lun. Oct 14th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Ligue des Champions : Le Bilan des 3 premières journées et les premiers enjeux de cette semaine.

6 min read

Que se passe-t-il au sommet de l’Europe ?  Quelles sont les satisfactions mais aussi les déceptions ? Quels sont les premiers enjeux ? On vous dit tout.

Bon, ça fait quelques semaines que je n’avais plus écrit pour ce génial site. Fin de chômage, emploi du temps plus chargé et tout le tralala. Mais je suis toujours dans la place ! Bref, passons tout de suite à ce qui nous intéresse, l’UEFA CHAMPIONS LEAGUE !

Avant de commencer, un petit rappel des classements :

Classement Ligue des Champions fourni par footendirect.com

LES TOPS

LA FACILITÉ DU PSG

« Le PSG n’a pas le groupe de Marseille. » « Avec le budget qu’il a, c’est la moindre des choses. » « On verra en Quarts contre le Real ou le Bayern ». Et patati, et patata. Certes, depuis le tirage au sort, on sait que le PSG est le favori de sa poule, mais un statut diffère parfois de la réalité du terrain. Pour les hommes de Laurent Blanc, le rôle de favoris leur va comme un gant et quand on est habitué à avoir eu un PSG qui se compliquait la tâche, celui-ci est bel et bien différent. Après une 1ère mi-temps ratée au Pirée contre l’Olympiakos, les Rouge-et-Bleu ont ensuite su haussé le rythme et le niveau de jeu. Les deux autres confrontations se sont transformées en leçons. Au Parc, contre un Benfica supposé être le grand rival des parisiens, la rencontre était pliée dès la 30e minute de jeu, laissant place à une seconde mi-temps « décrassage ». Pour terminer, en Belgique, contre Anderlecht, le PSG a corrigé les belges en une mi-temps aussi et grâce à un Zlatan Ibrahimovic intergalactique. Une nouvelle victoire mardi soir contre Anderlecht permettrait aux parisiens d’assurer la qualification voire même la 1ère place s’il n’y a pas de vainqueur dans l’opposition entre Olympiakos et Benfica. Donc certes la poule est facile, mais savourons quand même.

C'est limité à combien sur les terrains ?
C’est limité à combien sur les terrains ?

LE BAYERN ET LE REAL CONFIRMENT LEUR STATUT

Les Bavarois font peur, c’est le moins que l’on puisse dire. Après 2 finales consécutives dont la dernière victorieuse, on attend encore une saison riche en trophées pour l’équipe dirigée depuis le début de saison par Pep Guardiola. Tombé dans une poule relativement simple, le Bayern Munich a passé une phase aller en toute tranquillité. Leur seul déplacement était sur la pelouse de l’équipe qui semblait être la plus à même à leur poser quelques soucis, Manchester City. Mais les allemands ont donné une leçon de football aux Citizens et sont repartis de l’Etihad Stadium avec une victoire 3-1. Et à domicile ? Le CSKA Moscou en a pris 3 et le Viktoria Plzen a pris une manita. Tout simplement.

Le Franck Ribery Show
Le Franck Ribery Show

Quant au Real, la poule était moins facile. Le premier déplacement, en Turquie contre Galatasaray, s’annonce délicat mais les merengues vont réaliser une prestation de très haute volée. Menant 1-0 à la mi-temps grâce à Isco, le Real en collera 5 en 2e mi-temps, obtenant par la même occasion le scalp de Fatih Terim. La 2e rencontre, face à Copenhague sera une promenade de santé (4-0) et pour terminer, une opposition de choc face à la Juventus. Cristiano Ronaldo, déjà en pleine bourre sur les deux premiers matchs, va tout faire à une Vieille Dame désabusée. Tout d’abord, il ouvre le score sur une régalade de Di Maria puis redonne l’avantage aux madrilènes sur un péno obtenu par Ramos. Enfin, il va mettre en difficulté les turinois en provoquant l’expulsion de Chiellini en début de 2e mi-temps même si elle peut sembler sévère.

