lun. Août 19th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

ACL 2018 : Tout ce qu’il faut savoir sur les tours préliminaires en Asie !

6 min read

L’AFC Champions League fait son retour sur TLMSF ! Et cette édition 2018 démarre déjà très fort dès la phase préliminaire. Ce mardi 23 janvier se poursuivront les matchs de qualifications afin de déterminer les quatre derniers clubs qui iront rejoindre les phases de groupes de cette ACL 2018 !

Parmi les huit équipes présentes à ce deuxième tour préliminaire, nous allons nous concentrer plus particulièrement sur les deux équipes thaïlandaises qui vont tenter d’arracher leurs billets pour la suite de la compétition, c’est-à-dire Muangthong United et Chiangrai United. Et pour cela TLMSF est ravi de souhaiter la bienvenue à Victor qui vous parlera régulièrement de football thaïlandais sur le site !

Et puis nous n’oublierons pas d’aborder les deux autres rencontres qui ne manqueront également pas d’intérêt !


Muangthong United (Thaïlande) vs Johor Darul Ta’zim (Malaisie), écrit par Victor

En 2017 Muangthong avait démontré une vraie puissance sur le terrain en remportant plusieurs rencontres de son groupe face à Kashima Antlers, Ulsan Hyundai ainsi que Brisbane Roar avant de se faire sortir en huitièmes de finale par Kawasaki Frontale. Cette année, après avoir fini deuxièmes du championnat thaïlandais, les hommes de Totchtawan Sripan se retrouvent en barrages et ont tout un autre challenge : essayer d’effectuer la même performance sans les superstars de l’équipe. En effet, après le départ de ses quatre stars Chanathip, Kawin, Teerasil et Theeraton (même si les deux derniers ne rejoindront leurs nouvelles équipes de J.League qu’après les barrages), l’équipe va devoir se reconstruire. C’est déjà ce que le club essaye de faire dans ce mercato, avec l’arrivée d’un grand renfort offensif : Jaja Coelho (arraché à Buriram). Ce sera également l’occasion pour certains joueurs comme Adisak Kraisorn (blessé à plusieurs reprises l’année dernière) de se refaire une réputation.

Pour leur prochain match de barrage, ils recevront les champions de Malaisie. A savoir Johor Darul Ta’zim qui de son côté, n’avait pas passé le troisième tour de barrage l’année dernière face au Gamba Osaka. Johor sort d’une nouvelle campagne couronnée de succès sur la scène domestique avec un quatrième titre de champion d’affilée. Le club a rapatrié le duo argentin composé de Jorge Diaz et de Luciano Figueroa avec l’espoir de voir pour la première fois la phase de poules de la compétition. Mais la tâche s’annonce encore compliquée…

Le futur adversaire du vainqueur : Kashiwa Reysol (Japon).

Chiangrai United (Thaïlande) vs Bali United (Indonésie), écrit par Victor

Pour Chiangrai United, cette année sera sa toute première apparition en ACL. En effet depuis son arrivée en première division thaïlandaise en 2013, cette équipe a toujours connu le milieu du tableau, généralement classée entre la 11ème et la 7ème place chaque année pendant quatre ans. Les choses ont commencé à changer pour eux avec l’arrivée d’Alexandre Gama pour diriger l’équipe lors de la saison de 2017. Cet entraîneur, qui venait d’enchaîner les victoires avec Buriram United pendant deux ans (2 championnats et 2 coupes), réalisa un travail remarquable dès sa première saison à Chiangrai.

L’équipe termina à la 4ème place du championnat, juste derrière Bangkok United et les deux géants du pays, Buriram et Muangthong. Les mêmes équipes contre qui Chiangrai décrocha la Chang FA CUP durant la même année, en effectuant un parcours historique. D’abord en sortant Buriram en quarts de finale, puis Muangthong United à son tour en demi jusqu’à battre Bangkok United en finale par un score inoubliable de 4-2. En remportant ce premier titre dans l’histoire du club, ils obtiennent leur place pour les barrages d’ACL.

