mer. Oct 23rd, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

Une semaine chargée sur le toit de l’Europe.

11 min read

Grosse actualité cette semaine. Le programme : matchs retours du 3e tour de Qualification, Tirage au sort des Barrages, le Metalist Khrakiv est dans la mouise et l’UEFA sort le chèquier.

Les matchs retour du 3e tour de Qualification ont débuté par une opposition entre le Maccabi Tev-Aviv et le FC Bale. Vainqueurs 1-0 à l’aller, les suisses mèneront 3-0 après 32 minutes de jeu grâce à Fabian Schär sur Pénalty (4’), Mohamed Salah (21’) et une pépite de Diaz qui envoie un extérieur du droit en pleine lucarne (32’). La partie s’emballe et les israéliens réagissent sur une action d’Itzhaki, Sommer repousse sur Schär qui marque contre son camp. Dans la foulée, c’est Zahavi qui réduit l’écart. En seconde période, Radi égalise et redonne espoir au Maccabi mais le score ne bougera plus.

Marcelo Diaz, cet Iniesta 2.0

En Roumanie, Steaua Bucarest avait un avantage de 2 buts à défendre à domicile contre le Dinamo Tbilissi. Cela démarre fort pour les roumains avec une ouverture de Bourceanu sur Latovlevici qui enchaine un contrôle en port-manteau, si cher à Jean-Mimi Larqué, puis extérieur sous les jambes de Loria (6’, 1-0). Au retour des vestiaires, les géorgiens égalisent. L’ancien valencian Xisco dépose un corner au point de pénalty et son compatriote Ursaritz plonge pour mettre une tête qui trompe le gardien du Steaua (48’, 1-1, score final).

Le Shakhtior Karagandy s’est rendu en Albanie pour affronter le Skenderbeu Korçe. Vainqueurs 3-0 à l’aller, les kazakhs entament le match avec la fleur au fusil et les albanais refont leur retard en moins de 30 minutes grâce à Tomic (8’, 1-0) et deux pénalties inscrits par Shkembi (20’ et 29’, 3-0). Le champion de Kazakhstan se réveille ensuite et Kiznichenko réduit l’écart de la tête avant la mi-temps (38’, 3-1). La deuxième mi-temps sera plus calme et Karagandy profitera de sa supériorité numérique suite à l’exclusion de Pejic (55’) pour s’assurer un peu plus la qualification grâce à un but de Bayzhanov (67’, 3-2). Le Shakhtior Karagandy est le 1er club kazakh à atteindre les Barrages d’une Ligue des Champions UEFA. Le prochain tour s’annonce néanmoins coton puisqu’ils devront se défaire du Celtic.

Fenerbahçe, dont la participation à la compétition reste en suspens en attendant le verdict du Tribunal Arbitral du Sport d’ici le 30 août, s’est fait une petite frayeur à domicile contre le Red Bull Salzburg. Tenus en échec 1-1 par les autrichiens à l’aller, les stambouliotes concèdent un but d’entrée. . Sur un centre en retrait de Kampl, c’est l’ancien barcelonais Jonathan Soriano qui trompe Volkan Demirel (4’, 0-1). Les turcs ne paniquent pas et sur un centre de Sow, la défense autrichienne peine à se dégager et Dirk Kuyt remise de la tête pour Raul Mireles qui reprend de volée aux 20 mètres.  Sur une nouvelle passe lumineuse de Kuyt, Moussa Sow réalise un enchainement contrôle-reprise-de-volée-en-pivot-croisée-ficelle-au-revoir-madame-fermez-la-porte-avant-de-sortir (17’, 2-1). Pas à l’abri d’une éventuelle égalisation synonyme d’élimination (le Red Bull aura même un but refusé pour une position de hors-jeu), Fenerbahçe continue d’attaquer et creuse l’écart. Sur une déviation de Sow, Webo pique son ballon par-dessus le gardien (34’, 3-1). La fin de la première période et le reste du match sera à l’avantage des autrichiens qui auront une multitude d’occasions mais buteront sur un génial Volkan Demirel.

