ven. Juil 19th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Les footballeurs professionnels, tous des rois du poker ?

6 min read

Football et poker vont-ils toujours de pair ? C’est indéniablement la question que l’on peut se poser à l’heure où ces deux pratiques sont régulièrement combinées, que ce soit par les professionnels du football, qui sont nombreux à se détendre autour d’une partie de Texas Hold’em ou d’Omaha hi-lo la veille d’un match important, comme par les professionnels du poker qui, eux, n’ont pas hésité à organiser leur propre Coupe du monde de foot entre deux tournois de cartes l’été dernier. Ces dernières années, nombreux sont les footballeurs qui se sont reconvertis en tant que joueurs de poker professionnels. Mais quel est réellement le lien qui existe entre ces deux sports ? On fait le point sur le sujet !

Deux mondes qui font appel aux mêmes qualités

Sur le papier, le poker et le football sont, à première vue, deux univers qui n’ont rien à voir l’un avec l’autre : alors que premier est un sport intellectuel qui demande essentiellement des compétences en calcul et qui relève quelque peu du hasard, le second est un sport très intense sur le plan physique qui mise beaucoup sur la force, l’endurance et la précision. Pourtant, si l’on observe les choses de plus près, on remarque que le poker et le football ont de nombreux points communs.

Dans un premier temps, force est de constater que les deux disciplines imposent une certaine détermination et beaucoup d’audace. Sur un terrain de football comme à une table de poker, pour faire la différence et se donner une chance de triompher, les joueurs doivent être prêts à saisir la moindre opportunité, à persévérer en cas d’échec et, surtout, à profiter des erreurs que pourraient commettre leurs adversaires. Aussi, le poker comme le football requièrent une certaine patience et un fort côté stratège puisque le fait d’agir au bon moment est l’élément qui permettra d’accéder à la victoire. Par ailleurs, la notion d’endurance est présente dans les deux sports, même si elle prend des formes différentes. Dans les deux situations, il faut tenir le coup des heures d’affilée, pendant de longues périodes de jeu.

 

Concernant la maîtrise des émotions, indispensable dans l’univers du poker, on remarque qu’elle s’invite également depuis toujours dans les matches de football : ne dit-on pas souvent que les joueurs de football peuvent devenir les rois du bluff pour essayer d’obtenir un coup franc ou un penalty ? Cela étant dit, il est vrai que certains joueurs de football professionnels ont encore bien des efforts à faire sur ce point-là quand on voit à quel point ils se mettent hors d’eux dans certaines situations.  En tout cas, on le voit, globalement, de par leur carrière sportiveet de par les qualités développées au cours de celle-ci, les footballeurs partent avec un avantage intéressant pour se lancer dans une carrière dans le poker, jeu de stratégie par excellence également. Mais, en pratique, qu’est-ce que cela donne ?

Des exemples de réussite qui ne manquent pas

Le nombre de footballeurs qui se sont tournés vers la pratique professionnelle du poker à la fin de leur carrière est assez impressionnant. Le plus connu en France est certainement Vikash Dhorasoo, qui a quitté les terrains de foot pour les tables de poker en 2008 en revendiquant un « besoin d’adrénaline », comme il l’avait alors expliqué à de nombreux médias. Au total, il a remporté plus d’un demi-million d’euros au cours de sa carrière, avant de tout lâcher pour revenir à ses premières amours en tant que commentateur sportif.

Toujours en France, Jean-Philippe Rohr, notamment double champion de France de Backgammon, Jérôme Alonso, Fabien Barthez, Jérôme Rothen ou encore Cédric Carasso se sont eux aussi laissés tenter par des parties de Texas holdem et d’Omaha hi-lo pour se divertir et gagner de l’argent une fois leurs crampons laissés au vestiaire. Au-delà de nos frontières, des noms comme celui de Teddy Sheringham, de Tony Cascarino ou encore de Jan Sorensen sont également venus marquer l’histoire du poker après avoir marqué l’histoire du football.

Il faut dire que, de par leur carrière, les footballeurs sont habitués à gérer la pression et à gagner des sommes importantes. En cela, le poker s’impose pour eux comme une reconversion idéale ou presque, en leur permettant de vivre une vie encore riche en surprises et en émotions fortes tout en remportant des prix qui pourraient faire tourner la tête de gens moins habitués à vivre dans le luxe. En reposant tous les deux sur la stratégie, l’observation, l’audace et un certain talent inné, les univers du poker et du football sont finalement très similaires. C’est sans aucun doute ce qui plait tant aux pros du ballon rond. Et cette tendance promet de durer, avec des joueurs qui n’atttendent plus leur retraite sportive pour s’adonner à leur passion pour le poker.…

Poker table

Les joueurs du moment qui combinent poker et football au quotidien

Star de la Ligue 1 depuis son arrivée au PSG et chouchou du Brésil depuis de longues années déjà, Neymar est indéniablement le joueur de football professionnel qui fait le plus parler de lui pour sa deuxième vie en tant que grand amateur de poker. L’an dernier, blessé à la cheville depuis plusieurs semaines, l’attaquant vedette du club parisien s’était fait remarquer en décidant de ne pas assister à un match important de ses coéquipiers pour plutôt passer du bon temps chez lui en jouant à une partie de poker en ligne (en mettant tout de même le match en fond sonore). L’occasion pour ses 92 millions de followers sur Instagram de découvrir à quel point le jeune Brésilien est passionné de poker en tout genre. À tel point, en fait qu’il a même appelé son chien Poker !

Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est tombé dans la bonne équipe en rejoignant le Paris-Saint-Germain puisque tous les joueurs du club parisien (ou presque) sont fans de poker ! Parti en juin dernier pour l’AS Roma, l’Argentin Javier Pastore était connu pour avoir installé une table de poker directement chez lui et pour régulièrement convier ses coéquipiers, dont notamment Sirigu, Kevin Trapp, Maxwel ou encore Marquinhos, à des parties de Texas Hold’em et d’Omaha hi-lo. De quoi faire inciter les membres de son équipe à travailler leur concentration et leur côté stratège tout en créant une belle cohésion d’ensemble grâce à des bons moments partagés. En Espagne, au FC Barcelone, Gerard Piqué est adepte de la même pratique avec ses coéquipiers, dont le grand Messi, qui n’a visiblement pas qu’un pied en or !

Pour autant, sachez-le, vous avez, de manière générale, peu de chances de rencontrer des joueurs de football professionnels à des tournois de poker puisque leur club leur interdit souvent de se faire remarquer. Ils peuvent jouer chez eux s’ils le veulent, mais pas rejoindre des tables : entre être champion de football ou champion de poker, il faut visiblement choisir…ou attendre la retraite !

 

Attention, jouer comporte des risques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.