mer. Oct 16th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Septembre en J League : Le sprint est lancé !

11 min read

Le football japonais a connu un mois de Septembre fort chargé. Les championnats suivent leur cours tandis que l’on a retrouvé la Ligue des Champions d’Asie où deux équipes étaient encore en lice. De plus, les deux coupes nationales ont repris leurs droits. La Coupe de l’Empereur a vécu un premier tour où quelques géants sont tombés tandis que l’équivalent de la coupe de la ligue qu’est la Nabisco Cup connait maintenant les affiches de ses demi-finales. Tout cela avec une trêve internationale en début de mois. Lourd ? Un petit peu. Mais ça permet à tout le monde de recentrer ses objectifs. Ainsi pour le titre de J League, sauf miracle, il n’y a déjà plus que sept prétendants aux Play-offs, et encore on voit large à cinq journées du terme de la « saison régulière »…


DOUBLE CHASSE A LA PREMIÈRE PLACE !

Un championnat, deux classements, deux premières places qui valent de l’or. Alors qu’il ne reste que cinq journées à jouer avant les Play-Offs, c’est sept équipes qui se préparent à s’étriper pour décrocher les rares accessits pour la phase finale de cette J League 2015. Certaines via le classement général, d’autres par le classement de cette phase retour / 2nd Stage / Clausura (oui tout est valable, faites votre choix et prenez ce qui vous parait le plus clair).

redstakagigoal
Captain Otani constate les futurs dégats. Takagi va marquer le seul but du match pour Urawa.

Parmi les sept larrons en question, seuls deux ne peuvent se qualifier pour la post-saison QUE par la phase retour. En effet, les Antlers de Kashima et Kashiwa Reysol, ayant totalement foiré leur première moitié de saison notamment pour cause de matchs d’ACL trop usants, doivent impérativement finir premier sur le second mi-championnat. Avantage pour les Antlers de Gaku Shibasaki parmi ces deux là, et ça ne devrait plus changer.

Mais le mois de Septembre fut pourtant très compliqué pour Kashima. Il commença par la réception du Gamba Osaka, autre concurrent aux Play-offs. Un véritable choc que les Antlers abordaient en confiance et sur une série de six victoires consécutives en championnat. Série brisée par Takashi Usami à lui tout seul. L’attaquant international du Gamba y va de son doublé après un mois et demi de disette et donne la victoire aux siens (1-2). Le déplacement à Kofu, qui lutte pour le maintien avec sa vision assez nihiliste du football, était alors accompagné d’une obligation de résultat. Mu Kanazaki, par ailleurs excellent depuis son retour au Japon cette saison, se chargea d’inscrire le seul but du match (0-1). Trois points qui étaient indispensables avant LE choc de ce mois de Septembre : la réception des Reds d’Urawa. Et de la même façon que face au Gamba, les Antlers n’auront pas assumé face à un gros. Hitoshi Sogahata, leur fidèle mais aussi peu sécurisant dernier rempart, les a trahis sur ce coup en offrant le second but à Koroki et la victoire à Urawa (1-2). Un sale coup au classement puisque Hiroshima ne les attends pas et prends trois points d’avance. Néanmoins rien n’est perdu pour Kashima. Leur calendrier étant plus clément que pour leurs homologues.

Kashiwa doit également remporter la phase retour pour aller en Play-Offs, mais les jaunes ont hypothéqué une grande partie de leurs chances ces derniers temps. La faute à une défaite à Urawa (1-0) en toute fin de match et un nul contre le Montedio Yamagata, promu et lanterne rouge alors… Pour leur défense il faut ajouter que ces deux matchs de championnat se situaient autour du quart de finale retour d’ACL que Kashiwa est allé disputer à Guangzhou. Compétition que le club de la banlieue tokyoite a joué à fond depuis le début de celle-ci. Malgré le fait qu’ils n’aient pas ménagé leurs efforts, l’élimination a forcement pesé que ça soit dans les jambes ou dans la tête. Enfin, et ça leur fait un autre point commun avec Kashima, ils finissaient leur mois de Septembre avec un très gros match en allant jouer au Gamba Osaka… Là aussi ça s’est mal passé puisque le Gamba s’est imposé (3-1) avec un rapide doublé d’Hiroyuki Abe en première période. Mois terrible d’un point de vue comptable pour Reysol qui pointe dorénavant à huit longueurs du Sanfrecce. Avec cinq matchs à jouer, un retour tiendrait plus du miracle qu’autre chose.