La régalade signé Raul Meireles.
Et le caramel de Moussa Sow sur l’ouverture lumineuse de Dirk Kuyt

En Serbie, le Partizan Belgrade, défait 2-1 à l’aller en Bulgarie, devait venir à bout du surprenant Ledogorets Razgrad. A la suite d’un match sans saveur où les serbes seront trop croqueurs devant les buts avec notamment une barre transversale trouvée par Mitrovic, ce sont les bulgares qui s’imposent. Sur un contre en toute fin de match, Vitinha centre pour Bezjak seul au 6 mètres qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets mais Gulan le pousse dans le dos. Pénalty + carton rouge. Hristo Zlatinski ne tremble pas et prend Lukac à contre-pied. Le Ludogorets Razgard aura pour mission de se dépêtrer du FC Bâle en Barrages. Ce n’est pas gagné.

Duel d’anciens bourreaux lyonnais en Slovénie où Maribor et l’APOEL Nicosie se sont neutralisés. Après le match nul (1-1) de l’aller, les chypriotes n’ont pas le choix et doivent marquer pour éviter de dire adieu à une compétition qu’il l’avait révélé en 2012 (quart de finaliste contre le Real). Le match est plutôt chiant, sans grande occasion. En fin de match, l’attaquant portugaie de l’APOEL, Esmaël Gonçalves sera exclu pour une intervention un peu trop engagée. Son entraineur trouvera la sanction injuste et sera invité à regagner les tribunes. Il est mécontent et le fait méchamment savoir (voir photo). Score final 0-0 et qualification des slovènes grâce au but marqué à Chypre au match aller.

Paulo Sergio a fait part de sa joie suite à son exclusion et celle de Esmaël Gonçalves

L’Olympique Lyonnais faisait son retour en Ligue des Champions contre le Grasshopper Zurich. Après un match aller chanceux (1-0), les Gones se déplaçaient dans la capitale suisse. Qu’on se le dise, on a déjà tous oublié ce match pourri. Clément Grenier a libéré les lyonnais à la 82e minute sur une passe décisive de Lisandro Lopez qui disputait son dernier match avant de rejoindre Al-Gharrafa (Qatar) le lendemain. En Barrages, l’OL devra affronter la Real Sociedad.

On décolle pour la Russie maintenant où le Zenith Saint-Pétersbourg recevait Nordjaelland. Les hommes de Luciano Spaletti n’ont pas tergiversé pour défendre leur petit but d’avance acquis en terre danoise. Roman Shirokov ouvre le score dès la 26e minute. En début de deuxième période, Hulk double la mise (50’) avant de délivrer un très bon centre pour Danny (62’, 3-0). Andrey Arshavin entre en jeu et marque 30 secondes plus tard sur une longue passe en profondeur d’Alex Witsel qui transperce la défense (68’, 4-0). En fin de match, Shirokov clôt le spectacle par un doublé (90+3’). 5-0, manita et au revoir les danois. Pour les Barrages, le Zenith hérite de l’adversaire à priori le plus faible de la Voie de la Ligue, le Paços de Ferreira mais je ne m’avance plus dans un pronostique.

Du côté du Viktoria Plzen, on a eu droit à une avalanche de but. Si les tchèques n’avaient rien à craindre après leur victoire en Estonie la semaine dernière contre le Kajlu Nomme sur le score de 4-0, ils ont toutefois concédé le 1er but du match par Damiano Quintieri (10’). Plzen réagit bien et le vétéran Pavel Horvath (38 ans) égalise sur pénalty (20’, 1-1) puis donne l’avantage  aux siens avant le retour au bercail (44’, 2-1). A la 58e minute, Tecl creusera l’écart (3-1) avant que Horvath inscrive un triplé (62’, 4-1). Quintieri réduira la marque pour Kajlu (69’, 4-2) mais Horava (71’, 5-2) puis Wagner (82’, 6-2) assureront le spectacle. Score lourd pour les estoniens tandis que le Viktoria Plzen affrontera Maribor dans un barrage qui semble très ouvert.