En ce qui concerne Bali United, l’équipe arrive en barrage d’ACL après avoir terminé 2ème de son championnat. Suite à une victoire mardi dernier face à Tampines Rovers 3-1, l’équipe menée par Irfan Bachdim (la vraie « star » du football indonésien) se retrouve donc face à Chiangrai United pour tenter d’arracher son ticket pour la suite de la compétition. Gare tout de même à Chiangrai qui malgré son manque d’expérience en ACL, possède désormais dans son effectif le meilleur buteur de l’histoire du football en Thaïlande, Cleiton Silva, arrivé en transfert libre après un passage en Chine dans le club de Shanghai Shenxin (D2).

Le futur adversaire du vainqueur : Shanghai SIPG (Chine).

Eastern (Hong Kong) vs FLC Thanh Hóa (Viet Nam)

Les hongkongais de Eastern vont devoir passer cette année par la route la plus complexe pour espérer retrouver la phase de groupes de l’ACL. Dépossédés l’an dernier de leur titre de champion national par Kitchee à la dernière journée, l’équipe menée par Szeto Man Chun part légèrement favorite de cette rencontre. Forts de leur expérience de l’an passé en groupes face à Kawasaki Frontale ou encore Guangzhou Evergrande et avec quelques renforts d’expérience comme Yusuke Igawa (arrivé de Kawasaki). Néanmoins cette nouvelle équipe a du mal à se trouver comme en témoigne ses mauvais résultats en Hong Kong Premier League. Eastern n’est actuellement que cinquième et sort d’une défaite humiliante 8-1 contre Kitchee qui caracole en tête !

Est ce que que le FLC Thanh Hóa sera capable d’en profiter ? On parle là d’un petit nouveau puisque jamais auparavant le club vietnamien n’avait atteint la plus grande compétition continentale. Solide sur la scène locale, il va falloir toutefois hausser le niveau de jeu pour aller plus loin. Pour y arriver Thanh Hóa va devoir compter sur son attaquant sénégalais et capitaine Omar Pape Faye. Seul joueur étranger de son équipe, le puissant avant-centre a un passé plutôt inédit puisqu’il fut condamné à une longue suspension par la FIFA pour son implication dans un scandale de match truqués. Depuis son retour sur les terrains en 2015 il fait parler la poudre pour Thanh Hóa, et sans truquages cette fois.

Le futur adversaire du vainqueur : Suwon Bluewings (Corée du Sud).

Brisbane Roar (Australie) vs Ceres Negros (Philippines)

Peut être le match le plus déséquilibré des quatre sur le papier. On peut penser que les australiens partent assez clairement favoris forts de leurs joueurs d’expérience dont le français Eric Bauthéac et Fahid Ben Khalfallah que l’on a bien connus en Ligue 1. Néanmoins Brisbane Roar est en train de vivre une saison de A-League des plus pénibles, bien en bas du classement à la 8e place. Dans un championnat à 10 équipes ce n’est pas une référence flatteuse… Du coup toutes les attentions du Roar risquent de se reporter sur la Champion’s League. Présents l’an passé en phase de groupes après avoir sorti le Shanghai Shenhua de Tevez en barrages, l’équipe managée par John Aloisi va devoir rééditer l’exploit sous peine de partir en vacances assez tôt.

Pour ce premier match ils devront se débarrasser des néophytes philippins de Ceres Negros. Auréolés en 2017 de leur premier titre de Philippines Football League, l’équipe basée à Bacolod au centre de l’archipel va ici devoir sortir le grand jeu. Difficilement vainqueurs au premier tour des birmans de Shan United aux tirs au buts, il va falloir un grand Toni Doblas dans les buts pour contenir les assauts australiens. Le vétéran espagnol bien connu au Real Bétis en a connu d’autres mais ça reste un sacré défi qui va se présenter face à lui au Suncorp Stadium.

Le futur adversaire du vainqueur : Tianjin Quanjian (Chine).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.