match à neuf. Première défaite à domicile de Martigues cette saison. Le titre est cuit pour eux. Probablement. Chasselay avance vers le maintien petit à petit. Ils ont leur destin entre les pieds et sont en ballotage favorable.

Martigues est 3ème avec 67 points (+9). Chasselay est 12ème avec 52 points (-13).

Nice – Montpellier (2-2) : Petit match entre deux joueurs du maintien, auquel votre fidèle rédacteur a eu la chance d’assister. Les Montpelliérains, qui alignaient par ailleurs un gardien né en 98, assez rare pour être souligné, ouvraient le score avant la mi-temps. Après un retour sur corner, les Niçois encaissaient un but évitable avec une vraie défense (2ème pire défense tout de même). Heureusement, Franck Honorat, qui ne sait vraiment que courir sur un terrain, n’avait pas besoin de viser pour marquer un superbe but … gag (voir tous les buts ici). Coup dur pour les Héraultais qui lâchent une bonne occasion de faire une belle opération, mais ils ne sont pas exempts de tout reproche comme sur le deuxième but. Les voila avec toujours un peu de retard sur les non-relégables.

Nice est 9ème avec 57 points (-7). Montpellier est 15ème avec 49 points (-12).

Le Pontet – La Duchère (2-0) : Une victoire posée, acquise selon le cours du jeu. Rien d’exceptionnel mais qu’elle est appréciable cette victoire pour le Pontet ! Dans le dur depuis quelques temps, les Pontétiens se donnent un petit bol d’air en s’écartant de leur adversaire du jour, désormais parmi les relégables ! Les lyonnais plongent dans le rouge à leur tour. Eh oui parce qu’après avoir battu le grand rival de l’OL, les Duchérois ont eu du mal à enchaîner. De plus, si la différence de but leur est favorable, les résultats ne le sont guère et quand on voit qu’ils n’ont toujours pas gagné de match à l’extérieur depuis le début de la saison, il y a de quoi s’inquiéter. L’occasion de se rattraper (ou de plonger) arrive dès la semaine prochaine avec la réception de Montpellier. A voir. Pour Le Pontet le bol d’air ne doit par leur permettre de se reposer sur leurs lauriers, l’avance reste mince.

Le Pontet est 11ème avec 55 points (+1). La Duchère est 13ème avec 51 points (0).

Et sinon en match en retard l’OL l’a emporté deux buts à un sur la pelouse de Martigues. Ce qui rapproche les deux équipes et confirment le fait que le titre est bien cuit pour les Martégaux. Une fin de saison amère se profile. La semaine prochaine, peu de rencontre intéressantes, à part bien sûr ce chaud bouillant La Duchère – Montpellier, le classement se fera sur les duels à distance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.