Autre match à buts, même s’il y en a eu un peu (beaucoup) moins, la confrontation entre Zulte-Waregem et le PSGV Eindhoven (2-0 pour les Bataves à l’aller). Les belges auraient pu refaire une partie de leur retard dès la 7e minute. Sur un débordement de Conté, Leyé a le but grand ouvert mais tire dans Skulason, son coéquipier. Par la suite, les occasions seront davantage du côté néerlandais qui profitent de la largesse défensive avec énormément de passes en profondeur qui débouchent sur des situations dangereuses. C’est notamment sur l’une d’entre elles que Matavz trouve Maher dans la surface. Ce dernier élimine le gardien puis frappe dans le but mais Steve Colpaert repousse du pied sur sa ligne avant que Memphis Depay ne récupère le cuir, crochète D’Haene, croisé sur sa route, et frappe dans le but mais encore une fois, Colpaert est présent et sort une belle parade de la main droite. Problème : le joueur belge est défenseur et non pas gardien. Le PSV obtient donc un pénalty et Zulte-Waregem se retrouve à 10. Tim Mathaz transforme le pénalty (1-0). 74e minute, Siaka Tiéné Memphis Depay adresse un centre très long pour Javier Pastore Zakaria Bakkali qui croise sa reprise de volée et trompe Geoffrey Jourdren Sammy Bossut (2-0). En tout de fin de match, Maher est envoyé en profondeur et s’apprête à ajuster le gardien belge mais Bruno Godeau (défenseur, Zulte-Waregem) le fait pour lui (90’, c.s.c. 3-0). Un match presque trop tranquille pour le PSV Eindhoven qui jouera contre le Milan AC en Barrages.

Belle parade, très bon placement, main ferme. Mais t’es défenseur mec, ça compte pas.

Le Dinamo Zagreb a quant à lui assuré sa qualification contre le Sheriff Tiraspol, en Moldavie. Une victoire 3-0 grâce à des buts de Fernandes (10’), Soudani (27’) et Cop (61’) tandis que pour le reste, que des matchs nuls. A commencer par celui du Celtic en terre suédoise contre Elfsborg. Vainqueurs à l’aller 1-0, les écossais passent sans trembler (ou presque) dans un match plutôt triste. Le Legia Varsovie recevait Molde pour un match retour que l’on pensait ouvert. Après le match nul 1-1 en Norvège, cette partie verra une période consacrée à une équipe. La 1ère est à l’avantage des locaux qui se créent quelques demi-occasions. Conscients qu’ils doivent à tout prix marquer, Molde revient en 2e mi-temps avec de meilleures intentions et attaque. En face, il faut compter sur un gardien, Dusan Kuciak, héroïque qui sortira chaque tentative norvégienne. Le Legia se qualifie au bénéfice du but à l’extérieur. Après sa victoire 2-0 en Grèce, le Metalist Kharkiv ne craignait pas grand-chose pour ce retour face au PAOK Salonique. La libération ukrainienne viendra de l’argentine Sebastian Blanco à la 72e minute. Tomas Necid lui répondra 11 minutes plus tard (1-1). Et pour finir, le FH Hafnafjördur affrontait l’Austria Vienne et pour le coup, Tout le monde s’en Foot. Même nous. Score final 0-0 et qualification des autrichiens grâce à leur victoire 1-0 à l’aller.

Pour ceux qui n’ont pas tout suivi ou qui n’ont pas cherché à lire, voici les résultats aller-retour :

FC Bâle – Maccabi Tel-Aviv                                         1-0   3-3

Dinamo Tbilissi – Steaua Bucarest                        0-2    1-1

APOEL Nicosie – Maribor                                          1-1    0-0

Shakhtior Karagandy – Skënderbeu Korçe           3-0    2-3

Ludogorets Razgrad – Partizan Belgrade              2-1    1-0

Red Bull Salzbourg – Fenerbahçe                           1-1    1-3

LYON – Grasshopper Zurich                                      1-0    1-0

FC Nordjaelland – Zenit Saint-Pétersbourg          0-1    0-5

Austria Vienne – FH Hafnafjördur                            1-0    0-0

Dinamo Zagreb – Sheriff Tiraspoll                            1-0    3-0

PAOK Salonique – Metalist Kharkiv                         0-2    1-1

Celtic – Elfsborg                                                           1-0    0-0

Molde FK – Legia Varsovie                                        1-1    0-0

JK Nomme Kalju – Viktoria Plzen                            0-4    2-6

PSV Eindhoven – Zulte Waregem                             2-0    3-0

 Les équipes éliminées ont été reversées pour les Barrages de la Ligue Europa qui se dérouleront les 22 & 29 août.

