lun. Nov 30th, 2020

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

MLS – Week 29: Dernier week-end avant octobre

6 min read

usa

Semaine charnière dans la course aux play-offs. La majorité des formations ont désormais joué une trentaine de rencontres. Et toutes vont entamer le dernier mois de saison régulière avec des objectifs bien distincts.

Les deux joueurs fêtent leurs buts dans des directions opposées. S’APPRÉCIENT-ILS ?
Fêter un but dans des directions opposées. Les salauds.

   Exceptionnel. Il n’y a pas d’autres mots pour décrire le retour du Toronto FC ce samedi devant les Portland Timbers (3-2). Menée 0-2 après vingt minutes de jeu, la franchise de l’Ontario a pu compter sur des buteurs peu habituels pour assurer l’une des victoires les plus importantes de son histoire. Tout d’abord, le défenseur rookie Nick Hagglund a permis l’égalisation des siens en inscrivant ses deux premiers buts en MLS. C’est ensuite un coup franc de Michael Bradley dans les derniers instants qui a délivré le BMO Field. Mi-figue mi-raisin cette saison, l’international américain permet de décrocher trois points précieux, surtout quand d’autres prétendants de l’Est ont réalisé de bonnes opérations lors du même week-end.

Par exemple, le Columbus Crew a profité de la venue d’un éliminé pour s’adjuger une nouvelle victoire (2-0). Grâce à ce succès devant l’Impact de Montréal, le Crew a désormais trois points d’avance sur Toronto, sixième. Dans le duel des mal-classés, une autre équipe a réalisé une bonne affaire.Le Houston Dynamo s’est en effet offert une bouffée d’air frais face au Chicago Fire (2-0). Les Texans peuvent de nouveau rêver à la phase éliminatoire, surtout avec seulement 29 rencontres joués. De son côté, Chicago devra se réveiller dès cette semaine où il enchaîne un déplacement à Philadelphie et une réception de Montréal. Ne pas prendre au moins 4 points serait synonyme d’élimination.

Dans le haut de tableau de cette conférence, il y a eu une surprise. Non, elle ne concerne pas la première place, toujours occupée par D.C. United. Grâce à Luis Silva, buteur contre le Philadephia Union, la franchise de la capitale se rapproche d’une qualification (1-0). Ils ont également désormais six points d’avance sur le New England Revolution, deuxième. Oui oui, New England. Les Revs ont décroché l’une de leurs victoires références face au Sporting Kansas City (2-3). Jermaine Jones a bien choisi son moment pour inscrire son premier but en MLS: dix minutes avant le coup de sifflet final. Ces deux formations sont désormais à égalité de points, provoquant la descente d’un cran du champion en titre. New England a récolté plus de victoires, ce qui est le premier tie-break cette saison.

Par contre, à Dallas, tout le monde va dans la même direction. A part celui à gauche. Le salaud.
Par contre, à Dallas, tout le monde va dans la même direction. A part peut-être celui à gauche. Le salaud.

Au contraire de la Conférence Est, deux équipes sont déjà qualifiées à l’Ouest. Cependant, cela ne veut pas dire que la fin de saison régulière va manquer d’intérêt. Loin de là puisqu’on peut la découper en trois courses pour des objectifs bien distincts. Le Supporter’s Shield (trophée de la saison régulière) va concerner deux équipes, dont les Seattle Sounders. Leaders depuis le début de la saison, ils ont engrangé un nouveau succès ce week-end, devant les Chivas USA (4-2). Ce résultat leur permet de rester devant mais aussi de condamner définitivement les Californiens. Quatre buts, c’est également le tarif infligé par le Los Angeles Galaxy aux New York Red Bulls (4-0). Grâce à ses trois assists, Landon Donovan est désormais à égalité avec Steve Ralston pour ce nouveau record (135). Il a désormais devant lui quatre rencontres pour le dépasser. Comme il reste quatre rencontres à Seattle et à Los Angeles pour se départager en tête du classement général. Les calendriers sont bien faits. Deux duels directs sont prévus lors des deux dernières semaines de compétition.