Passons aux autres prétendants dorénavant. Ceux qui vont miser sur le classement général pour se qualifier. Les trois premiers vont en Play-offs, le premier allant directement en grande finale. Urawa a déjà sa place d’assurée depuis fin Juin mais veut aller tout de suite en finale en finissant premier. Et pourquoi pas faire un perfect d’ailleurs? Gagner les deux phases tout en finissant premier au général enverrait un énorme message au reste de la ligue quand à leurs prétentions. Les résultats récents vont en ce sens.

satohisato
Le Sagan Tosu aura su bien contenir le Sanfrecce et ici Hisato Sato.

En effet, les joueurs de Mihailo Petrovic ont fait un mois de septembre parfait en prenant neuf points sur neuf. Et dans des matchs pas évidents du tout. Victoires à Kashima et face à Kashiwa comme vu plus haut et une balade de santé à Shimizu où les attaquants se sont fait plaisir (4-1). Ils n’ont dès lors plus qu’un seul concurrent pour la première place du général : le Sanfrecce Hiroshima. Les coéquipiers d’Hisato Sato ont eu connu un petit accroc ce mois-ci. Tenus en échec par le Sagan Tosu sur leur pelouse (0-0). Heureusement pour eux leurs deux déplacements à Yamagata et Shimizu se sont soldés par des victoires faciles, surtout la dernière, (5-1) à Shimizu qui eux ne savent plus trop où ils habitent. On y reviendra plus bas.

La bataille fait donc rage, un véritable mano a mano entre Urawa et Hiroshima pour la meilleure des places. Avec deux points d’avance les Reds n’ont qu’un avantage minime et les cinq journées restantes ne seront pas de trop pour les départager !

Derrière ces deux là, c’est la lutte pour la troisième place, ultime strapontin pour les Play-offs, qui va faire des dégâts. C’est un peu plus qu’un duel cette fois, car le FC Tokyo et le Gamba Osaka ne sont pas à l’abri d’un retour de Kawasaki Frontale. C’est bien le FC Tokyo qui garde une courte tête d’avance mais les écarts se resserrent car le FC Tokyo est aussi le seul de ces trois là à avoir chuté ce mois-ci ! Mention spéciale néanmoins à Ryoichi Maeda qui a marqué tous les buts de son équipe dont un triplé de pur renard des surfaces qu’il est face à Kobe (3-0). Le Gamba a gratté un point sur Tokyo grâce à des succès aussi importants que méritoires à Kashima et contre Kashiwa. Et puis on est quand même contents de voir que Takashi Usami est sorti de sa sieste aoûtienne pendant laquelle il n’avait pas marqué (heureusement me direz-vous sinon ça se serait apparenté à une sorte de somnanbulisme footballistique). Trois buts et une passe décisive. Quand Usami va, le Gamba va forcement bien, c’est pas compliqué.

Et même sans lui ils peuvent bien faire, la preuve avec leur succès 3-2 en ACL face à Jeonbuk, obtenu alors que leur numéro 39 était suspendu. Shu Kurata, Hiroyuki Abe ou Patric sont autant d’armes offensives de gros calibre.

frontalehypetrain
Tous à bord du Frontale Hype Train ! Tchoo tchoo !

