sam. Déc 14th, 2019

TLM Sen Foot

Mais on le dit quand même

FC Marseille Origins

5 min read

Titre surprenant n’est-ce pas ?
Après l’Excelsior Cuvry et le FC Brickstand (club de foot en Lego dont TLMSF est sponsor, que vous pouvez suivre sur Twitter et auquel vous pouvez même adhérer en ayant votre effigie en Lego dans les tribunes), TLMSF s’associe à un nouveau club de foot : le FC Marseille !

Le FC Marseille c’est quoi au juste ?

Le FC Marseille est un club créé sur le jeu Football Manager 2016, en lieu et place de feu Marseille-Consolat. L’idée à la genèse de ce projet est de concevoir un club alternatif au grand OM, en ces temps troublés par une gestion du club qui n’est pas en adéquation avec les valeurs prônées (licenciements litigieux lorsque le sportif ne suit pas, gestion aberrante des supporters, choix de sponsoring en désaccord avec les valeurs sociales promues par le club etc.). Un sorte de « FC United of Manchester » marseillais en quelque sorte.

Pourquoi Marseille-Consolat ? Pour la volonté de mettre un peu de challenge, de faire en sorte que le petit coexiste à côté du grand, que David triomphe de Goliath. Plus petit budget de National dans cet opus, Marseille-Consolat a de toute façon perdu son nom et son identité dans la vraie vie en devant l’Athlético Marseille. L’occasion était alors trop belle de faire table rase et de repartir de plus belle.

La création du club

Depuis l’opus 2016, Football Manager permet de créer un nouveau club sans passer par l’éditeur. Cela facile les choses mais ajoute quelques contraintes, qui sont les bienvenues.


Relire notre dossier sur les trucs et astuces à savoir sur Football Manager


On commence donc par customiser le club. Tout y passe. Nom du club, logo, maillots, nom du stade, personnalités préférées.

Qu’il est beau ce logo
Le stade a été agrandi 2 fois depuis la création, il faisait 900 places au début

Le FC Marseille dépose les statuts

Pourquoi Mamadou Niang ? Parce qu’il est actuellement dans l’organigramme du vrai club. Et parce qu’il est une légende à Marseille, pas assez mis à l’honneur par l’Olympique de Marseille.

Place maintenant à la configuration du club.
Lorsque l’on crée un nouveau club sur Football Manager, le jeu offre la possibilité de supprimer des joueurs existants et d’en rajouter d’autres avec une contrainte importante. La valeur totale des joueurs ajoutés ne doit pas dépasser celle de départ. Dès lors, avec l’effectif le plus faible de National, la marge de manoeuvre est faible.

La stratégie employée a donc été la suivante : faire une équipe de présumés Wonderkids, deux par poste, les moins chers possibles pour rentrer dans le budget. Voici donc une équipe composée de joueurs de 15/16/17 ans.

Afin de garder ces pépites, il a fallu monter la notoriété du club, sinon l’expérience n’aurait pas été possible.
Le club nouvellement créé ayant des structures de formation très mauvaises, il a été important également de conclure des partenariats avec certains clubs : Mitdjylland, Atalanta, Genk (pour la formation) et l’Olympique de Marseille (club affilié du FC Marseille) sont les heureux élus.

Bien que très prometteurs, les joueurs du FC Marseille arriveront-ils à rivaliser avec des équipes expérimentées et professionnelles de National ? C’est tout le challenge. Les premières saisons vont être importantes.

La première saison

La saison 2015/2016 débute donc en National, avec le plus petit budget. Les medias ne prédisent de lutter contre la relégation.

Voic l’effectif qui se présente vaillamment face à ce défi

Rappel à toutes fins utiles : les étoiles s’adaptent au niveau auquel on joue. Ce sont les étoiles pour un niveau National. A voir comment ça va évoluer.

En fonction des forces en présence, la première composition possible est un 4-5-1 car Ramon se retrouve être le seul attaquant de métier de l’effectif. Espérons qu’il ne se blesse pas trop.

L’effectif est assez court. Les finances sont dans le rouge. Le club perd chaque mois de l’argent à cause des salaires qui sont plus hauts que les entrées d’argent.

Bilan de la saison 2015/2016

Après 6 mois, l’équipe est à la lutte pour la montée. La mayonnaise semble prendre. Mais l’effectif est limité. Notamment au poste de MOD, personne ne fait vraiment la différence. Zidane Benjaqui tire plus ou moins son épingle du jeu mais ce n’est pas transcendant. En défense centrale, seul Romagna est incontournable. Ce sont les deux postes à renforcer en priorité. Mais il n’y a pas d’argent. Il faut donc des prêts gratuits sans prise en charge de salaire. Au mercati hivernal Adams Barry (DC, Sampdoria) et Anthony Ribelin (MOD, MHSC) viennent renforcer le FC Marseille en prêt.

La recette fonctionne. Tant bien que mal le FC Marseille survit, continue de se mêler à la lutte pour la montée et finira finalement 2e, à 4 points derrière le RC Strasbourg Alsace.

Si on fait un bilan individuel des joueurs, voici ce qu’il faut retenir de cette première saison avec le FC Marseille :

Satisfactions : Lincoln (MOG/MOC) est sur un nuage et très prometteur, comme tout comme Adrian Marin (DG) qui illumine le couloir gauche (prolongation signée pour Marin).
Dans l’axe de la défense Romagna est très solide et bon de la tête.

Déceptions : Pozo et Benjaqui n’arrivent pas à s’imposer en MOD. Denis Wil Poha ne trouve pas sa place car l’équipe joue sans MDF. A droite en défense c’est compliqué. Jonjoe Kenny et Guiseppe Scalera alternent mais n’arrivent pas à briller. Le jeu penche beaucoup à gauche. Il va falloir travailler pour un ré-équilibrage pour la saison prochaine.

Le FC Marseille monte en Ligue 2 et acquiert le statut professionnel. Après 2 tentatives infructueuses, Pape Diouf rachète le FC Marseille. Mais il n’y a pas plus d’argent. Il va falloir être malin pour l’aventure en Ligue 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.