L’ATLETICO MADRID, LE 3E ESPAGNOL

En Espagne, il n’y a pas que le Real Madrid et le FC Barcelone. Si du côté de l’Atletico Madrid, on pouvait craindre le départ de Falcao, force est de constater que le début de saison des Colchoneros est  grandiose avec 10 victoires et 1 seule défaite en Championnat, collant au train du Barça. En Champion’s, l’autre club madrilène dispose d’un groupe homogène avec le FC Porto et le Zenith Saint-Petersbourg en plus du néophyte Austria Vienne.  Et même privé de Diego Costa lors des deux premiers matchs, contre les adversaires plus solides, l’Atletico Madrid a réussi à faire le plein de points en effectuant des prestations solide dont une victoire précieuse au Stadio Dragao de Porto (2-1) après avoir été mené 1-0 à la mi-temps. Hôtes de l’Austria Vienne pour la prochaine journée, l’Atletico Madrid peut déjà empocher son billet pour les 8e de finale en cas de victoire face aux autrichiens.

LES FLOPS

L’OM BIEN PARTI POUR LA CUILLERE DE BOIS

L’Olympique de Marseille n’a pas eu de chance au tirage. Tombé contre Arsenal, le Borussia Dortmund et Naples quand on voit le rival parisien chopper « les restes », il y a de quoi avoir un peu les boules. Au-delà de ça, l’OM avait l’occasion de prouver ce que valait vraiment l’équipe hauteur d’un recrutement estival basé sur l’avenir avec Giannelli Imbula, Benjamin Mendy, Florian Thauvin ou Mario Lemina. Ajouté aux signatures de Saber Khalifa et Dimitri Payet, ça s’annonçait plutôt pas mal. Finalement, les phocéens ont vécu une phase aller galère en concédant 3 défaites en autant de matchs en étant trop lisse avec leurs adversaires et beaucoup trop respectueux. Alors forcément, quand on regarde jouer les adversaires et qu’en plus, on les aide, ça coûte très cher surtout lorsque ce sont des équipes en pleine bourre cette saison. Au final, Arsenal, Dortmund et Naples ont 6 points chacun et ont déjà (quasiment) écarté l’OM de toutes qualifications ou même d’un éventuel repêchage en Europa League.

LA COUR DES TROP GRANDS POUR LA REAL SOCIEDAD

Après  la leçon infligée en Barrages à l’Olympique Lyonnais, on attendait beaucoup de la Real Sociedad dans cette phase de poule. Tombés en compagnie de Manchester United, le Shakhtar Donetsk et la Bayer Leverkusen, les basques avaient clairement leurs chances pour prendre la deuxième place. Le soufflet est rapidement retombé à l’issue de la 1ère journée face à Donetsk. Pourtant largement dominateurs, les Txuri-urdin ont manqué de réalisme contrairement aux ukrainiens et ont fini par craquer à l’heure de jeu pour une défaite 2-0. Contre Leverkusen, les espagnols pensaient tenir un précieux match nul mais sur un ultime coup franc, Hegeler exécute la Real Sociedad, sans pitié. On craignait pour le dernier match face à Manchester mais une défaite concédée dès la 2e minute, sur un CSC de Martinez a quasiment condamné la bande de Griezmann.

LA JUVENTUS, PAS AU MIEUX

Promis à la place de 2e place derrière le Real Madrid, la Juventus a connu une phase aller plus compliquée que prévu. En déplacement à Copenhague pour commencer, la Vieille Dame s’est rapidement retrouvée menée au score avant de buter sur un gardien, Johan Wiland, en état de grâce. Quagliarella finira par trouver la faille mais le portier du club danois anéantira les chances de victoire des Bianconeri. La réception d’un Galatasaray malade avec un nouveau coach, Roberto Mancini, laissait penser  à une meilleure soirée pour les turinois mais le club stambouliote, emmené par un Didier Drogba en feu contrecarrera les plans d’Antonio Conte. Menée 1-0, la Juventus pense faire le plus dur après avoir renversé la vapeur dans le dernier quart d’heure (Vidal 78e, Quagliarella 87e) mais l’ancien toulousain Umut Bulut arrachera l’égalisation dans la foulée. Après une défaite contre le Real Madrid lors de la 3e journée, la Juventus pointe à la 3e place à 2 points de Galatasaray.

LES PREMIERS ENJEUX

Lors de cette 4e journée, clubs peuvent déjà assurer leur qualification en cas de victoire :

–          Le Real Madrid qui se déplace sur la pelouse de la Juventus Turin

–          Le PSG qui reçoit Anderlecht

–          Le Bayern Munch qui se déplace au Viktoria Plzen

–          Manchester City qui reçoit le CSKA Moscou

–          L’Atletico Madrid, hôte de l’Austria Vienne

1 thought on “Ligue des Champions : Le Bilan des 3 premières journées et les premiers enjeux de cette semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.