Et puis enfin il y a ceux que l’on attendait plus vraiment : Kawasaki Frontale. Ont ils une chance ? Le mois dernier, après leur seul point obtenu sur 12, je vous aurais clairement dit non, mais les choses ont changé. Un homme a bien aidé cette équipe à repartir de l’avant, il s’agit de Yusuke Tasaka, revenu cet été de Bochum (2.Bundesliga). L’équipe a retrouvé un peu de sérieux avec lui dans le 11 de départ. Et comme ça ne dissipe pas le talent offensif ça fait que les résultats sont de retour ! 10 buts marqués en trois matchs et autant de victoires. Le rêve de la troisième place et des Play-Offs n’est donc pas mort puisqu’il n’y a plus que six points à reprendre au FC Tokyo. Mais il y a un hic. Le calendrier de Kawasaki est absolument démentiel sur les prochaines journées. Seule la réception de Sendai pour conclure est « facile », le reste c’est que du lourd, dont le derby contre Yokohama. Quitte ou double donc.

j1hautdetableau
Légende: vert = victoire, orange = match nul, rouge = défaite. Avec un @ = match à l’extérieur.

LES PAPYS FONT DE LA RESISTANCE

okubo152
Okubo force 152

On a évoqué un peu plus haut le triplé de Ryoichi Maeda avec le FC Tokyo contre le Vissel Kobe. L’attaquant de 33 ans a d’ailleurs remis ça contre Matsumoto Yamaga pour un bilan de 4 buts sur ses 3 derniers matchs en J1. Mais ce n’est pas le seul senior à être en pleine bourre et ce même à un âge qui n’en font plus de jeunes premiers. On pense évidemment aux deux autres buteurs de J1 estampillés « papys » qui se battent entre eux pour aller chercher le record du plus grand nombre de buts en J League ! Hisato Sato n’est plus qu’à un seul petit but d’égaler Masashi Nakayama et ses 157 buts en J1. Mais Yoshito Okubo est lui aussi bien déterminé à le chasser. Tout comme Maeda, lui aussi y est allé d’un triplé (contre Nagoya) et d’un quatrième but ce mois-ci à Kofu qui le positionne à 152 buts.

Le Japon est le pays a la plus grande espérance de vie (hormis Monaco, aux caractéristiques propres à la principauté), et ça se sent aussi sur le terrain ! Il n’y a pas qu’en attaque où les anciens gardent de leur superbe. Ainsi la défense à trois hermétique du Ventforet Kofu est composée de joueurs de 34, 35 et même 41 ans pour Yukio Tsuchiya ! Rien que ça, et elle fonctionne parfaitement ! Si le Ventforet est bien parti dans son opération maintien c’est avant tout grâce à leurs éléments d’expérience qui tiennent l’équipe.  Au Shonan Bellmare on a aussi revu ce week-end Keisuke Tsuboi (36 ans) dans le 11 de départ pour pallier à la suspension d’André Bahia. Il fut impeccable cette saison dans son rôle de back-up expérimenté et également quand il a eu l’occasion de jouer.

Et puis on ne peut pas évoquer les anciens sans parler des deux dinosaures. Kazuyoshi « King » Miura, 46 ans, joue toujours avec le Yokohama FC en deuxième division ! Et chaque but qu’il marque fait de lui un peu plus une légende. En J2 on retrouve aussi deux noms qui se sont fait connaitre de l’Europe avec Shinji Ono et Junichi Inamoto qui jouent tous deux au Consadole Sapporo. Mais les deux vivent une saison compliquée malheureusement… Enfin, et à la surprise générale, on a appris il y a quelques semaines que Masashi « Gon » Nakayama allait reprendre du service, mais en quatrième division, à un niveau semi-pro. A 48 ans ! Les fans du club d’Azul Claro Numazu vont voir un certain coup de projecteur arriver sur leur club. Mais est ce que Gon pourra les amener plus haut? Rien n’est moins sur.


LES TROIS DU BAS ONT UN PIED DANS LA TOMBE

yamagatokyo
Même pour les mieux lotis des trois de la zone rouge que sont Matsumoto, ça pue…

A cinq journées du terme, il n’y a pas que pour les places d’honneur que ça se bat. Je n’avais pas vraiment abordé la lutte pour le maintien le mois dernier, il est donc temps de prendre des nouvelles des profondeurs du classement. Et comme le titre du dessus l’indique, une bonne partie des jeux semblent faits. En plus des trois journées de Septembre, il y avait un match particulièrement électrique sur le papier avec Matsumoto Yamaga qui recevait le Montedio Yamagata en match en retard. Et comme un symbole les deux promus n’ont su se départager (2-2). Un résultat qui fait que ces deux là restent bien englués dans la zone de relégation.

