lun. Sep 23rd, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Le CFA, journée 17. Au Sud-Est, rien de nouveau

6 min read

Encore une journée se passe sur notre magnifique championnat qui ferait rêver la League Two anglaise (D4). Concernant le terrain, tout ça reste dans la continuité de ce qu’on a vu la semaine dernière. Une seule vraie surprise, et finalement on se rend compte que le vrai gagnant de cette journée c’est Grenoble. Sans même jouer oui, le match a été reporté à cause de la neige. Je comprends pas pourquoi il y a bien eu un Metz – Nice sous la neige samedi et tout s’est passé normalement. Bref, ceux qui chutent continuent de chuter et personne ne veut vraiment les attendre. Mais bon en même temps la survie prime ici. Et pour certains … cette survie semble bien mal barrée. Bref, passons aux matches, et ça fait mal de se dire qu’il y a eu plus de buts en trois matches de CFA qu’en dix de L1 ce week-end.

 CFA

Lyon – Saint Priest (5-1) : Très bonne performance des rhodaniens après deux matches médiocres face au Pontet et à la Duchère. Même considéré comme un match référence par Gilles Rousset, l’entraîneur adjoint, cette rencontre permet donc aux gones de se rapprocher du haut du tableau, mais loin tout de même du titre. Performance d’autant plus impressionnante que dix des joueurs sur treize avaient déjà joué trois jours avant en Gambardella (oui, on aura donc finalement un Nice – Lyon en Gambardella bientôt). Malgré une ouverture du score des Saint-Priestois sur un CSC dès la 5e minute, les lyonnais ont bien réagi avec trois buts en 1re mi-temps et deux en 2ème. Ces derniers d’ailleurs se voient encore plus et toujours plus dans la zone rouge, mais doivent se rattraper la semaine prochaine avec la réception de Hyères.

Hyères – Lyon Duchère (3-0) : Dans un match qui opposait la pire équipe à domicile à la pire équipe à l’extérieur, on s’attendrait presque à ce que les deux équipes arrivent à perdre. Un peu comme une finale de Coupe qui opposerait Benfica à Rennes. Bref, un bon résultat pour les varois qui enchaîne un troisième match sans défaite. Relégables il y a encore 3 journées, les voila en ballottage favorable pour rester dans la division surtout grâce aux résultats médiocres des concurrents (voir en haut et en bas). Pour cela, un but dès la 10e minute, une défense de fer, et deux autres pions dans les dix dernières minutes. Propre. Les rhodaniens numéros 2 voient leur adversaire du jour revenir à un point. Mais une différence de buts favorable de 0 permet d’avoir moins peur que prévu, tant qu’ils ne réitèrent pas une performance comme celle-la du moins.

Chasselay – Montpellier (1-1) : Un nul entre deux nuls, et deux perdants au final. Un vrai fossé se creuse entre les relégables et les autres. Les chasselois devaient pourtant faire face à une hécatombe de blessés, dont Sidney Govou. Blessé, pas bourré. Ce qui ne les a pas empêché d’ouvrir le score en première mi-temps par l’intermédiaire de … Ludovic Giuly. Qui marque encore donc et dans un stade qui porte son nom, ce qui est peut-être une des choses les plus classes que peut vivre un footballeur dans sa vie. Machado égalisa pour Montpellier sur corner à la 72e minute. En fin de compte un match mathématiquement mauvais pour Monts d’Or Azergues mais plutôt heureux en fait puisque de nombreuses contre-attaques des héraultais auraient pu faire mouche en fin de match mais un manque flagrant de réalisme laisse les deux équipes sur un score nul. Pas de réveil toujours dans les deux camps. Mais il n’est pas trop tard pour se décider à gagner un quatrième match cette saison

Des pubs pourris sur des panneaux, une seule tribune, deux projecteurs ... C'est ça le vrai foot ! (source : mdafoot.fr)
Des pubs pourris sur des panneaux, une seule tribune, deux projecteurs … C’est ça le vrai foot ! (source : mdafoot.fr)