A retroouver aussi ici

 

Hier avait lieu le tirage au sort des Barrages qui auront lieu les 20-21 & 27-28 août. Nous connaîtrons enfin les 32 équipes engagés pour la plus grande et la plus belle des compétitions européennes.

Le Tirage complet des Barrages :

Fenerbahçe – Arsenal

Shakhtior Karagandy – Celtic

LYON – Real Sociedad

PSV Eindhoven – Milan AC

Ludogorets Razgrad – FC Bâle

Viktoria Plzen – Maribor NK

Paços de Ferreria – Zénith Saint-Pétersbourg

Steaua Bucarest – Legia Varsovie

Dinamo Zagreb – Austria Vienne

Schalke 04 – Metalist Khrakiv*

La participation ou non du Metalist Kharkiv dépendra du jugement rendu mardi 13 août par l’UEFA dans la procédure ouverte par cette dernière dans une affaire de match truqué. Voir ci-dessous.

Le Metalist dans de beaux draps.

Actualité chargée cette semaine pour la Champions puisque l’UEFA a fait savoir via un communiqué qu’elle ouvrait une procédure disciplinaire à l’encontre du Metalist Kharkiv. La plus haute instance du football européen reproche au club d’avoir été impliqué dans une affaire de matchs truqués dans le championnat d’Ukraine. Si tel est le cas, l’UEFA exclura le Metalist Kharkiv de toutes compétitions européennes. Le club ukrainien sera fixé mardi. Ce n’est pas le seul club menacé d’exclusion puisque Fenerbahçe a également une épée de Damoclès au-dessus de la tête pour une affaire similaire et attend la décision du Tribunal Arbitral du Sport d’ici le 30 août. Si le Metalist Kharkiv est exclu, le Dynamo Kiev, 3e du Championnat Ukrainien le remplacera selon le point 2.11 du règlement de la Champions League édité par l’UEFA : « Tout club qui n’est pas admis dans la compétition est remplacé par le club qui le suit immédiatement dans le classement de la division supérieure du championnat national de la même association nationale, à condition que ce dernier club remplisse les critères d’admission. Dans un tel cas, la liste d’accès aux compétitions interclubs de l’UEFA est adaptée en conséquence ».

Le jackpot réservé aux clubs.

Pour finir, l’UEFA a présenté la distribution des revenus de la Champions League. Et l’on comprend mieux pourquoi manquer une telle compétition est parfois synonyme de catastrophe pour les grosses équipes, notamment les françaises, quand on voit ce qu’elle rapporte.

Sur une base de calcul très complexe et dont je ne vais pas vous embrouiller avec, l’UEFA versera 55 millions d’euros exclusivement pour les équipes engagées en barrages dont 2,1 millions d’euros fixe pour chacune des 20 équipes disputant celles-ci. Ensuite, la coquête somme de 910,3 millions d’euros sera distribuée aux clubs qualifiés dans la compétition. Le montant est divisé en deux parties : 500,7 millions d’euros seront distribués en versement fixes liés aux performances et au parcours des équipes et un budget de 409,6 millions d’euros distribué selon les droits télés. Voici comment l’UEFA s’organise pour les versements fixes :

8.6 M€ pour chacun des 32 clubs qualifiés en Phase de Groupes

1M€ pour une victoire en phase de groupes

500 000 € pour un match nul

3,5M€ pour chacun des 16 clubs qualifiés en 1/8e de finale

3,9M€ pour chacun des 8 clubs qualifiés en ¼ de finale

4,9M€ pour chacun des 4 clubs qualifiés en ½ finales

6,5M€ pour le finaliste de la Champions League

10.5M€ pour le PSG vainqueur de la Champions League.

Une sacrée manne financière sans compter les 409,6 millions d’euros restants qui seront calculés et distribués en fin de saison. A titre de comparaison, le vainqueur de la Ligue Europa n’empoche que 5M€, le finaliste 2,5M€ et les 4 demi-finalistes (seulement !) 1M€.

Ça y est, vous pouvez souffler, le tour d’horizon de la Ligue des Champions est fini pour cette semaine.

5 thoughts on “Une semaine chargée sur le toit de l’Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.