Le deuxième objectif est la troisième place de la Conférence, qui permet d’éviter le wild-card round et un match en semaine. Et cette semaine a permis de relancer totalement cette course entre deux autres équipes. Quatrième, le FC Dallas a ouvert les hostilités cette semaine en infligeant une défaite à Seattle en milieu de semaine (3-1). Bien parti pour retrouver les play-offs, le finaliste 2010 n’a désormais qu’un petit point de retard sur son adversaire direct, le Real Salt Lake. La franchise de l’Utah s’est inclinée au Canada, sur le terrain des Vancouver Whitecaps (2-1). Dallas et Salt Lake peuvent se qualifier dès la semaine prochaine et se départageront lors des prochaines semaines. Avantage au RSL qui affrontera San Jose et deux fois les Chivas tandis que le calendrier des Texans sera nettement plus épicé (Vancouver, LA et Portland notamment).

Quant à Vancouver, il sera à la lutte jusqu’à la fin avec Portland pour la cinquième place qualificative en play-offs. Les résultats du week-end ont permis au club canadien de reprendre l’avantage. Ils ont également quasiment condamné deux autres formations. Déjà en difficulté, les Colorado Rapids et les San Jose Earthquakes ont partagé les points, ce qui n’arrange personne (1-1). Septièmes, les Rapids sont devant mais ont désormais huit points de retard sur Vancouver. Ils devront rattraper cela, ce qui sera très difficile. En plus de partager les points et leurs probables destinées, ces deux formations partagent désormais une statistique: elles n’ont plus connu la victoire depuis dix rencontres. L’homogénéité de la MLS.

Résultats: FC Dallas 3-1 Seattle Sounders FC ; Sporting Kansas City 2-3 New England Revolution ; Toronto FC 3-2 Portland Timbers ; D.C. United 1-0 Philadelphia Union ; Seattle Sounders FC 4-2 Chivas USA ; Vancouver Whitecaps FC 2-1 Real Salt Lake ; Columbus Crew 2-0 Impact de Montréal ; Colorado Rapids 1-1 San Jose Earthquakes ; Houston Dynamo 2-0 Chicago Fire ; Los Angeles Galaxy 4-0 New York.

Autour de la MLS:

– Deux qualifiés, deux autres en très bonne posture et un éliminé. Une nouvelle fois, la semaine des clubs de MLS en Ligue des Champions CONCACAF fut très productive.

Groupe 2: Premier club concerné cette semaine, le Sporting Kansas City a fait le boulot avec une équipe un peu remaniée contre le Real Esteli, club du Nicaragua (3-0). Le SKC a désormais trois points d’avance sur Saprissa avant son déplacement d’octobre au Costa Rica pour la dernière journée. A l’aller, les Américains s’étaient imposés 3-1.

Groupe 3: Il fallait absolument gagner pour les New York Red Bulls. Peguy Luyindula et ses coéquipiers n’ont pas fait le boulot sur le terrain des Salvadoriens du C.D. FAS (0-0). Tout est joué dans ce groupe. Les deux adversaires du soir sont éliminés alors que l’Impact de Montréal se qualifie. Les deux clubs de MLS s’affronteront dans le New Jersey pour la dernière journée.

Groupe 4: Ici aussi, tout est joué. D.C. United n’avait besoin que d’un point pour assurer sa qualification. La franchise de la capitale a fait beaucoup mieux que cela contre les Panaméens du Tauro FC (2-0). Le revenant Chris Pontius et le décevant Eddie Johnson ont inscrit les deux buts de Washington. La manche retour aura lien mi-octobre au Panama, en guise de dernière journée.

Groupe 5: Très professionnels, les Portland Timbers ont également jeté tous leurs chevaux contre les Guyanais d’Alpha United (6-0). Ce succès sera très précieux lors des protections en quarts de finale. Cinq buteurs différents on scoré pour la franchise de l’Oregon, désormais dans la même situation que le SKC. Elle a trois points d’avance sur son poursuivant direct, à qui elle rendra visite lors de la dernière journée (les Honduriens d’Olimpia, 4-2 à l’aller pour Rose City).

Outre D.C. et Montréal, les Mexicains de Pachuca (groupe 1) et les Costariciens d’Herediano (poule 7, celle de Léon) ont également décroché leur qualification pour les quarts de finale.

– L’USL Pro a sacré son quatrième champion ce samedi. Devenu favori après l’élimination d’Orlando, le Sacramento Republic FC a remporté sa première couronne en disposant des Harrisburg City Islanders, grâce à des buts de Guzman et Stewart (2-0). Les Californiens succèdent à Orlando et réalisent un exploit. En effet, le club a été fondé en décembre 2012 et disputait là sa première saison! Cette troisième division, qui pourrait devenir à terme une D-League à la sauce MLS, sera présentée pendant l’offseason MLS lors d’un article.

Source photos: sites Toronto FC et FC Dallas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.