mer. Août 21st, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

ACL (J1 et J2) : Brisbane et WS Wanderers, Yin-Yang.

5 min read

Nos deux franchises sont peut-être mise à mal en championnat, l’Asian Champions League peuvent leur redonner un espoir de sauver une saison très mal commencée. Rien est joué et rien n’est perdu, aucune conclusion peut-être tirée après seulement 2 journées de jeu. Cependant nos deux équipes sont encore en course et montrent de belles choses malgré certaine réticence qui hante ces deux équipes.

afc-champions-league-logo

Brisbane Roar 0-1 Beijing Guoan

Pour la première journée d’Asian Champions League, Brisbane recevait le dauphin de la saison 2014/2015 de la Super Ligue Chinoise, le Beijing Guoan.
Un ensemble très peu convainquant de la part des deux équipes qui n’ont pas proposé de grande vague offensive. Le seul fait de jeu est l’expulsion de Fejzullahu après avoir essuyé ses pieds sur Sarota. Cependant, aux derniers entractes de la partie Kaludjerovic dévie le coup-franc de Shao Jiayi qui laisse Theo sur sa ligne. Malheureux 1-0 pour Brisbane qui méritait mieux, au moins le match nul sur cette rencontre.

Urawa 0-1 Brisbane Roar (Borrello 4′)

Ce 4 mars Brisbane s’en est allée au pays du soleil levant pour affronter Urawa. Rencontre importante pour les oranges et noirs qui se devaient de gagner pour garder une chance de passer la phase de poule.

Match plein, solide et complètement différent de la confrontation de la première journée. D’ailleurs Brisbane n’a mis que 2 petites minutes pour ouvrir le score grâce à Borrello qui, d’une frappe sèche, est allé trompé Nishikawa le portier d’Urawa. De leur côté les japonnais n’ont pas laissé Brisbane prendre la main sur le jeu. Par plusieurs tentatives les joueurs d’Urawa ont donné du travail à Theo qui est resté impérial sur sa ligne. Plusieurs fois Urawa aurait pu revenir au score mais entre Theo et des lacunes de réalisme l’équipe japonaise n’a pas eu la chance de faire vibrer les filets de Brisbane.

Confiant Borrello s’est également essayé aux frappes de loin jusqu’à faire trembler les supporters d’Urawa. Les hors-jeux ont aussi été de la partie, plusieurs fois les oranges ont été stoppé dans leur élan. Comme contre Beijing, Urawa terminera a 10 lorsque Kaludjerovic intercepte la passe de Nasu et part seul au but. Mais le défenseur japonais anéantira l’action en retenant le serbe et se verra logiquement exclure.

La fin de match sera stressante pour les supporters de Brisbane et les joueurs. Depuis quelques matchs, Brisbane a du mal a tenir sur le dernier quart d’heure en se faisant rattraper ou doubler au score. Stresse inutile vu que Brisbane a été fort pendant 90 minutes et durant les arrêts de jeu. Brisbane réussit un grand coup et reste dans la course.


Kashima 1-3 WS Wanderers (Shoji CSC 54′, Takahagi 86′, Bridge 90+3′)

C’était le premier match des champions de la dernière compétition. En effet le WS Wanderers, mal en point en A-League reste le tenant du titre de cette compétition surtout qu’ils n’ont plus rien à jouer en championnat.

Alors que la première mi-temps fut fantomatique sans réelle mise en bouche, la deuxième nous a offert un bien meilleur spectacle. Premièrement avec le C.S.C. de Shoji. Takahagi, l’ailier du WSW, offre une très longue touche devant le but de Kashima. Bridge reprend le ballon avant que Shoji détourne le cuir dans ses propres filets. Kashima reviendra dans le jeu avec la réduction du score de Doi.

Nos pensionnaires de la A-League et leurs valeurs offensives retrouvées surtout avec l’énorme match de Bridge pu reprendre l’avantage par deux fois. Sur une frappe de Bridge, Takahagi dévie légèrement la frappe de son coéquipier pour le 2-1 avant que Bridge s’offre le but du 3-1 sur une frappe au 20 mètres. Victoire logique qui peut montrer un renouveau dans cette équipe tombée bien bas en championnat.

WS Wanderers 2-3 Guangzhou (La Rocca 57′, Castelen 90+5′)

Avant le coup d’envoi notre WS Wanderers était sur un derby perdu 4-3. C’est avec revanche que nos rouges et noirs ont débuté la rencontre contre le Guangzhou Evergrande. Le club chinois qui avait recruté le buteur de RedBull Salzbourg Alan s’est vu de composer sans lui. De plus, le Guangzhou arrivait sur le sol australien dans un esprit de revanche, le WS Wanderers les avaient éliminé en quart de finale du dernier exercice.

Véhémence, manque de concentration et désillusion. Les mots sont forts mais l’idée que le WS Wanderers aurait pu faire mieux est bien là. Premièrement Goulart ouvre le score après avoir été libéré de tout marquage, le brésilien a pu prendre tout son temps pour ajuster Covic. Pourtant La Rocca offrit de la tête l’espoir de voir le WS Wanderers reprendre le fil de la rencontre.

Durant le derby, le Sydney FC avait fait couler la défense rouge et noire. Le Guangzhou en a fait de même. Seulement 1 minute après la réduction du score Goulart inscrit son doublé en prenant trop facilement l’avantage sur Topor-Stanley puis son triplé après un 2 contre 4 gagné. Résultat malheureux pour les joueurs de Sydney qui partent la tête baissée. Castelen donnera le deuxième but du Wanderers en fin de rencontre. Score logique mais qui dans le fond aurait pu être en faveur des anciens champions qui ont repris leurs mauvaises habitudes fâcheuses que le brésilien Goulart a très bien exploité, par trois fois.

Notre WS Wanderers reste tout de même deuxième grâce à l’avantage de but et affrontera Seoul, adversaire direct à la deuxième place. Un match au Japon où le WSW doit rester serein et ne pas laisser échapper leur saison trop morose.

PROCHAINE JOURNEE :

Brisbane Roar v. Suwon (18/03 – 09h30)

Seoul v. WS Wanderers (18/03 – 11h30)

1 thought on “ACL (J1 et J2) : Brisbane et WS Wanderers, Yin-Yang.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.