Ce n’est guère surprenant qu’ils en soient là quand on sait que le Montedio attends un succès en J League depuis le 10 Mai dernier !! Leur bilan depuis ce jour c’est 8 nuls et 9 défaites, et seulement 10 buts marqués sur ces 17 matchs. Famélique. Diego Souza se démène mais il ne peut pas tout faire… Pour Matsumoto c’est moins pire, puisqu’il ne faut remonter que jusqu’au 25 Juillet pour trouver trace d’un succès. A quelques jours près c’est aussi la date de la dernière victoire de la toute nouvelle lanterne rouge : Shimizu S.Pulse.

Ça va de mal en pis pour les coéquipiers de Jong Tae-Se. Le nord-coréen, arrivé de Suwon en Juillet avec l’étiquette du sauveur, n’a pas vraiment le rendement escompté jusque là avec trois buts. Et puis surtout le réel problème, qui n’a pas du tout été réglé tout au long de la saison, c’est la défense, aux trous bien plus grands que ceux d’une passoire. 25 buts encaissés sur 12 matchs sur la phase retour. Soit une moyenne encore pire que pendant la phase aller. Avec huit points de retard (autant que Yamagata) sur le 15eme, la messe semble dite…

Les autres oranges que sont l’Albirex Niigata sont les premiers non-relégables avec cinq points d’avance sur Matsumoto. Mais le fait qu’ils aient le meilleur fond de jeu du bas de tableau et une certaine habitude à jouer le maintien me rends assez optimiste quand à leurs chances de se maintenir. L’habitude du combat, le Ventforet Kofu l’a aussi, comme l’a encore montré leur victoire fondamentale sur le terrain du Sagan Tosu samedi dernier (0-1). Ils se payent même le luxe de passer devant leur adversaire du jour. Enfin le Vissel Kobe et le Vegalta Sendai sont encore un cran plus haut. Et sauf énorme catastrophe, il n’y a pas de souci à se faire pour eux.

j1findetableau
Légende: vert = victoire, orange = match nul, rouge = défaite. Avec un @ = match à l’extérieur.

 

#POINTSHUNSUKE ! (©Freezze)

Bon ok, sur ce coup là c’est à la passe. Mais ça mérite bien un nouveau point parce que ce centre est parfait et qu’il offre le seul but d’un gros match entre Yokohama et le FC Tokyo. Le petit jeune Cayman Togashi (quel nom beaucoup trop classieux d’ailleurs) ne demande pas son reste et marque son tout premier but en pro. Merci Shunsuke.

Le coup franc du mois nous vient en fait de Ryota Nagaki, capitaine de Shonan Bellmare, auteur de la sorte de l’égalisation dans le derby contre Yokohama. Au niveau des autres très jolis buts de ce mois-ci, l’action collective digne, sinon meilleure, du Barça de Kawasaki Frontale conclue par Yoshito Okubo. Le numéro en soliste de Takashi Usami à Kashima se pose là également, tout comme la volée d’Hiroyuki Abe également pour le Gamba Osaka. Enfin les amateurs de jolies frappes de l’extérieur de la surface pourront jeter un oeil à celles d’Ademilson (Yokohama F.Marinos) ou de Yusuke Tasaka (Kawasaki Frontale).


CLASSEMENT DES BUTEURS

19 buts : Yoshito Okubo (Kawasaki Frontale), Takashi Usami (Gamba Osaka)

16 buts : Douglas (Sanfrecce Hiroshima)

15 buts : Yohei Toyoda (Sagan Tosu)

12 buts : Cristiano (Kashiwa Reysol)

11 buts : Hisato Sato (Sanfrecce Hiroshima), Genki Omae (Shimizu S.Pulse), Yuki Muto (Urawa Reds)


Pour en savoir plus au quotidien go follow @NikkoKei et @JLeagueFr ! A très bientôt sur TLMSF !

Crédits photos : Soccerdigestweb.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.