jeu. Août 22nd, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Les martyrs de la DNCG : Le Mans FC et le retour en National 2.

8 min read

Alors que l’intersaison bat son plein dans l’Hexagone. Les clubs préparent intensément la saison 2017-2018. Tous? Oui. Mais à un différent niveau. On peut parfois oublier que certains d’entre eux peuvent vivre pendant cette période le plus grand des doutes. Que ce soit Bastia cette année, ou même Le Mans, Grenoble, Evian ou Strasbourg, des gros vivent des intersaisons cauchemardesques.

La période estivale coïncide avec celle de l’examen annuel devant la Direction Nationale du Contrôle de Gestion. Plus connu sous l’appellation de DNCG, le gendarme financier de la LFP a parfois la main lourde envers les mauvais élèves. Les différents clubs professionnels envoyés au niveau amateur ces dernières années peuvent en témoigner. Aujourd’hui nous vous proposons de faire le tour de ces clubs à la poursuite de leur lustre d’antan. Un long et délicat chemin à peine rattrapé pour certains, complètement comblé pour d’autres.

 

Pour démarrer cette série c’est du côté de la Sarthe que nous nous dirigeons pour prendre le pouls d’un ancien de Ligue 1 :

 

Le Mans FC : un club professionnel au milieu des amateurs :

C’est Laure, supportrice de longue date des Sang & Or de l’Ouest de la France, qui nous fait l’amitié de revenir sur l’histoire récente et malheureuse du club. Pour Le Mans le cauchemar débute à l’automne 2013. Après un interminable feuilleton, le club subit une liquidation judiciaire avant d’être envoyé en Division d’Honneur de la Ligue du Maine (équivalent 6e division).

Évidemment les conséquences immédiates sont lourdes… « Avec la perte du statut professionnel on a tout de suite du se séparer de notre excellent centre de formation.  Cette étape a été suivie de manière logique par le départ de nos jeunes joueurs les plus prometteurs. Avec en tête de liste Alexis Blin, aujourd’hui titulaire régulier en Ligue 1 avec Toulouse, et Morgan Sanson qui avait lui été généreusement acheté par Louis Nicollin avant la liquidation. On peut aussi citer Quentin Beunardeau recruté il y a peu par Metz, Mory Koné à Troyes, Killian Sanson à Montpellier ou encore Davel Mayela qui vient de signer pro à Laval.

Un outil formidable mais qui a causé bien des problèmes.

Mais au delà de l’aspect sportif c’est bien au niveau du fonctionnement que beaucoup de choses ont du changer : « On peut également parler de la perte et de la vente obligée de tout le matériel qui appartenait au club (appareils de musculation, administratif, etc). Le SCO d’Angers a d’ailleurs été le principal acquéreur de ce matériel qui a notamment servi pour son nouveau centre de formation. Au niveau des infrastructures, il a aussi fallu régler les situations de la Pincenardière (centre d’entrainement) et du MMArena.

Pour la Pincenardière, cela s’est réglé entre le club, la ville de Mulsanne où est situé le centre et la mairie du Mans. En ce qui concerne le MMArena, c’est avec l’arrivée aux commandes de Thierry Gomez que la situation s’est améliorée : le club joue depuis son arrivée à l’intersaison 2016 tous ses matchs à domicile (coupe et championnat) au MMArena. Avant Gomez, le club avait seulement joué une poignée de matchs au MMArena, dont un 32ème de coupe de France contre Tours. »

Au niveau financier et pour le sponsoring le travail était également considérable : « Il a fallu repartir presque de zéro avec une grande perte de confiance vis à vis du club. C’est encore une fois seulement depuis l’arrivée de Thierry Gomez, au cours de la saison 2016-2017, et après cette montée en National 2 que les partenaires reviennent petit à petit et font à nouveau confiance au projet du Mans FC. »

Au niveau purement sportif les choses n’ont depuis jamais été faciles pour le Mans FC : « Le club est reparti en DH Maine avec un groupe restreint de jeunes joueurs anciennement de l’équipe C qui évoluait alors à ce niveau. A ce groupe s’est ajouté des anciens U19 Nat et U17 Nat. Moussa Doumbia, encore au club à ce jour en est d’ailleurs le parfait exemple. Les débuts en DH sont très compliqués à cause du manque de joueurs et de la procédure qui n’en finissait pas. Avec le temps un groupe s’est véritablement construit autour de Stephane Guedet. L’équipe a enchaîné les victoires et les bons résultats. »

Le Mans FC
Crédits : http://www.lemainelibre.fr

« Cette année là en DH Maine fut fabuleuse humainement. Le Virage Sud ayant décidé de continuer à suivre et supporter l’équipe et le club, il y a eu une véritable communion entre supporters, joueurs et entraîneurs.

Ces derniers ont souvent reconnu que sans ce soutien ils n’auraient pas eu l’envie, les ressources physiques et mentales pour arracher des résultats en fin de match. Cette année en DH, conclue par une montée obtenue à la dernière journée à Connerré, sera le premier moment marquant de l’après et de la renaissance. »

Le Mans FC c’est un club professionnel chez les amateurs.

Richard Deziré, entraîneur du Mans FC.

