mer. Déc 2nd, 2020

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

MLS – Week 31: Reçus 5 sur 5.

5 min read

usa

Pas de repos pour la MLS. J’ai échappé à ce titre facile. Cinq formations pouvaient assurer leur qualification cette semaine. Et la mission fut accomplie pour les cinq, ce qui fait augmenter le nombre de qualifiés à huit sur dix.

Mais pourquoi les footballeurs lèvent-ils leurs doigts après un but ? (Source: site FC Dallas).
Mais pourquoi les footballeurs lèvent-ils leurs doigts après un but ?
(Source: site FC Dallas).

Deux semaines. Soit le temps depuis lequel le Real Salt Lake aurait pu valider son ticket pour les play-offs. Mais des défaites face à Vancouver et Chivas ont repoussé l’échéance. Il n’a pourtant fallu que cinq minutes à la franchise de l’Utah pour signer sa victoire décisive face aux San Jose Earthquakes (2-0). Grâce à ce résultat, le finaliste de la dernière édition s’est qualifié pour la septième post-saison consécutive, un record dans toute la ligue. Si la qualification est acquise, la bataille n’est pas terminée. Les Claret & Cobalt visent mieux : conserver la troisième place occupée actuellement, qualifiant directement pour les demies de conférence. Cette place est également visée par le FC Dallas, qui point à un point des coéquipiers de Beckerman. Les Texans ont réalisé un gros coup ce week-end. Malgré une ouverture du score superbe du Suédois Ishizaki, les Hoops ont effectué un comeback pour venir à bout du Los Angeles Galaxy (2-1). Pourtant invaincus depuis douze rencontres, les Californiens n’ont ici pas pu faux pas de Seattle pour avancer dans leur quête du Supporter’s Shield.

En effet, les Seattle Sounders sont tombés. A domicile, ils ont trébuché devant Kekuta Manneh et les Vancouver Whitecaps (0-1). Seattle et Los Angeles sont donc toujours à égalité, à 60 points chacun. Les Sounders peuvent compter sur un fameux « point supplémentaire » grâce à leurs deux victoires d’avance, premier tie-breaker. Les choses sont bien faites puisque les deux prochaines semaines prévoient deux confrontations directes, dont une sur NBC. Cependant, une victoire de Seattle à LA ce week-end supprimerait tout suspense lors de la dernière journée. De leur côté, les Canadiens ont peut-être remporté un avantage psychologique avec la conservation de la Cascadia Cup. Il pourrait être définitif dans leur duel à distance pour la cinquième place contre les Portland Timbers. Vancouver possède un point d’avance et  l’avantage du calendrier (San Jose et Colorado) par rapport à son rival (Salt Lake, Dallas). Pourtant, en milieu de semaine, la franchise de l’Oregon avait rempli sa part du contrat en disposant facilement de San Jose (3-0). D’ailleurs, ces derniers inquiètent. Incapables de gagner depuis le 2 août dernier, les Quakes terminent leur saison en roue libre. Attention car cela pourrait les laisser à la dernière place de la conférence.

Une situation à laquelle les Chivas USA veulent échapper. Dans un duel comptent pour du beurre. la franchise latina a décroché une seconde victoire consécutive, face aux Colorado Rapids (2-1). Felix Borja, déjà buteur face au RSL, a renouvelé son exploit et Kris Tyrpak a jouté son nom aux buteurs pour la première fois en MLS. Encore battue, la franchise de Denver signe son douzième match consécutif sans la moindre victoire.

Attention, Tony, tu vas gober des mouches. (source: thecrew.com)
Attention, Tony, tu vas gober des mouches.
(source: thecrew.com)

A l’Est, trois équipes se sont qualifiées durant ce week-end. On s’attendait à voir la qualification du Sporting Kansas City. Malmené ces dernières semaines, le champion en titre a profité de la venue du Chicago Fire pour valider son ticket (2-0). Il aura fallu attendre les dix dernières minutes pour voir les deux buts de la rencontre, inscrits par Zusi et Dwyer. Le SKC est désormais troisième derrière l’autre qualifié attendu, le New England Revolution. C’est encore Lee Nguyen qui a sauvé les Revs en inscrivant le but de l’égalisation sur le terrain de l’Impact de Montréal (2-2). Marco Di Vaio a inscrit un doublé pour son avant-dernier match à domicile. Si les choses en restaient là, New England et Kansas City s’affronteraient dès les demies de conférence, comme la saison dernière.

