ven. Août 23rd, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

[CDM 2018] Le périple russe – Épisode 4: la fournaise Tatar pour Pologne – Colombie

3 min read

Partie 4 : la fournaise Tatar

La pluie accompagne mon départ d’Ekaterinbourg le 22 au soir. Petite particularité ferroviaire : tous les horaires de train sont à l’heure moscovite même si on est en Sibérie ! C’est la petite surprise qui m’a fait patienter 2 heures supplémentaires à cette gare qui est située juste à côté d’un musée dédié aux chemins de fer russes. Plus on va à l’Est et plus le train est une nécessité vu le rude temps hivernal.

Je dois dire que 15 heures de train pour faire Ekaterinbourg – Kazan n’a pas l’air très drôle comme ça mais le voyage se passe bien. Je quitte l’Oural pour revenir petit à petit à l’Ouest. S’il pleuvait des cordes dans la ville proche de l’Eurasie, il fait une chaleur à crever à Kazan et ce pendant tout le séjour !


Pour revivre cette aventure Russe, retrouver Maroc – Iran, Mouscou (Argentine – Islande et Mexique – Allemagne) et France – Pérou


 

Je suis agréablement surpris par la qualité de l’auberge de jeunesse qui se situe à côté de la gare. Les lits ne sont pas superposés, il y a de l’espace (chaque chambre ayant de la place pour 5 personnes) et l’endroit est plus propre que mon hôtel d’Ekaterinbourg. Seul bémol, le stade ne peut être atteint à pied (enfin si mais il faut marcher 40 minutes). Cela dit, le centre-ville offre une rue principale superbe avec comme chef d’œuvre le Kremlin de Kazan.

 

 

 

Difficile de ne pas faire un pas sans voir un Colombien. J’ai parlé de la présence mexicaine à Moscou, les troupes de Falcao sont tout simplement partout en Russie. Les Polonais par contre sont un nombre assez restreint ce qui me surprend vu que c’est un pays quasi-voisin. La panoplie de leurs chansons ressemble plus à celle de l’Équipe de France (« Allez les Bleus » puis pas grand-chose) que les Ultras qu’on voit à la télé.

 

 

Pour ce Pologne – Colombie, je penche plus pour la Pologne (j’ai des origines). Je n’ai pas de maillot particulier mais chante les quelques chansons sur Robert Lewandowski qui sont bien vite mises au silence par les chansons colombiennes tel que El Tigre Falcao chantées par des milliards (oui oui, presque) de maillots jaunes dans la navette nous emmenant au stade.

 

 

Il s’agit là probablement du meilleur match auquel j’ai assisté. Les deux équipes ont perdu leur premier match dans ce groupe H beaucoup plus relevé que je pensais (le Japon qui bat la Colombie et le Sénégal qui bat la Pologne sont deux grosses surprises). La Colombie joue le jeu mais n’inquiète pas vraiment l’arrière-garde adverse jusqu’à l’ouverture du score. En deuxième mi-temps, la Pologne doit faire le jeu et on voit vite les limites de son talent offensif (Lewandowski est notamment bouffé par n’importe quel joueur colombien). Les Colombiens gagnent 3-0 avec 2 buts en contre. Les supporters à côté de moi pleurent lors de l’hymne national. Une autre culture.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.