mer. Oct 23rd, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Tu débarques au PSG, mais qui es-tu vraiment Thomas Meunier ?

4 min read
Thomas Meunier les yeux rivés sur le top européen © dhnet.be
Thomas Meunier les yeux rivés sur le top européen © dhnet.be

Thomas Meunier, un bon coup pour le PSG ?

Son nom peut prêter à sourire et les jeux de mots ne tarderont pas à arriver et pourtant Thomas Meunier est un international belge de 24 ans (25 en septembre) évoluant au poste de back droit. Et surtout il sera surement très prochainement un joueur du Paris Saint Germain. Il joue actuellement au Club de Bruges ou il vient d’être sacré Champion de Belgique pour la première fois, après avoir gagné la Coupe la saison passée. Formé en tant qu’attaquant / milieu offensif il est replacé arrière droit par Juan-Carlos Garrido, sur une idée de Georges Leekens, et est conforté à cette place par Michel Preud’Homme, l’ancien meilleur gardien du monde. Arrivé comme attaquant de D3, sa transition en tant que vrai arrière latéral pour un club du top belge a pris du temps, mais aujourd’hui il semble en pleine confiance à ce poste.

Thomas Meunier a la tête sur les épaules, il est très équilibré. Il a un physique exceptionnel. Il doit s’améliorer encore un petit peu sur le plan défensif. Il a encore des gestes d’attaquant au back droit. » Michel Preud’Homme, 2013

En une phrase, son entraîneur a parfaitement résumé Thomas Meunier, c’est avant tout un arrière latéral offensif, à l’aise sur son flanc il possède un bon pied et gratifie ses attaquants de bons centres. Il n’hésite pas non plus à parfois rentrer dans le jeu et à tenter sa chance lui même. La saison dernière, il su trouver le chemin des filets à 6 reprises (tcc) dont le seul but lors de la rencontre contre le Legia Varsovie en Europa League. C’est aussi un des pions majeur de Preud’Homme dans un Club de Bruges qui a amplement mérité son titre de Champion (il n’a manqué que 5 match après son retour de blessure en début de saison). Parfois décrié par son placement ou une petite erreur, le belge sait travailler pour se corriger, son parcours et son évolution en sont les preuves formelles. Meunier sait s’adapter, le garçon est équilibré, n’est pas du genre à faire la une des magazines pour ses frasques et est donc un bon professionnel (NDLR: toute allusion à un autre latéral droit parisien n’est que purement fortuite, enfin peut être).

L’Irlande aura lancé son Euro

Son parcours chez les Diables Rouges est assez spécial. Avant l’Euro 2016, Thomas n’avais joué que très peu de matchs, 5 pour être précis. Ses premières minutes furent contre la Colombie en novembre 2013, première sélection pour Meunier et première titularisation. Et comme un cliché, il fut bon offensivement et moins bon défensivement avec un alignement raté sur l’ouverture du score de Falcao.  Le Brugeois ne jouera qu’un quart d’heure lors du match contre le Japon 5 jours après la défaite contre la Colombie et 20 minutes contre l’Islande en novembre 2014. Il faudra encore un an pour que Meunier soit titulaire, lors du déplacement en Andorre avant de jouer 30 minutes quelque jours plus tard contre Israël. Sa dernière apparition sous la tunique Belge.

Suite à la blessure de Kompany une place se libère et Toby Alderweireld se voit déjà titulaire dans l’axe, ce qui libère une place à droite. Le sélectionneur à deux choix, Meunier ou Ciman. Et c’est finalement Thomas qui sera repris (Laurent Ciman sera appelé plus tard suite à une blessure de … Meunier et c’est finalement Nicolas Lombaerts qui sautera du groupe). Thomas ne joue pas le premier match contre l’Italie mais est titulaire contre l’Irlande (victoire 3-0 et une passe décisive sur le 2-0 d’Axel Witsel) et depuis il a tout joué. Auteur d’une bonne prestation pendant la grande partie du match il reconnait lui même qu’il a été en difficulté un moment mais que Marc Wilmots l’a poussé à continuer à se montrer; à jouer vers l’avant. Le sélectionneur national, content de sa prestation, l’a titularisé pour les autres matchs joués par la Belgique durant cet Euro et son prochain match contre le Pays de Galles de Gareth Bale pourrait devenir une référence pour lui en cas de bonne prestation.

 

L’Euro c’est son troisième grand test après sa transition d’attaquant de D3 à arrière droit de Jupiler Pro League et surtout après les matchs de Coupe d’Europe. Dans un projet Parisien qui veut s’imposer en Champions League, le choix de Meunier comme doublure peut paraître bizarre mais à l’heure actuelle personne ne peut vraiment dire si cela sera un échec ou non. Quoi qu’il en soit son prix de 6 millions d’Euros (le montant de sa clause libératoire) n’en fait pas un pari risqué.

Le joueur arrive comme doublure de Serge Aurier, du moins au début, et ne pourra que s’améliorer en jouant et s’entraînant à côté de joueurs comme Di Maria ou autres Pastore. Il n’est pas l’assurance totale mais un second choix de qualité qui devrait montrer plus que Gregory Van der Wiel. Il sera précieux dans un effectif qui aura certainement un saison très longue et pourrait se montrer dans la rotation. Son profil (1m90, fort physiquement et offensif) pourrait être intéressant dans les rencontres ou l’adversaire joue à 10 derrière. Sa place chez les Diables est en jeu et nul doute que Meunier travaillera dur pour atteindre ses objectifs, comme il l’a toujours fait dans sa carrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.