Enfin, la troisième validation du week-end concerne les New York Red Bulls. C’est un festival réalisé en première période qui a permis aux hommes de Mike Petke d’assurer leur place (3-1). Contre le Toronto FC, Bradley Wright-Phillips a inscrit son 25e but de la saison. Durant les deux prochains matchs, il pourra égaliser voire dépasser le record de 27 buts sur une saison régulière. Quoi qu’il en soit, New York est le dernier qualifié de la semaine. Et si le Columbus Crew ne l’est pas encore officiellement, il a probablement assuré son retour en play-offs avec son comeback au Philadelphia Union (2-3). La franchise de l’Ohio n’a pas connu la phase éliminatoire depuis la saison 2011 et n’a besoin que d’un point pour y retourner.

En revanche, cette défaite condamne définitivement l’Union dont les dernières performances n’ont pas été à la hauteur de celles des mois d’Août et Septembre. Le Houston Dynamo a également grossi le rang des équipes éliminées, pour la première fois depuis 2010. Pourtant, tout avait bien commencé avec une victoire à Toronto, seul équipe à pouvoir devancer Columbus, en milieu de semaine (0-1). Les Texans n’ont pas transformé l’essai dimanche puisqu’ils ont perdu à domicile devant D.C. United (1-3). Ce n’est d’ailleurs que la deuxième fois depuis son arrivée dans la ligue en 2006 que Houston rate les play-offs. Quant à la franchise de la capitale, elle est à un point d’assurer sa première place.

Vous l’avez compris, les 10 équipes qualifiées pourraient être connues dès la semaine prochaine. Columbus et Vancouver peuvent définitivement enterrer Toronto et Portland. Seattle peut également remporter le Supporter’s Shield en glanant les trois points à Los Angeles. Il n’y aurait alors plus de suspense pour les principaux objectifs, uniquement sur le placement des équipes. Désormais, il reste deux rencontres à disputer pour chaque équipe.

Résultats: Toronto FC 0-1 Houston Dynamo ; Portland Timbers 3-0 San Jose Earthquakes ; Sporting Kansas City 2-0 Chicago Fire ; Seattle Sounders FC 0-1 Vancouver Whitecaps FC ; Impact de Montréal 2-2 New England Revolution ; Philadelphia Union 2-3 Columbus Crew ; New York Red Bulls 3-1 Toronto FC ; Real Salt Lake 2-0 San Jose Earthquakes ; Chivas USA 2-1 Colorado Rapids ; Houston Dynamo 1-3 D.C. United ; FC Dallas 2-1 Los Angeles Galaxy.

Pas besoin de légende quand il y en a une sur la photo. (source: mlssoccer.com).
Pas besoin de légende quand il y en a une sur la photo.
(source: mlssoccer.com).

Enfin, je ne pouvais pas terminer cet article sans un mot sur le dernier match amical de l’équipe nationale. Si les Etats-Unis et l’Equateur ont fait match nul (1-1), ce match restera surtout comme le dernier de Landon Donovan sous les couleurs américaines. Le meilleur buteur (57 buts) de l’histoire de la sélection américaine est sorti à la 40e minute sous l’ovation du Rentschler Field d’ East Hartford, Connecticut. Grand absent de la dernière Coupe du Monde, il s’arrête à 157 sélections, soit sept unités derrière Cobi Jones. Nul ne doute qu’avec un voyage au Brésil, LD aurait également battu ce record.

 #ThanksLD #LegenD

2 thoughts on “MLS – Week 31: Reçus 5 sur 5.

    1. Rebonjour Monsieur. Nous pouvons vous conseiller de lire les articles de la sélection de la rédaction. Ceux ci devraient vous plaire. Ce sont « de vrais bons articles », vous en conviendrez certainement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.