Martigues – Le Pontet (2-1) : Martigues n’y arrive décidémment plus qu’à domicile. Après une défaite la semaine dernière à Sète, les rhodaniens reprennent le marche en avant d’un pas toutes les deux semaines. Nouar et Assami avaient ouvert le score en première période et les vauclusiens du Pontet avait réduit la marque à la 50e, quatre minutes avant de voir leur capitaine Farras se faire expulser. En inferiorité en numérique et menés, la défaite semblait inévitable. Bon, c’est pas un si mauvais résultat puisqu’ils restent dans la première moitié de tableau et ils restent aussi proches du premier relégable que du leader grenoblois. Grenoble qui n’a d’ailleurs plus que quatre points d’avance sur Martigues, qui devrait devenir dauphin prochainement au rythme auquel avance Béziers.

Monaco – Sète (1-2) : Voila donc la surprise de la journée, la première défaite de Monaco depuis le 18 octobre tout de même. Les verts et blancs marchent sur l’eau en ce début d’année, et un un but en début et en fin de match ont suffi face à un penalty à la 94e du côté des Munecul. Après Grenoble et Martigues, un autre membre du top 4 tombe face aux sètois, qui remontent donc vers le haut du tableau et voient la fin de saison avec plus de sérénité. Ce regain d’optimisme a d’ailleurs donné une interview plutot intéressante de Laurent Scala, le coach sètois, sur le site officiel du club, que je recommande à tous les amateurs de CFA et aux fans du FCS 34.

Villefranche – Marignane (1-1) : Le match dont tout le monde se fout franchement. Entre une équipe qui joue le maintien mais qui finira dans le ventre mou sans forcer et une équipe qui joue le haut de tableau mais qui finira dans le ventre mou, surtout car la défense semble flancher depuis la trêve, peu d’intérêt à regarder ce match pour nous qui ne sommes pas supporter d’un des deux clubs. Chaque équipe a marqué dans les dix premières minutes la aussi. Un villefranchois (Soudain, c’est son nom) se faisait expulser peu avant la pause mais Marignane n’en profitait pas. Ces derniers continuent leurs contre-performances, et descendent à la 5e place sans être pour autant décrochés. L’équivalent d’un Nice – Nantes en Ligue 1.

Nice – Béziers (0-0) : Béziers n’y arrive plus. Le départ de leur avant-centre Sotoca n’est pas forcément une excuse, et les biterrois concèdent leur premier match nul de la saison. Un moindre mal tant les niçois ont dominé ce match, et hormis quelques incursions dans le camp azuréen et de faibles tirs facilement repoussés par Yohan Cardinale, un mec super sympa et drôle parait-il, mais trop barré en pro pour faire carrière. Peu importe, les niçois devaient faire sans Boscagli, Thioub et Constant (le frère de l’ancien de l’AC Milan) pris dans le groupe pro à Metz, mais avec Vercauteren, le belge, flop du mercato niçois. Gros problème de finition des jeunes niçois qui donne vraiment envie de hurler devant tant de difficultés à cadrer (voir ici).  Statu quo pour les deux équipes, dont on peut faire la même conclusion que pour le match précédent.

Une journée de plus de passée donc. Pas de news la semaine prochaine puisque seul le match Rodez – Grenoble aura lieu. Le 14 février on aura droit à des superbes Grenoble – Lyon, Marignane – Béziers et Saint Priest – Hyères, de quoi donc pouvoir faire des pronostics de fin de saison avec plus de certitude, à part si ils se débrouillent pour tous faire match nul. D’ailleurs vu que ce sera la Saint-Valentin, les femmes auront entrée gratuite à Sete qui affronte Villefranche sur Saone, si vous êtes dans le coin et que vous voulez emmener votre chère et tendre pour un match romantique de CFA …

Henri Death

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.