« Ensuite il faut évidemment parler de l’arrivée de l’ancien président de Troyes Thierry Gomez. C’est lui qui, en posant ses conditions (notamment le fait de jouer tous les matchs à domicile au MMArena), a repris le club et a vraiment posé les bases saines de la reconstruction, et ce sur tous les plans.

Pour ce qui est du budget, Le Mans doit jongler avec le fait d’avoir d’autres équipes sur le plan national en plus de l’équipe masculine fanion (D2 Féminine, U19 Féminine, U19 National, U17 National), cela impacte forcément les dépenses. A cause (ou grâce) à cela, le club était loin d’avoir la plus lourde masse salariale de son championnat (Chartres, Cholet, St Pryvé St Hilaire en avaient de plus importantes par exemple) sur les dernières saisons.

 

2016 – 2017 : la montée, enfin

« Le troisième moment marquant est bien évidemment la montée obtenue à l’arrache, mais toutefois méritée, à la fin de cette saison 2016-2017 pour enfin accéder au National 2 (Rip CFA). Cette saison aura été éprouvante pour tous avec des moments hauts et des moments de doute.

Beaucoup ne croyaient plus en la montée un soir de déplacement à Bourges où l’équipe fut défaite après un très mauvais match. L’un des tauliers de la saison, le défenseur Thomas Dasquet, avait tout simplement raté son match. Après le coup de sifflet final il n’a pas pu retenir sa tristesse et ses larmes. Quand les joueurs sont venus saluer les supporters son coéquipier Hamza Hafidi leur a demandé un fort soutien pour son équipier.

Le staff et les joueurs ont su se relever pour aller la chercher cette montée. C’est sur le mental, l’envie et le caractère que s’est faite la différence. Cette saison on a senti un vrai groupe, uni. »

Crédits : Ouest-France.fr

« J’ajoute aussi qu’en cette période où les supporters sont régulièrement interdits de déplacement. Nous avons eu la chance de vivre un moment qui restera dans la mémoire de tous ceux y ayant participé : le déplacement en car à Aubervilliers marqué par un non-match et une défaite mancelle.

Mais là n’est pas le point important. A la fin du match, quand les joueurs des deux équipes sont rentrés aux vestiaires, nous supporters du Virage Sud avons continué à chanter. Les supporters et surtout les joueurs d’Aubervilliers sont ressortis du couloir. Il y a eu alors un véritable moment magique de communion entre des joueurs locaux (souvent du quartier) et nous, supporters adverses. »

Et aujourd’hui ?

 

La remontée validée, Le Mans FC peut-il profiter de cette dynamique positive pour viser plus haut, plus vite ? « Sur la fin de la saison dernière, avec la remontée, il y avait un peu plus de monde dans les tribunes.  L’ambiance est mise par le Virage Sud toute la saison à domicile comme en déplacement. Pour cette saison de National 2, rien ne change : le club va continuer au MMArena et le prix des abonnements est resté dans la même fourchette. »

Concernant le terrain, l’équipe va débuter dans la peau d’un promu avec une première journée à l’extérieur contre la réserve de Lorient le 12 août. « L’objectif officieux, secret et dans les têtes est bien évidemment une montée en National. Ce qui permettrait à l’équipe réserve, actuellement en DH, de débloquer une montée en cas de bonnes performances.

L’équipe va prendre match par match en ce début de saison et verra rapidement où elle se situe dans la hiérarchie du groupe. Le recrutement a été réalisé afin avoir un effectif complet, solide avec des joueurs rompus à ce niveau. Le club veut aussi faire confiance à ses jeunes avec plusieurs d’entre eux ayant obtenu le maintien en U19 National et participé à la belle saison en DH.

La préparation se passe bien avec, avant un dernier match samedi prochain contre une N3, des résultats intéressants et surtout des choses intéressantes sur le plan du jeu et tactiquement.

Crédits : ilatou-sarthe.com

Richard Deziré va entamer sa troisième saison avec nous, il va se consacrer pleinement à l’équipe National 2. Pour la première fois depuis longtemps, le club va pouvoir compter sur un véritable préparateur physique. Cela va décharger le coach et son adjoint Thomas Fedrigo (en charge des gardiens de but). Richard Deziré ne connaissait pas le niveau CFA2 à son arrivée au Mans, alors qu’il connait bien l’étage du dessus avec notamment une montée de CFA à National avec Avranches. C’est un point à ne pas négliger et qui donne bon espoir !

Au niveau des joueurs à suivre cette saison, on peut citer le buteur Vincent Créhin, meilleur buteur de notre groupe de CFA2 la saison passée. Ensuite, c’est un effectif assez complet où chacun a sa carte à jouer. Pour les coups de pied arrêtés, la recrue Arnaud Archimbaud a montré son talent, la saison passée contre nous et avec nous en préparation. L’attaquant ivoirien Mamadou Soro Nanga sera à découvrir, lui qui arrive de D2 Danoise.

Il y a également les tauliers de l’équipe avec entre autres Moussa Doumbia. Il est, avec le deuxième gardien Thibault Ferrand, le plus ancien joueur du club. Présent en équipe C, en DH quand le club était encore professionnel ! ».

3 thoughts on “Les martyrs de la DNCG : Le Mans FC et le retour en National 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.