dim. Oct 20th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Lyon et le Celtic, service minimum.

4 min read

On ne déconne plus. L’honneur de la France en Europe est entré en lice avec l’Olympique Lyonnais au 3e tour de Qualification de Ligue des Champions. Pour TLMSF, j’ai également suivi Celtic –  Elfsborg et au niveau du match, c’était un sous Lyon – Grasshopper.

Nous avions quitté l’Olympique Lyonnais par une (belle) soirée de mars 2012 à Nicosie où les Gones étaient sortis par la petite porte après une séance de tirs au but que les chypriotes avaient remporté héroïquement. 16 mois plus tard, c’est par la petite porte du coefficient UEFA français que l’on retrouve les hommes de Rémi Garde en Champions League face aux voisins suisses, le Grasshopper Zurich. Le club le plus titré de l’histoire du football helvète avait terminé 2e la saison dernière en Championnat derrière l’intouchable FC Bâle.

La compo des deux équipes.

Si les lyonnais font figure de favoris dans cette opposition dès le coup d’envoi, les Zurichois ne sont pas complexés, jouent très resserrés, pressent et se montrent même dangereux, notamment sur coups de pied arrêtés. Au quart d’heure de jeu, à la suite de plusieurs corners où Anthony Lopes avait des mains aussi utiles que la droite de Jamel Debbouze, le latéral Michael Lang tape le poteau sur un enchaînement poitrine-volée qui avait laissé le remplaçant de Vercoutre pantois. Une dizaine de minutes plus tard, bis repetita : nouveau corner pour les Sauterelles tiré par Harjovic, une nouvelle fois au premier poteau. Cette fois c’est Gashi qui surgit et place une tête sur la barre. Les lyonnais ne réagissent que mollement avec une tête de Lacazette sur un centre de Grenier mais bien repoussé par Bürki, qui s’est bien remis de la fin de Denisot au Grand Journal. A la masse sur les coups de pied arrêtés défensif, Lyon est dangereux sur les coups de pied arrêtés offensifs. Evidemment, « coups de pied arrêté » dans le Rhône, ça rime avec Grenier qui, sur un coup franc à une trentaine de mètres, oblige le gardien suisse à se déployer. En seconde mi-temps, la délivrance. Nouveau coup franc, excentré côté droit cette fois que « Greninho » dépose au point de pénalty sur Milan Bisevac. Il reste 27 minutes à jouer et Lyon prend les devants (1-0). Puis plus rien jusqu’à la fin où Lyon sera solide. Les gones devront se méfier d’un éventuel syndrome « chypriote » et éviter le piège zurichois pour atteindre les Barrages.

Le Celtic, au bout de l’ennui

Mise à part Lyon et parmi tant d’autres matchs, j’ai décidé de regarder CelticElfsborg. Je pensais voir une orgie de buts, du spectacle, du beau jeu… Que nenni. L’adversaire des écossais semble être une proie idéale mais les suédois seront surtout des chiens. Disposé en 4-2-3-1, Elfsborg laisse peu d’espace et harcèle le porteur du ballon avec un voire deux suédois à chaque fois qu’un Celtic a la balle. Sinon, le match sera assez chiant, quasiment sans occasion sauf un pétard envoyé par Svensson sur la barre de Forster. Du coup, je n’ai pas grand-chose à raconter. Peut-être que le score vous intéresse ? 1-0 pour le Celtic grâce à un Commons qui aura mis un peu d’étincelle dans la défense adverse.

La but de Commons sur un centre adressé par Izaguirre

Et quand ça ne veut pas… il n’y a même pas une petite surprise à se mettre sous la dent où toutes les têtes de séries ont eu des résultats positifs. Tous ? Non, le Partizan Belgrade a perdu en Bulgarie face au Lugogorets Razgrad, 2-1 mais je ne me fais pas de soucis pour leur qualification.

 

Sur ce, voici un petit récapitulatif des matchs allers :

Celtic Glasgow 1-0 IF Elfsborg

Red Bull Salzbourg 1-1 Fenerbahçe

Ludogorets 2-1 Partizan Belgrade

Molde FK 1-1 Legia Varsovie

APOEL Nicosie 1-1 Maribor NK

OLYMPIQUE LYONNAIS  1-0  Grasshopper Zurich

Dinamo Zagreb 1-0 Sheriff Tiraspol

PDV Eindhoven 2-0 Zulte Waregem

PAOK Salonique 0-2 Metalist Kharkiv

FC Bâle 1-0 Maccabi Tel-Aviv

FC Nordsjaelland 0-1 Zenith Saint-Petersbourg

Dinamo Tbilissi 0-2 Steaua Bucarest

Austria Vienne 1-0 FH Hafnafjödur

Kajlu Nomme 0-4 Viktoria Plzen

Shakhtyor Karagandy 3-0 Skënderbeu Korçe

Les matchs retours auront lieu mardi et mercredi et le tirage au sort des Barrages aura lieu vendredi 9 août (donc vendredi qui arrive) avec l’entrée en lice de quelques cadors : Arsenal, Milan AC, Schalke 04, Real Sociedad et Paços de Ferreira. Les deux derniers clubs cités sont des adversaires potentiels de Lyon (en cas de qualification, évidemment) quant aux 3 derniers adversaires probables, ils seront connus au terme de ce Troisième tour de Qualification et seront désignés par leur coefficient UEFA.

5 thoughts on “Lyon et le Celtic, service minimum.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.